Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bea 2006

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 24-05-2008 14:30
Lu: 542 fois


La Banque extérieure d'Algérie (Bea) a réalisé environ 2,5 milliards de dinars (près de 34 millions de dollars) de bénéfices en 2006. La Banque a clos ainsi une année record grâce à la flambée des cours des hydrocarbures sur le marché international.
La banque continue donc sa lancée sur la place qui a commencé dès l'exercice 2005 où elle a enregistré une hausse de 51% de ses bénéfices.
Pur rappel, la Bea a été créée en 1967 pour servir les grandes entreprises des secteurs de l'énergie et de l'industrie. Elle est devenue par la suite une véritable banque universelle qui s'adresse aux Pme et aux particuliers. La Bea finance leurs besoins à court et moyen termes.
Il s'agit de crédits-projets, prises de participation au capital, factoring, leasing, logement, acquisition de biens durables….
Le bilan de la Bea a progressé de 9%, passant à 1 022 milliards de dinars au 31 décembre 2005, soit 16 milliards de dollars Us. Le produit bancaire a connu une hausse de 40% avec 49 milliards de dinars. L'augmentation de la marge d'exploitation est estimée à 86% , soit 39 milliards de dinars.
Toutefois, les créances historiques, contentieux hérité des années 1970-1990 sur les entreprises publiques (environ 70 milliards de dinars) sont en cours d'assainissement (en avril 2007) par l'Etat. Celles détenues sur les entreprises privées évaluées à 30 milliards de dinars font l'objet, en revanche, de recouvrement ferme soit à l'amiable ou devant la justice.
Son financement du secteur public a atteint 73,3 milliards de dinars en 2005, alors qu'une autre enveloppe de 100 milliards de dinars est prévue pour la période 2006-2009.Le secteur privé bénéficiera, quant à lui, d'un financement de 29 milliards de dinars en 2006.
La Bea compte 4 400 employés, 100 agences et 1200 correspondants bancaires à l'étranger. Elle occupe la 8ème place parmi les 200 meilleures banques africaines par le produit net.