Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Etude Khalfa Mameri- "Abane Ramdane.FInalement, le père...."

Date de création: 21-08-2019 20:11
Dernière mise à jour: 21-08-2019 20:11
Lu: 12 fois


HISTOIRE- BIBLOTHÈQUE D’ALMANACH- ÉTUDE KHALFA MAMERI- « ABANE RAMDANE.FINALEMENT, LE PERE..... »

Abane Ramdane. Finalement, le père de l’Indépendance. Etude historique de Khalfa Mameri. Thala Editions (8è édition) 420 pages, 775 dinars, Alger 2013

 

Un ouvrage qui voit une 8è édition et qui certainement en connaîtra bien d’autres tant le sujet reste encore …d’actualité.Car, au-delà des autres aspect de l’histoire de lalutte de l’Algérie pour sa liberté, il restera toujours cette lancinante question : Qui a tué Abane Ramdane, comment , pourquoi et, surtout, quelles en sont les conséquences ?Pas immédiates. Historiques qur le devenir du pays. Des questions encore sans franche et totale réponse, des questions que se posent et se poseront tous ceux qui vont naître après nous. Pour la simple raison,que le bonhomme est un héros du peuple au sens propre et plein du mot. L’image qui nous reste de lui, avec des yeux vifs et rieurs à qui on ne « la raconte pas »  un front volontaire et décidé (« un caractère entier »), un sourire presque d’enfant toujours optimiste en font le symbole de l’Algérien qui gagne (il réussit son bac ,mais décide de continuer son combat ailleurs que sur les bancs de l’Université, et ce en écartant toutes les pressions, même familiales , au gand dam de son père…comme beaucoup de pères de l’époque ), l’Algérien qui avance, l’Algérien qui fonce méthodiquement (« A l’école, fort bien classé, avec une préférence accentuée pour les matières scientifiques ») , l’Algérien héroique ….l’Algérien qui, déjà,  faisait  peur à tous ceux qui , bien qu’eux aussi combattants, avait une idée concentrationnaire du pouvoir et de la Révolution. Déjà !On connaît la suite  .Les « muscles » allait prendre la pas et le pouvoir  (et de quelle manière ! par le fratricide toujours inavoué) sur les « cerveaux ». Pour très longtemps !

Avis :Une recherche rigoureuse, pointilleuse. Sur Abane, bien sûr, mais aussi sur la très longuehistoire des multiples    luttes pour la libération du pays.Des détails, des détails et encore des détails. Ainsi, Abane Ramdane aurait lu 5 à 6 000 livres, en prison ou ailleurs. Je n’avais pas lu les premières éditions. Je le regrette énormément. Je me suis rattrapé. Et, n’attendez pas la 9è édition, s’il vous plaît .

Extraits : « Il est incontestable que la Révolution algérienne traîne derrière elle le cadavre de Abane Ramdane » (21), « Abane Ramdane est entré dans la révolution algérienne comme on entre en religion. En laissant tout derrière lui et en s’y consacrant totalement, avec beaucoup de ténacité et de rigueur dans ses idées et au niveau de son action « (p 115), « Quand on est dans une impasse, poursuivi par le bourreau, il ne reste, à moins de vouloir mourir la face au mur, qu’une seule issue :se retourner contre son poursuivant et, ne comptant plus que sur l’énergie du désespoir, tenter de l’abattre ou de s’en sortir « (p 171), « Si un titre de gloire peut bien être décerné à Abane Ramdane, c’est à coup sûr celui d’avoir réussi en moins d’un an à unifier dans le combat toutes les forces nationales « (p 214), «  Où allons-nous ? La question dépasse aujourd’hui la personne de Abane. Voilà une direction du Fln constituée de neuf personnes désignées par le Cnra. Cinq se réunissent et décident de se débarasser de l’un d’entre-eux. En avaient-ils le droit ? En agissant ainsi, ils ont créé un précédent dangereux. C’est le retour pur et simple au Moyen-Age. Si vous continuez à agir ainsi, vous finirez par créer non pas une Algérie libre, mais autant d’Algéries qu’il y a de colonels » (Citant Ferhat Abbas, p 371)