Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Mouvement 22 février- A.Gaid Salah 4è Rm Laghouat mercredi 22 mai 2019

Date de création: 24-05-2019 16:55
Dernière mise à jour: 24-05-2019 16:55
Lu: 8 fois


VIE POLITIQUE- DOCUMENTS POLITIQUES- MOUVEMENT 22 FEVRIER – A.GAID SALAH 4è RM LAGHOUAT MERCREDI 22 MAI 2019

 

Lors du quatrième jour de sa visite en 4e Région militaire, le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, a inspecté des unités relevant des Secteurs militaires de Laghouat et de Biskra, selon un communiqué parvenu à notre rédaction.

A l’entame et après la cérémonie d’accueil au niveau de l’Ecole des Cadets de la Nation à Laghouat, le général de corps d’Armée a suivi, en compagnie du général major Hacène Alaïmia, Commandant de la 4e Région Militaire, un exposé sur cette école présenté par son commandant. Ensuite, il a tenu une rencontre d’orientation et de sensibilisation avec les Cadets, où il a prononcé une allocution d’orientation, lors de laquelle il a rappelé l’importance capitale qu'accorde le Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire à ces édifices pionniers de formation, «qui alimenteront nos Forces armées par des générations d'élites, imprégnées de nos valeurs nationales et fières des hauts faits et des gloires de leurs vaillants aïeux», et ce, avant de donner la parole aux Cadets qui ont exprimé leur grande fierté d'appartenir à cet édifice de formation.
A l’Ecole Supérieure des Troupes Spéciales à Biskra, le général de corps d’Armée a suivi un exercice démonstratif exécuté par les élèves de l’Ecole intitulé «un détachement des troupes spéciales lors d’une mission de neutralisation d’un groupe criminel», en utilisant tous les moyens requis pour ce genre d’opérations minutieuses et sensibles. L’exécution de cet exercice a été marquée par une haute précision, une célérité d’exécution et un haut sens de professionnalisme, à travers la parfaite maîtrise des armes et des différents arts martiaux.
Selon le communiqué, ceci confirme manifestement et effectivement le haut niveau atteint en termes de formation et d’instruction dispensées par l’Ecole Supérieure des Troupes Spéciales à ses élèves et stagiaires dans le but d’élever en permanence les aptitudes, les potentiels et la disponibilité des éléments afin d’accomplir les différentes missions, de jour comme de nuit, et dans toutes les conditions et circonstances.
Le général de corps d’Armée avait souligné, dans son allocution prononcée, avant-hier, devant les cadres et les personnels de la Région, que la libération de la justice de toutes les formes de contraintes, de diktats et de pression, lui a permis d’exercer ses missions en toute liberté et d’assainir le pays de la corruption et des prédateurs. «Parmi ces facteurs, que nous sommes certains qu’ils offrent tous les signes de satisfaction chez les citoyens, la libération de la justice de toutes les formes de contraintes, de diktats et de pression, ce qui lui a permis d’exercer ses missions en toute liberté, de couvrir la plaie et d’assainir le pays de la corruption et des prédateurs. Cependant, les porte-voix et les apôtres de la bande tentent de saborder cette noble démarche par la désinformation de l’opinion publique nationale et prétendre que le jugement des corrupteurs ne constitue pas une priorité, mais il y a lieu de le sursoir jusqu’à l’élection d’un nouveau président de la République qui se chargera de juger ces prédateurs. L’objectif réel derrière cela est d’essayer par tous les moyens d’entraver cette démarche nationale majeure, afin de permettre aux têtes de la bande et à leurs acolytes de se soustraire et de s’échapper de l’emprise de la justice. Pour cela, elle a essayé d’imposer sa présence et ses desseins ; toutefois les efforts de l’Armée Nationale Populaire et de son commandement novembriste, étaient aux aguets et ont mis en échec ces complots et conspirations, grâce à la sagesse, la clairvoyance et la perception profonde du déroulement des évènements et l’anticipation de leur évolution», est-il indiqué.
Le général de corps d’Armée a réitéré son engagement personnel auquel il ne renoncera jamais, à accompagner le peuple algérien, de manière rationnelle, sincère et franche, dans ses marches pacifiques et matures, ainsi que les efforts des institutions de l’Etat et de l’appareil de justice.
«A cet égard, je me suis engagé personnellement à maintes reprises, devant Allah et devant la patrie et l’histoire, et c’est là un engagement solennel auquel je ne renoncerai jamais, par respect à la Constitution et aux lois républicaines, à l’instar de ce serment que j’ai pris devant les chouhada de la Glorieuse Révolution de Libération ; ces braves qui ont suivi la voie juste et sont tombés en martyrs pour elle. Et c’est sur cette voie que nous marchons aujourd’hui avec fidélité et sincérité et œuvrons au sein de l’Armée Nationale Populaire et continuerons d’œuvrer, avec l’aide d’Allah, avec honnêteté à accompagner le peuple algérien, de manière rationnelle, sincère et franche, dans ses marches pacifiques et matures, ainsi que les efforts des institutions de l’Etat et de l’appareil de justice. Et que tout le monde sache que nous nous sommes engagés à maintes reprises et en toute clarté que nous n’avons aucune ambition politique mis à part servir notre pays conformément à nos missions constitutionnelles et le voir prospère et en sécurité. Telle est notre ultime finalité», est-il poursuivi.
Le général de corps d’Armée a affirmé qu’assumer et accomplir la responsabilité quel que soit son niveau et par n’importe quel individu, et de manière honnête, doit être soumise en premier lieu au paramètre de la conscience claire et vive, et du sens du devoir envers la patrie et le peuple.
«Nous avons affirmé à maintes reprises que la responsabilité est un poids que ceux qui le portent doivent l’assumer devant Allah, devant leur patrie et eux-mêmes, tout au long de la période de l’accomplissement de leurs missions, conformément aux prérogatives qui leur sont assignées par la loi, et ce, en toute intégrité, fidélité et loyauté envers le serment. Ces prérogatives dont ils ne peuvent en dévier, en aucun cas et se doivent d’œuvrer à exécuter leur devoir, sans négligence ni pression en veillant à respecter les exigences de la hiérarchie fonctionnelle, et faire aboutir leurs actions de manière convenable et de faire en sorte que leur parcours professionnel soit caractérisé par une bonne performance», conclut le communiqué.