Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Banque d'Algérie 2006

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 21-07-2008 21:21
Lu: 520 fois


(Réunion ,du 19 mars 2007, de la Banque d'Algérie avec les Pdg des banques et des établissements financiers consacrée à la conjoncture financière et monétaire du deuxième semestre 2006. Extraits)

- Liquidités bancaires : 1 146,9 milliards de dinars à fin décembre 2006 (732 fin 2005)….dont 730 provenant des dépôts des entreprises des hydrocarbures
- Crédits banques à l'économie: 1 941,2 milliards de dinars (1 804 fin 2005), la part des crédits au secteur privé ayant été de 52,8% (contre 49,6% en 2005), tandis que la part du secteur public a été de 47,2% (contre 50,4% en 2005)
- Excédent extérieur réalisé en 2006 de 29 milliards de dollars
- Encours de la dette extérieure : 5 milliards de dollars à fin 2006, représentant 6,5% des réserves de change de 2006 et 4,4% du Pib à fin 2006
- Revenus des associés de Sonatrach : passés de 4,74 milliards de dollars en 2005 à 5,29 milliards de dollars à fin 2006
- Réserves de change : 77,78 milliards de dollars fin 2006 contre 56,18 milliards de dollars à fin 2005
Notes: - Extraits du rapport de la Banque d'Algérie présenté (et débattu ) à l'Apn par le gouverneur , le mardi 6 novembre 2007:
. Recul de l'encours de la dette extérieure, à fin décembre 2006, à 5,612 milliards de dollars
. Amélioration de la balance des paiements extérieurs, de l'ordre de 20,5%, à la faveur de la hausse des prix du pétrole, en dépit du recul de 3% du volume des exportations d'hydrocarbures à cause d'opérations de maintenance
. Les revenus des placements des réserves officielles de change effectués par la Banque centrale ont augmenté de un (1) milliard de dollars en 2006
. Les exportations hors hydrocarbures ont dépassé, en 2006, la valeur de 1,13 milliard de dollars contre 0,79 milliard de dollars en 2005 et 0,67 milliard de dollars en 2004
. Ralentissement, en 2006, des importations de marchandises. Elles n'ont augmenté que de 4,1% pour atteindre 20,68 milliards de dollars contre +10,6% en 2004 atteignant19,86 milliards de dollars. Les importations de 2006 ont progressé de 19,1% pour ce qui est du groupe des produits semi-finis, des produits bruts et de l'énergie.
. Les Ide ont évolué en 2006 pour s'établir à 1,79 milliard de dollars , dont 53% d'investissements hors hydrocarbures
. Poursuite de la stabilisation de la valeur du dinar, dont la moyenne du taux de change s'est établie à 72,6464 dinars pour un dollar et à 91,3014 dinars pour un euro
. Amélioration de la situation financière globale, que reflète la croissance des recettes budgétaires qui ont atteint au cours de la même période 3 582,3 milliards de dinars contre1 603,2 milliards de dinars en 2002, s'accompagnant d'une hausse des dépenses budgétaires qui se sont élevées à 2 428,5 milliards de dinars.
. Augmentation des crédits à l'économie nationale, parallèlement à la hausse relative des dettes à risques potentiels. La valeur totale des crédits accordés par les banques, y compris les créances non performantes rachetées par le Trésor est passée de 1 778,9 milliards de Daen 2005 à 1 994,9 milliards de Da en 2006.
. Maintien du taux d'inflation à hauteur de 2,5% en 2006, taux conforme à l'objectif fixé à 3% par le Conseil de la monnaie et du crédit.
. Hausse des actifs des banques publiques, y compris la Cnep qui représente, à fin 2006, en moyenne 92,7% du total des actifs de l'ensemble des banques activant en Algérie, à 86,5% du produit bancaire net
. Hausse de 18,67% de la masse monétaire (M2) en 2006,après la baisse enregistrée entre 2001 et 2005. L'effet inflationniste de cette hausse a été contenu par des moyens indirects tels que le recouvrement de la liquidité et des réserves obligatoires, et la facilitation des dépôts générateurs d'intérêts.
. Le système bancaire, à fin 2006, se compose de 24 banques. 6 banques publiques, dont la Caisse d'épargne, 11 banques privées, dont une à capitaux mixtes, une mutuelle d'assurance agréée pour les opérations de banque, 3 établissements financiers, dont 2 publics et 3 sociétés de leasing. Le réseau comprend 1 126 agences et succursales, celui des banques et établissements privés ne représente que 152 agences , soit au total 1 278 guichets bancaires. Soit une banque pour 26 200 habitants
. A fin décembre 2006, la Banque d'Algérie disposait d'un fichier permanent de 40 398 entreprises déclarées par leurs banques respectives pour un montant global de crédits supérieurs à deux millions de dinars octroyés.