Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Album photos Ammar Bouras- "Algérie, chroniques photographique..."

Date de création: 26-03-2019 16:45
Dernière mise à jour: 26-03-2019 16:45
Lu: 71 fois


COMMUNICATION- BIBLIOTHÈQUE D’ALMANACH- ALBUM PHOTOS AMMAR BOURAS- «  ALGÉRIE, CHRONIQUE PHOTOGRAPHIQUE... »

Algérie, chronique photographique, 1990-1995. Album de Ammar Bouras (texte de présentation de Malika Rahal et entretien avec Adlène Meddi) , Barzakh Editions, Alger 2018, 2 900 dinars, 244 pages.

 

De 1989 à 1995, Ammar Bouras travaille comme reporter photographe au journal « Alger républicain » en même temps qu'il étudie aux Beaux-Arts. Avec un appareil argentique, il photographie en noir et blanc, à Alger surtout, le quotidien de ces années-là : manifestations, marches, meetings, grèves, conférences de rédaction, enterrements, mais également rencontres sportives, défilés de mode, cours de danse, fêtes à l'École des beaux-arts, portraits.....

Malika Rahal....... «Les négatifs, Ammar Bouras vous en parle comme de la chose la plus précieuse qui soit. Comme historienne, j’ai interviewé tant d’Algériens qui évoquent des documents rares, des montagnes de papiers, des rapports, des choses d’archives personnelles, aussi, photos et films qu’ils ont collectés ! Et si souvent ces trésors d’archives personnelles ont été emportés par les torrents de l’histoire…...Mais ces archives que Ammar Bouras numérise patiemment ne sont pas constituées pour le bon plaisir des historiens, fussent-ils désespérés. Elles sont la matière première de son travail d’artiste plasticien… Mais le but de l’ouvrage est que l’on n’oublie jamais ni les dates ni le sujet…. ».

 

L’Auteur : Né en 1964, photographe, vidéaste, et compositeur. Diplômé de l’Ecole des Beaux-arts d’Alger en communication visuelle (1989), puis en peinture (1994), Ammar Bouras y enseigne la photographie depuis 1995

Extrait: « Il y avait une grande confusion, on appliquait une lecture religieuse à tout ce qui nous entourait. Tout le monde était crispé........ « Sortir » un appareil photo, ça été comme prendre une arme »  

Avis :   Bruit et  fureur de l'époque..... saisis avec justesse et humanité. « Un livre témoin, un livre de l'effroi et de la grâce »....qui remet au goût du jour un temps ....que l’on croyait révolu......celui des tournants sociétaux quasi-révolutionnaires.