Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Journalistes-Espérance de vie

Date de création: 06-02-2018 16:18
Dernière mise à jour: 06-02-2018 16:18
Lu: 8 fois


COMMUNICATION - ETUDES ET ANALYSES - JOURNALISTES - ESPERANCE DE VIE

Fiche revue ,actualisée et augmentée à fin 2017

Date de première création: 31-12-2010 15:09
Dernière mise à jour: 06-01-2013 09:42
Déjà lu  au 4 janvier 2018: 993 fois

 

 

De 1974 à 2001, 127 journalistes ont connu une  mort violente, lors d'accidents, en mission (13 au Vietnam le 8 mars 1974 et 1 dans le ciel irakien en 1982 avec le ministre des Affaires étrangères  algérien Mohamed Seddik Benyahia, l'avion ayant été abattu par un missile…irakien ????) ou assassinés par le terrorisme (mis à part le premier de la liste, Sid-Ali Benmechiche de l'Aps , mort d'une "balle perdue" lors de la manifestation populaire du  10 octobre 1988, devant le siège de la Dgsn d'Alger , et Fadhela Ennedjma et Adel Zerouk tués, écrasés par un véhicule, à Alger, lors d'une manifestation de militants kabyles en 2001).

Parmi les 110 victimes du terrorisme, il y avait un étranger, Quenemeur Olivier de la télévision australienne, tué en pleine Casbah, en 1994.

La liste des journalistes assassinés, "ouverte" par Djaout Tahar (Ruptures)   en 1993 et "clôturée" en 1998, comprend 13 femmes. 47 personnes étaient du secteur de l'audiovisuel (Entv, Enrs, Tda, Enpa, Anaf, Télé australienne..), 19 de la presse écrite publique, 3 de la presse partisane ou d'organisations de masse (Révolution africaine et Révolution et travail) , 34 de la presse privée , 7 de l'Aps….

(Une étude réalisée par Mohamed Chergui , un journaliste-démographe (2005) a montré que la moyenne d'âge de mortalité chez les journalistes algériens est de 47 ans, ce qui diminue de 28 ans l'espérance de vie du journaliste. 37,71% des décès des journalistes sont dus en premier lieu à des accidents de la circulation et à des suicides. Les maladies viennent avec un taux de 28,57% (crises cardiaques : 18,36% à partir de 55 ans, cancer : 17,37% à partir de 49 ans….).

 

Selon almanach-dz.com,

- En 2006, la moyenne d’âge de mortalité est de 49 ans, tous décédés suite à une maladie ou à un arrêt cardiaque

En 2007, la moyenne est « tombée » à 46 ans avec un seul journaliste décédé suite à un accident de la circulation lors d’une mission. Et, même si l’on y intègre Ali Khouazem , un pionnier de la presse écrite,  mort retraité à l’âge de 77 ans, ainsi que Belaid Ahmed, un autre pionnier décédé en retraite à l’âge de 73 ans , après avoir lutté durant plus d’une décennie contre le « mal »,  la moyenne arrive à peine à 55,1 ans

- En 2008, 17 journalistes et assimilés en activté ou en retraite sont décédés et la moyenne de leur durée de vie a été de 57 ans. Pour ce qui concene les 13 journalistes et/ou assimilés décédés en activité , la moyenne est de 51 ans, dont une femme à l'âge de 28 ans, et deux autres journalistes reespectivement à 30 ans et à 48 ans.

 

-En 2009, 16 journalistes et assimilés en activité ou en retraite sont décédés et la moyenne de leur durée de vie a été de 59 ans.

Pour ce qui concerne les 11 journalistes et/ou assimilés décédés en activité , la moyenne est de 51 ans dont 1 à 49 ans et 2  respectivement à 29 ans et à 31 ans.

- En 2010, 22 journalistes et assimilés en activité ou en retraite sont décédés et la moyenne de leur durée de vie a été de 61 ans (dont 5 avec 70 ans et plus : Kamal Belkacem, Abderrahmane Laghouati, Mohamed Zerrouki, Mohamed Boukendjakdji et Bouzaher Hocine) )

Pour ce qui concerne les 13 journalistes et/ou assimilés décédés en activité, la moyenne est de 53 ans , le tout dernier de l'année (30 décembre 2010) étant Athmane Senadjki d' El Khabar à l'âge de 51 ans.

