Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Ouvrage collectif Amin Khan- "Marcher"

Date de création: 29-05-2019 13:26
Dernière mise à jour: 29-05-2019 13:26
Lu: 31 fois


---------------------------------------------------------------------------

VIE POLITIQUE- BIBLIOTHÈQUE D’ALMANAH- OUVRAGE COLLECTIF AMIN KHAN- « MARCHER »

MARCHER ! Ouvrage collectif  (série « Nous autres. Éléments pour un manifeste de l’Algérie heureuse »)  sous la direction de Amin Khan. Chihab Editions ,Alger 2019, 1 000 dinars, 182 pages

 

« Révolution du sourire ».....c’est certain tant -  malgré les rages et les colères, les cris et les larmes, dans une atmosphère presque familiale, toute conviviale, pacifique et fraternelle (même et surtout avec les forces de police elles-mêmes bien souvent remplies d’émotion et de joie, contenues, bien sûr)- le résultat espéré, tant attendu  depuis presque vingt années (sinon plus pour les plus âgés d’entre les démocrates) était là. Cinq, dix, vingt millions de personnes manifestant dans la rue pour que le « Système dégage » et laisse place à l’espoir  d’une Algérie meilleure telle que rêvée par les pères fondateurs et libérateurs des années 50, telle que voulue par la « génération 2000 ».

Une « Révolution du sourire » qui, quelles que soient les résultats finaux, a déjà renversé un ordre bien établi... « une réalité historique qui fera école dans les futurs traités de science politique tant elle se situe d’ores et déjà à l’avant-garde d’une nouvelle sociologie politique du 21è siècle qui s’esquisse en Algérie, ici et maintenant » (Feriel Aït-Ouyahia)

Là aussi, du long et du court. De la description. Des analyses . De la réflexion. Des propositions. Du commentaire. De l’impression. De la prose-poésie et des photos aussi. Et, des  textes qui « accrochent » plus que d’autres.....Problème de goûts en matière d’info’ !

Ainsi, le texte, sous forme d’enquête de terrain, « Ouled El Bahdja » de Lynda Abbou,  sur la naissance et la vie de l’hymne fétiche, « La Casa del Mouradia »....un hymne chanté dans les stades, par les supporteurs de l’Usm Alger (et imité) un an auparavant avant le mouvement suivi par « Ultima verba », le 17 février, c’est-à-dire quatre jours avant le soulèvement populaire.

Ainsi le texte de Mohamed Magani, « Au fil des marches » qui retrace , brièvement pais clairement, l’évolution des marches : 8 mars 2019, 15 mars 2019, 22 mars 2019.....toutes commençant bien avant la prière....et, il fallait le dire.

Ainsi....Saïd Djaafer qui, en peu de mots, concis et précis comme toujours, raconte sa tristesse pour avoir « raté «  La photo »....de sa vie . .....Celle d’un vieux qui du haut de son balcon , « prêt à sauter pour faire partie de la marche », chante avec la foule qui défile... « Mazal al baraka, ya baba, mazal ! »

Les Auteurs : Lynda Abbou, Feriel Ait-Ouyahia, Salah Badis texte en arabe) , Mouanis Bekari, Sabri Benalychérif (photographies) , Ramzy Bensaadi (photographies), Houari Bouchenak (photographies) , Mouloud Boumghar, Akram Belkaid, Meryem Belkaïd (poésie) , Mustapha Benfodil (poème), Samy Benmehidi (de l’île de la Réunion) , Farid Chaoui, Saïd Djaafer, Tin Hinan El Kadi, Amin Khan, Rym Khene (poésie) , Youcef Krache (photographies), Mohamed Magani,Khadidja Markemal (Photographies), Maya Ouabadi, Amel Ouaïssa (texte en anglais, entre Alger, Tazmalt et Berlin), Ouled El Bahdja, Fethi Sahraoui (photographies) , Lydia Saïdi (photographies) , Nedjib Sidi Moussa (entre Alger et Paris) , Arezki Tahar (photographies) , Mohamed Tadjadit (texte en arabe , propos recueillis par Lynda Abbou) , Idris Tarranti, Hocine Zaourar (photographies)

Extraits : « Cette révolution que nous avons, nous autres, le privilège inouï de vivre est d’abord terriblement émouvante. Le sentiment qui domine dans les rues, dans les places publiques, dans les cœurs, dans les regards, dans les gestes, c’est l’amour » (Amin Khan, p 13), « L’absence d’une éducation critique de la population sur son Histoire, et l’absence d’un processus de justice et de vérité qui solde dans la conscience collective la période hideuse d’un passé, peut faire remonter à la surface les démons de l’autoritarisme et de ses conséquences » (Farid Chaoui, p 81)

Avis : Un peu de tout , de tout un peu......mais il fallait faire vite. Une « avant-garde visuelle et documentaire du peuple en mouvement ». Heureusement, la série fait toujours bien. Peut se lire.......tout  en marchant.

 Citations : « La révolution de Février (2019) est une grandiose insurrection morale » (Amin Khan, p 16), « Ils ont cru que les Algériens étaient soumis alors qu’ils ne faisaient que voir en eux leur propre figure d’être soumis par l’ignorance , l’inculture , la cupidité, accueillants volontiers en eux-mêmes les germes de la prostitution, de l’aliénation et de la trahison » (Amin Khan , p 16), « Cette révolution que l’on nomme parfois, par pudeur peut-être, révolution du sourire, est déjà, quelle que soit l’issue , une révolution d’essence populaire et démocratique, une révolution de la liberté, de la justice et de la dignité « ( Amin Khan, p 17)