Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Thèses soutenance- Conditions de dépôt

Date de création: 02-08-2019 21:28
Dernière mise à jour: 02-08-2019 21:28
Lu: 2 fois


EDUCATION- ENSEIGNEMENT SUPERIEUR-THÈSES SOUTENANCE - CONDITIONS DE DEPÔT

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé que les étudiants en formation doctorale devaient impérativement publier, lors du dépôt des travaux de recherche et de thèses pour la soutenance les résumés  dans les trois langues, arabe et tamazight, en plus du français ou de l’anglais.
Selon les nouvelles dispositions réglementaires inscrites dans «la circulaire fixant les conditions et les modalités de soutenance d’une thèse de doctorat» publiée par le département de Bouzid, et qui date du 7 juillet dernier, et qui concernent les étudiants inscrits en doctorat à partir de l’année universitaire 2016-2017.
Parmi les conditions imposées par le ministère, pour la soutenabilité de la thèse, il est exigé des demandeurs de soutenance de la thèse l’obtention d’au moins 180 points pour la recevabilité de leurs demandes. Ainsi le barème établi par le ministère : 30 points pour la validation du complément de la formation ; 50 points pour la production scientifique ; et 100 points pour la recherche et la production d’une thèse soutenable. Les doctorants doivent aussi recevoir un rapport écrit par le directeur de la thèse pour valider le travail proposé, et attestant la soutenabilité de la thèse, lequel rapport sera par la suite transmis aux membres du jury pour examiner aussi le contenu, et s’assurer que «le candidat a réalisé les objectifs de la recherche». Ces derniers doivent transmettre leurs rapports au président du jury et se prononcer sur la soutenabilité dans un délai de 60 jours.
Pour ce qui est  de la production scientifique du doctorant, le ministère indique dans la circulaire que «la qualité scientifique des articles  «est corrélé avec la notoriété de la revue scientifique où sont publiés les travaux».
Dans le cas où le projet de thèse fait l’objet de réserves substantielles, celles-ci seront communiquées au directeur de thèse pour leur prise en charge, selon la circulaire, qui précise que dans le cas de refus des réserves par le directeur de thèse, il est procédé à la désignation d’un deuxième jury dans les même modalités, en précisant que «la décision prise par le deuxième jury sont irrévocables. Le président du jury est tenu de fournir en plus de son rapport individuel, un rapport de synthèse.
La circulaire précise que pour l’établissement de l’autorisation de soutenance, le délai accordé ne doit pas dépasser les 15 jours. Une fois l’autorisation de soutenance établie, le jury est tenu de fixer une date pour une soutenance publique, et ce en concertation avec le directeur de thèse et le chef de département.
Le doctorant recevra après soutenance, une attestation de succès, délivré par le chef de l’établissement, et ce après la vérification de la publication effective sur le site de l’établissement du résumé de la thèse dans les deux langues nationales arabe et tamazight, ainsi que dans l’une des langues étrangères à savoir le français ou l’anglais, et après le dépôt officiel par le doctorant d’une copie finale auprès du Fonds national des thèses (FNT) domicilié au niveau du Centre de recherche sur l’information scientifique et technique (CERIST).
Dans un autre contexte, il a été annoncé récemment l’achèvement de l’opération d’introduction des données relatives à la Bibliothèque nationale (BN) sur le site électronique de l’université d’Alger 3 et de la réception par la BN des mémoires et thèses sur la plateforme du CERIST, ainsi que l’entame de la promotion de quatre revues au classement C, ce qui épargnera aux doctorants et chercheurs de rechercher des plateformes pour publier leurs travaux.