-En 2011,  18 journalistes (au sens strict du terme) en activité ou à la retraite sont décédés et la moyenne de leur durée de vie a été de 60 ans (dont 5 de plus avec 70 ans et plus. Maximum: 75 ans). deux sont décédés par accident de la circulation et un ( ancien correspondant toujours en relation avec la presse)  a été assassiné par des terroristes.

Pour ce qui concerne les 10 journalistes et/ou assimilés décédés en activité, la moyenne est de 53 ans  (2010 : 53).

-En 2012, pour les 10 journalistes décédés en activité (9 décès de maladie et 1 suite à un accident de la circulatiion) , la moyenne est de 60 ans  ...............alors que la moyenne générale, tenant compte des 5 (anciens) journalistes décédés à plus de 70 ans, la moyenne est  de 66 ans  

-En 2017, pour les 8 journalistes en activité totale ou partielle décédés (1 suite à un accident de la circulation tentant de sauver une fillette et 7 décès de maladie), la moyenne est de 64,5 ans .............. alors que la moyenne générale , tenant compte des 3 (anciens ) journalistes décédés à plus de 75 ans, la moyenne est de 67,5 ans

 

DECES 2015 : Mustapha Ourad, à Paris, lors d'un attentat terroriste contre son journal Charlie Hebdo,  journaliste-correcteur (mercredi 7 janvier 2015), Nadir Masmoudi, à Alger, 59 ans, écrivain et journaliste (dimanche 11 janvier 2015), Abdelkrim Djaad, à Paris,  des suites d'une longue maladie, 65 ans , journaliste ( dimanche 18 janvier 2015), Younsi Aziz, à Alger, des suites d’un Avc, 60 ans, producteur réalisateur à la radio, Chaîne III, dont « Carnets d’Algérie », « Une ville, un auteur », « Un livre, un auteur », ce qui a permis de re-découvrir des villes , des villages , des œuvres littéraires et des auteurs du pays (lundi 2 février 2015), Larbi Abahri, à Alger, des suites d’une longue maladie, 69 ans, journaliste, un des pionniers du quotidien El Moudjahid et Horizons, et auteur du premier roman policier algérien (lundi 9 février 2015) ,  Bendifallah Kamel, à Blida, 79 ans, enseignant et longtemps journaliste sportif, correspondant de plusieurs journaux (mardi 24 février 2015),  Larouci Said, à Alger, des suites d’un Avc, 57 ans, photographe à l’Aps (dimanche 1 mars 2015), Sayoud Abdelaziz, au Mans (France), des suites d’une longue maladie, 61 ans, ancien journaliste à El Djeich et à Algérie Actualités, ancien diplômé de l’Insic d’Alger (lundi 2 mars 2015), Kridaoui Abdelkader (Abdou K.), à Blida, 64 ans,des suites d’un Avc, journaliste correspondant local de plusieurs journaux. Il avait subi un grand nombre de harcèlements judiciaires (jeudi 19 mars 2015),  Djazouli Mouloud, à Alger, 78 ans, ancien journaliste d’Alger Républicain (lundi 30 mars 2015), Fatma Nemir, à Alger, 42 ans, journaliste à l’Entv (mardi 31 mars 2015), Abdelkader Djezzar, à Chlef, 61 ans, ancein journaliste localier ( lundi 12 juillet 2015), Malik Ait Aoudia, à Paris, des suites d’une longue maladie, 48 ans, journaliste et réalisateur (dont « Martyre des sept moines de Tibhirine » et « Autopsie d’une tragédie. Algérie 1988-2000 » (jeudi 30 juillet 2015 ), Hammoum Salem, à Bouzeguène, 65 ans, journaliste, ancien professeur de français (lundi 21 septembre 2015), Rabia Ali Chérid (Amina Belouizdad), à Alger, 83 ans, première présentarice de la télévison algérenne ( mardi 29 septembre 2015) , Yacine Omar, à Khemis Miliana, 29 ans, suite à un accident de la circulation. Journaliste à El WatanMon Journal puis à Algérie-Focus (dimanche 5 octobre 2015), Mestari Ahmed, à Alger, 67 ans, journaliste (Aps) puis directeur du quotidein El Hayat Al Arabiya (lundi 9 novembre 2015), Hefied Ali, à Koléa, 72 ans, photographe de presse (dont Révolution africaine dès 1962) (jeudi 12 novembre 2015),

