Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2017

Date de création: 04-01-2018 15:19
Dernière mise à jour: 04-01-2018 15:19
Lu: 4 fois


TELECOMMUNICATIONS-INFOS’ DIVERSES – INFOS’ DIVERSES 2017

-Plus de 5 milliards de personnes devraient détenir un télépohone portable à la fin des années 2017.....et 5,7 en 2020. 55% des mobiles détenus permettent d’offrir une connectivité à l’internet mobile (3G ou 4 G) . 75% en 2020

-Le groupe de télécommunications Ooredoo a comptabilisé 112,2 milliards de dinars algériens de revenus en 2016. Le parc clients a, quant à lui, atteint 13,8 millions d’abonnés à fin décembre 2016 contre 13 millions d’abonnés à fin décembre 2015, soit une augmentation de 5,6%. Ce sont là quelques indicateurs d’une année couronnée de succès, qui émaillent le bilan financier
-Alors que les revenus d’Ooredoo Algérie ont atteint 112,2 milliards de dinars algériens en 2016, contre 110,7 milliards de dinars en 2015, le résultat avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations (EBITDA) a été de 39,3 milliards de dinars algériens en 2016. En 2016, les investissements de l’opérateur ont atteint 23,3 milliards de dinars algériens, grâce notamment à l’amélioration et à l’expansion de son réseau sur tout le territoire national.
Au sein du groupe Ooredoo, Ooredoo Algérie représente 10% du nombre d’abonnés et 11% des investissements globaux du groupe.. Ooredoo a maintenu son leadership technologique dans la 3G avec plus de 8 millions d’abonnés

- La télé-densité internet globale en Algérie a   enregistré 82,08% au 1er trimestre 2017, contre 71,17% en 2016, selon des chiffres du ministère de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, qui explique cette évolution, notamment par la progression du parc abonnés 3G et 4G fixe et mobile. Selon les chiffres du ministère obtenus par l’APS, le nombre total d’abonnés souscrits à l’internet fixe et mobile a atteint 33,815 millions à fin mars 2017, contre 29,538 millions d’abonnés en 2016, soit une augmentation de 4,28 millions d’abonnés, qui «s’explique principalement par   la migration des abonnés GSM vers les réseaux 3G et 4G». Par catégories, le nombre d’abonnés à l’internet fixe, qui était de 2.859.157 en 2016, a atteint 2.954.083 à mars 2017, alors que pour   l’internet mobile, le nombre abonnés était de 26.679.543 en 2016, avant d passer à 33.815.995 à mars 2017. Les chiffres du ministère montrent dans ce sens que la télé-densité internet fixe, c’est-à-dire le taux d’accès internet par rapport à la population, est passée de 6,88% en 2016 à 7,17% à mars 2017. Estimant que la mise en œuvre du programme de développement «permettra de passer à plus de 7 millions de foyers à l’internet fixe à l’horizon 2022», le ministère indique que «le taux de pénétration de l’Internet dans les  foyers passera, ainsi, de 43,40% en 2017 à 81% à fin 2022, sachant que la   connexion d’un foyer ou toute autre communauté (académique, administrative ou industrielle) permet le partage d’accès à Internet et la   démultiplication du nombre d’utilisateurs». À cet effet, l’Algérie «compte raccorder l’ensemble des foyers au réseau fixe très haut débit en garantissant une qualité optimale et des débits   allant jusqu’à 100 Mbps, voire plus», souligne la même source, qui rappelle que «500.000 nouvelles lignes en FTTH sont en cours de déploiement par Algérie Télécom qui a engagé, par ailleurs, la modernisation de 500.000 lignes   du réseau existant». Algérie Télécom «vise à raccorder, d’ici la fin de l’année, l’ensemble des   zones industrielles et offrir à chaque entreprise implantée dans ces sites une liaison d’une capacité pouvant aller jusqu’à 1 Gbits», ajoute la même source.  S’agissant de la télé-densité internet mobile, elle est passée de 64,28% en 2016 à 74,91% à mars 2017, soit une évolution nette de 14,20% due à l’augmentation du nombre d’abonnés au réseau 4G. Par ailleurs, les chiffres du ministère indiquent que l’étendue du réseau   national à fin mars 2017 est de plus de 85.514 km de fibres optiques et de plus de 40.215 km de faisceaux hertziens.  Pour ce qui est de la bande passante internationale, la même source note   qu’Algérie Télécom «est en train d’augmenter cette  bande afin de répondre aumieux aux besoins des utilisateurs nationaux», relevant qu’en mars 2017, une capacité de 910 Gbits est exploitée pour les clients d’Algérie Télécom,   contre une capacité de 630,15 Gbits en 2016.

-Matrche de la téléphonie mobile : Plus de 150 milliards de DA annuellement.

-Nombre de commerçants de la téléphonie mobile er des produits électroniques : 50 000. Abonnées 2016 : 47 millions....et 43,39 en 2015