Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Biographie O.Hemissi et T.Hafsi - "Amor Benamor...."

Date de création: 28-02-2019 12:44
Dernière mise à jour: 28-02-2019 12:44
Lu: 38 fois


ECONOMIE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- BIOGRAPHIE O.HEMISSI ET T.HAFSI – « AMOR BENAMOR... »

Amor Benamor. Une réussite algérienne. Biographie et essai par Omar Hemissi et Taïeb Hafsi. Casbah Editions, Alger 2017, 1 000 dinars, 268 pages

Laid Benamor ! Connaissez-vous ? Un peu, surtout en tant  que sponsor de la Faf et de président de la Caci (Chambre algérienne du commerce et de l’industrie) et vice-président du Fce. Un patron, quoi ? Et « Amor Benamor » ? Beaucoup puisque la marque  garnit (garnit est bien le mot car la qualité y est) nos tables quasi –quotidiennement à travers , entre autres, son couscous et ses pâtes, son concentré de tomates et sa harissa, la confiture, les légumes en conserve...que l’on retrouve, bien souvent, à l’étranger (à partir de décembre 2011, le double  concentré de tomate ayant été exporté en Lybie et en Irak déjà dans les années 90)....dans des pays arabes et des pays occidentaux : Canada, France, Belgique, Uk, Allemagne........et, tenez-vous bien,  l’Italie pour les pâtes, ce qui est une performance.

Laïd Benamor est, aujourd’hui, le Pdg du groupe industriel Amor Benamor, héritage ( la mère, les 5  frères et les 2  sœurs... tous associés et aussi presque tous gestionnaires au sein de l’entreprise), une société  construite par le père,  Amor. Annabi de naissance (famille originaire d’Oued Souf) il   a commencé , en 1984 , avec  une petite conserverie de tomate (le « cœur de métier » du groupe) du côté de Guelma (village de Bouati Mahmoud) . Le groupe est, aujourd’hui,   dans les pâtes alimentaires, la meunerie, l’importation et la revente en l’état de céréales, la promotion immobilière,  le tourisme, la boulangerie industrielle....Le patriarche avait inauguré à El Fedjoudj,, en présence du président  A. Bouteflika (qui, pourtant, avouera , d’un air taquin, « ne pas  aimer beaucoup les briqueteries et les minoteries » ) , en 2003, un grand moulin, une usine de production de semoule et de farine et une usine de production de pâtes alimentaires. Trois mois après, épuisé par des années d’efforts, il succombe à la maladie.

De la « Conserverie Amor Benamor » ( Cab) à la « Conserverie Amor Benamor  (Cab ») ,puis au « Groupe Amor Benamor » (Gab) , en hommage au père fondateur. Quel parcours !

Désormais, cinq filiales  au total (en 2015)  et d’autres projets. Une société au capital de plusieurs centaines de millions de dinars , qui brasse un chiffre d’affaires d’environ 200 millions d’euros et qui emploie des centaines de travailleurs et des dizaines de cadres de très haut niveau , tout particulièrement dans l’Est algérien (Bouati, El Fedjoudj, Boumaïza...) et , plus récemment, dans l’Algérois 

Les Auteurs :Omar Hemissi est enseignant -chercheur universitaire à l’Ecole supérieure de commerce d’Alger (Esc)  et enseignant associé à l’Ena. Egalement consultant et conseiller aouprès d’organismes publics et privés. Fondateur et président d’honneur d’une association, « Elite », qui active dans le développement des compétences managériales chez les jeunes diplômés

Taieb Hafsi, ingénieur en génie chimique et titulaire d’un doctorat de la Harvard Business School (déjà auteur d’un ouvrage sur Isaad Rebrab) est un spécialiste universitaire dans le management stratégique des organisations complexes (Hec -Montréal et Essec-Paris)

Extraits : « La nationalisation du pétrole en 1971 et l’explosion des recettes pétrolières détourna l’attention de l’agriculture qui devint un appendice dans une économie rapidement centrée sur l’industrialisation la plus sophistiquée » (p 35) , « Les tentatives pour décréter le bonheur des agriculteurs aboutissent souvent à leur malheur et, parfois, comme ce fut le cas de l‘Algérie, à la destruction de la capacité de production du pays «  (p 45)

Avis : Style trop académique pour une « success story ».....  Presque un cours d’économie agricole avec étude de cas ! Mais, un ouvrage utile , très instructif,  pour les étudiants et, tout particulièrement, pour les  jeunes et/ou  nouveaux  entrepreneurs désireux d’investir et de    s’investir, entre autres,  dans l’agro-alimentaire et/ou  l’agriculture . La famille Benamor ? Une leçon de vie.Un exemple d’efforts , de ténacité et de solidarité familiale.Pourvu que ça dure !

 Citations : « Le futur est tellement proche qu’il doit se construire dès à présent » (Laïd Benamor, p 114) , « Celui qui construit est celui qui édifie les piliers du futur, celui qui peut grimper rapidement et s’adapter à toute nouvelle dimension » (Laïd Benamor, p 127), « Les personnalités sont souvent révélées ou du moins affinées à partir des regards des autres » (185), « Le monde des affaires a des rapports un peu schizophréniques avec le pouvoir. D’un côté , ils considèrent que le pouvoir ne comprend pas l’économie et ne fait pas grand-chose pour encourager les entrepreneurs et le développement économique privé , mais ils ne manquent pas de solliciter systématiquement les structures de l’Etat pour des aides, des avantages ou des facilitations » (p 209)