 DECES 2016 : Youcef Hamrouche, à Alger, 75 ans ( ????), frère de Mouloud Hamrouche, ancien directeur technique du quotidien Echâab (depuis les années 60) puis de la SIA ( samedi 16 janvier 2016),  Nedir Mohamed, à Tizi Ouzou, 61 ans, collaborateur de plusieurs journaux : Le Pays, El Watan, Le Matin , la Dépêche de Kabylie et initiateur du journal électronique Infotime (mardi 9 février 2016), Salah Chalal, à Oran, 58 ans, journaliste (dimanche 13 mars 2016), Boudrar Mokhtar, à Alger, 85 ans, ancien journaliste sportif (El Moudjahid et France Football) (lundi 21 mars 2016), Stihi Rachid, à Alger, 60 ans, ancien journaliste à l’Aps (mardi 5 avril 2016), Lakhdar Ezzine Abdelkrim, à Médéa, 66 ans, des suites d’une longue maladie, journaliste (Aps, El Moudjahid, Algérie Actualités...)  et fondateur de plusieurs titres de presse et directeur d’Algérie Confluences (mardi 12 avril 2016), Nait Mazi Noureddine, à Paris (hospitalisation) , des suites d’une longue maladie, 81 ans , ancien directeur d’El Moudjahid (quotidien) et conseiller au ministère de l’Information ainsi que conseiller au Conseil de la Nation (jeudi 14 avril 2016),  Sahel Azzedine, à El Harrouch (Skikda), 78 ans, des suites d’une longue maladie, ancien journaliste à Révolution africaine et à l’Aps (jeudi 28 avril 2016),  Ait Kaci Rachid, à Paris, 73 ans, caricaturiste et auteur d’albums de bandes dessinées ( dimanche 22 mai), Benhamouda Mohamed Essalah, à Alger, 62 ans, journaliste , directeur de publication du quotidien El Maghreb El Awsat ( dimanche 29 amis 2016), Baba-Ahmed Mohamed Fodil, à Oran, 64 ans, des suites d’une longue maladie. Journaliste-chroniqueur (il avait lancé la chronique « Tranche de vie » signée El Guellil) et directeur technique du Quotidien d’Oran depuis sa création en 1994 (samedi 4 juin 2016), Bouarroudj Mohamed, à Alger, 81 ans, journaliste depuis 1962,  ancien DG d’Echaâb de 1980 à 1984) (dimanche 10 juillet 2016),   ), Merabti Amel, à Boufarik (accident de la circulation), 30 ans, journaliste-correspondante d’Ech Châab à Guelma (samedi 6 août 2016),  Abderrahmane Tabakhi (Tabadji) , à Bordj Bou Arréridj, 65 ans, ancien journaliste de l’APS ( dimanche 7 août 2016), Boumdol Kadi, à Sidi Bel Abbès, 42 ans, des suites d’une longue maladie, journaliste, rédacteur en chef d’Ech Chourouk Tv (samedi 20 août 2016) , Hamou Abdelkadous, à Oran, 65 ans ( ???) , ancien journaliste de l’Entv (dimanche 28 août 2016), Abdelkrim Salah Salaheddine, en France, 70 ans, ancien journaliste de l’Aps (1974-1983) . Il avait participé au lancement , aux Seychelles, d’une entreprise nationale radiophonique et télévisuelle du temps de Albert René (dimanche 4 septembre 2016), Bouattoura Jughurta Abdelhak, à Alger, 59 ans, des suites d’une maladie gastrique. Journaliste et ancien chargé de la communication du ministère de l’Intérieur (mercredi 14 septembre 2016)  , Noureddine Tifoura, à Cherchell, 70 ans  , réalisateur à l’Entv (jeudi 22 septembre 2016),  Laid Beci, à Alger, 72 ans, journaliste, ancien chef de bureau de l’Aps à Koweit , chargé de la communication à l’Apn puis directeur de publication d’ El Ahdeth (mardi 27 septembre 2016) , Hamdani Lyès, à Alger, 76 ans, moudjahid, journaliste (Alger ce Soir , puis El Moudjahid , puis directeur de Horizons) , ancien chef de bureau de l’Aps à New Delhi  (mercredi 5 octobre 2016), Hebbat Ouahab, à Alger (Sidi Fredj), 55 ans, des suites d’un  malaise cardiaque, photographe de presse, co-fondateur de l’Agence New Press ( vendredi 28 octobre 2016), Hamadi Bachir, à Alger, 65 ans, des suites d’une crise cardiaque, journaliste, directeur du journal El Hakaiek, fondateur de plusieurs autres titres (mercredi 23 novembre 2016), Mounir Youcef Mahi, à Oran, 83 ans, ancien Dg de la Rta(1963-1965) et de l’Anep, moudjahid et ancien député (jeudi 8 décembre 2016),  Tamalt Mohamed, à Alger (Chu Mohamed Lamine Debaghine), 45 ans ( ???) , suite à un état comateux de 4 mois et à une intervention chirurgicale .  Journaliste free lance animateur d’un « blog » très critique , algéro-britannique (doule nationalité)  résidant à Londres, emprisonné depuis le 28 juin 2016 et condamné à 2 années de prison ferme pour « offense à corps constitués », il avait entamé une grève de la faim (dimanche 11 décembre 2016), Bederina Mohamed, à Alger, 74 ans, co-fondateur du quotidien Le Soir d’Algérie (samedi 24 décembre 2016),  Fawzi Houamdi, à Alger, 47 ans, directeur régional d’Echourouk Al Yaoumi à El Oued (mercredi 28 décembre 2016)

