Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Chameaux

Date de création: 11-05-2008 12:36
Dernière mise à jour: 03-02-2011 05:21
Lu: 1057 fois


Avec 140 000 camélidés, l'Algérie est respectivement classée (en 2004) au 18 ème rang mondial et au 8ème rang du monde arabe.
Estimée à 140 000 têtes uniquement (20 000 de moins qu'il y a dix ans), l'espèce subit les pires sévices dus aux accidents de la route et à l'envasement dans les bourbiers pétroliers…en plus des coups de la soif, des abattages incontrôlés et de l'exportation clandestine.
Il y a trois principales zones d'élevage camelin : le Sud-est, l'Extrême-sud et le Sud-Ouest avec respectivement 52%, 30% et 18% de l'effectif total.
La zone potentielle se trouve au Sud-Est et le Sud-Ouest avec quelque 32 000 têtes répartis entre El Oued et Biskra et à un degré moindre les wilayas de M'Sila, Tébessa, Batna et Khenchela, en plus de 27 000 têtes au centre du Sahara qui englobe Ouargla, Ghardaia, Laghouat et Djelfa. Vient ensuite l'extrême Sud qui, avec 34 000 têtes, englobe Tamanrasset, Illizi et le sud d'Adrar.
Au Sud-Ouest, près de 21 000 têtes sont recensées à Béchar, Tindouf, le nord d'Adrar, Naâma et El Bayadh.
L'effectif camelin national appartient à deux grands groupes génétiques : le chaâmbi et le targui (méhari). Ils comptent plusieurs sous-types inventoriés : le reguibi, le sahraoui, le chameau de l'Aftouh, l'Ajjer, l'Ait Kebbach, l'Ouled Sidi Cheikh , le chameau de la steppe…
L'espèce algérienne se caractérise par diverses variantes de taille et de pelage. Il s'agit généralement de races fortement croisées avec le chameau arabe.
Le principal point commun demeure une forte régression de l'effectif et un déclin remarqué de certains sous-types, tels que le chameau de la steppe rencontré à la limite de la steppe et du Sahara ainsi que l'Ouled Sidi Cheikh répandus jadis dans le Sud oranais et remplacés par le type sahraoui.
Le chaâmbi et le targui sont les types les plus robustes et les plus prisés. Excellent méhari, animal de selle par excellence, le second est souvent recherché au Sahara comme reproducteur.
A fin des années 90, des centres de sélection génétique et des centres mobiles de multiplication ont été lancés dans la zone du Hoggar.
Le chameau supporte facilement que la température passe de 41° C le jour à 34° C la nuit. Il offre plus de 450 kg de viande pour l'adulte, alors qu'à sa naissance, après 13 mois de gestation, un chamelon pèse à peine 30 kg.

Notes: Un article d' El Watan économie (31 janvier-6 février 2011) a présenté les chiffres suivants pour ce qu concerne l'évolution du cheptel camelin (en têtes), la source n'étant pas indiquée:

2002: 249 690 / 2003: 253 050 / 2004: 273 140 / 2005 : 279 004 / 2006 : 286 670

- La population mondiale de chameaux est de 20 millions de têtes, la Somalie  comptant le plus grand nombre de têtes et compterait autant de chameaux que d'habitants.