Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Bourse d'Alger - Marché obligataire

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 08-08-2012 14:28
Lu: 694 fois


FINANCES - BOURSE - BOURSE D'ALGER - MARCHE OBLIGATAIRE

Selon le rapport annuel pour 2005 de la Cosob, un montant de 62,72 milliards de dinars d'obligations a été émis en 2005 contre 44,89 milliards de dinars en 2004, soit un accroissement de 40%.
Il y eut l'émission de 7 emprunts obligataires.
En 2005, on a noté l'arrivée sur le marché de la première entreprise privée, Cevital, qui a levé pour 5 milliards de dinars .
La Cosob œuvre maintenant à " trouver des passerelles " entre le marché obligataire et le marché boursier : ce dernier continue (en 2005) à fonctionner avec seulement trois titres de capital et une capitalisation boursière insignifiante (10,4 milliards de dinars) dont 1,8 pour le titre El Aurassi, 5 pour le titre Eriad Sétif et 3,6 pour le titre Saidal.
Ainsi, 226 ordres, tous titres confondus, ont été présentés sur le marché dont 90 en achat et 136 en vente, alors qu'en 2004, 820 ordres (dont 676 ordres de vente) avaient été présentés, soit une baisse de 72,43%.
Le volume global de l'offre et de la demande généré par l'activité boursière concernant l'ensemble des titres de capital est de 229 374 actions dont 200 378 en achat et 28 991 en vente. Cela étant, le cours des actions des sociétés El Aurassi et Saidal a connu léger redressement en 2005 après une très forte chute par rapport au cours d'introduction. La société Eriad-Sétif, quant à elle , " connaît de graves difficultés financières qui rendent son maintien à la cote incertain ".
Notes : - Le titre obligataire d'Air Algérie a été introduit en cotation à la Bourse d'Alger dimanche mardi 13 février 2007, la Cosob ayant donné son accord en janvier 2006 . L'obligation émise par Air Algérie en novembre 2004 par appel public s'était élevée à plus de 14,184 milliards de dinars (durée d'emprunt de 6 ans à partir du 1er décembre 2004) .

- Lundi 28 juillet 2008, les titres du second emprunt obligataire grand public du groupe SONELGAZ ont été introduits à la Bourse d'Alger. Le groupe a levé 30 milliards de dinars répartis en 6 millions d'obligations vendues. La valeur nominale du titre est de 5 000 dinars. Avec cette nouvelle cotation, les valeurs hors-Trésor admises aux négociations sur la Bourse d'Alger s'élèvent à six ; deux titres en actions (El Aurassi et Saidal), et quatre titres obligataires: SONELGAZ(2), Algérie Télécom (1) et Air Algérie (1).

- En 2010, le marché obligataire s'est replié atteignant un encours global de 151,89 milliards de DA contre 179,16 mds de DA en 2009 (selon la COSOB : rapport annuel, août 2011).  Ce recul représente une baisse enregistrée sous l'effet d'arrivée à échéance de quatre emprunts obligataires , totalisant un montant de 27,26 mds de DA : Air Algérie, ENAFOR (Forages) , SONELGAZ et ENTP (Travaux aux puits)

La commission a délivré , en 2010, un visa pour émission d'obligations d'un montant de 2 mds de DA contre deux visas accordés en 2009 pour une émission de 31 mds de DA. : en mai 2010 à l'établissement financier Maghreb Leasing Algérie (MLA) d'une durée de cinq ans et à la fin de l'année 2010, l'opération n'avait pas encore eu lieu..

 

- Le marché des obligations en Algérie a poursuivi son repli en 2011, atteignant un encours global de 78,3 milliards de DA contre 151,89 milliards de DA en 2010 et 179,16 milliards de DA en 2009.

-