DECES 2017 : - Ali Medjdoub, accidentellement fauché, à El Hammadia-Chlef, par un train alors qu’il tentait de sauver une fillette, 66 ans, chirurgien-dentiste et correspondant du Soir d’Algérie (lundi 6 février 2017), Miloud Chorfi, à Oran, 64 ans, ancien journaliste de la télévision ,  sénateur au Conseil de la nation depuis janvier 2017  et ancien président de l’Arav (lundi 20 février 2017),   Bachir Chérif Hassen, des suites d’un Avc, à Alger, 66 ans, journaliste, directeur et co-fondateur du quotidien La Tribune (dimanche 4 juin 2017), Yacef Toumi Ghania, à Paris (hospitalisation), 39 ans, des suites d’une longue maladie, journaliste à  Radio El Bahdja ( dimanche 4 juin 2017),  Houadef Mohamed, à Ain Touta (Batna), 67 ans, ancien journaliste à El Hadef, Le Soir d’Algérie et Liberté ( lundi 12 juin 2017), Boualem Khalfa, en France, 94 ans, journaliste, ancien animateur d’Alger Républicain (jeudi 6 juillet 2017), Rezzoug M’hamed, à Koléa, 80 ans ( ?)  , ancien rédacteur en chef d’Algérie Actualités et d’El Moudjahid (lundi 10 juillet 2017),  Slimane Benaziez, à Alger, 71 ans, des suites d’une longue maladie, journaliste spécialisé de l’Information scientifique, enseignant en journalisme, ancien directeur de l’édition à l’Anep (lundi 25 septembre 2017), Inoughi Allel Nordine, en France, 76 ans,ancien  journalsite (radio Chaîne 3) et syndicaliste, ancien membre élu du Conseil supérieur de l’Information de 90 à 94 (jeudi 16 novembre 2017)  , Benkartousa Abdelkrim, à Constantine, 82 ans, ancien journaliste (jeudi 30 novembre 2017), Ahmed Achour, à Alger, 68 ans, journaliste sportif (El Moudjahid, L’Expression puis le Temps d’Algérie), chirurgien dentiste de formation ( jeudi 14 décembre 2017)