Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Terrorisme- Indice mondial Iep 2017

Date de création: 24-11-2017 20:43
Dernière mise à jour: 24-11-2017 20:43
Lu: 1 fois


DEFENSE- ETUDES ET ANALYSES- TERRORISME- INDICE MONDIAL IEP 2017

 Selon l’indice mondial du terrorisme de l’année 2017, publié (mercredi 15 novembre 2017) par l’Institute for Economics and Peace, dont le siège est en Australie, l’Algérie occupe la 49e place des pays les plus exposés aux risques terroristes avec 3,97 points. Un classement qui confirme le recul de la violence terroriste dans notre pays, comparé, par exemple, à celui de l’année 2014 classant l’Algérie à la 21e place.

Sur une liste qui comporte 163 pays, les pays les plus vulnérables sont les pays arabes et musulmans. L’Irak caracole en tête, suivi de l’Afghanistan, du Nigeria, de la Syrie, du Pakistan et du Yémen. Un classement qui s’explique par la persistance de la violence dans ces pays avec la multiplication des attentats terroristes meurtriers et la persistance d’un climat d’insécurité nourri par l’instabilité politique et la guerre civile dans certains cas.

La Turquie, la Libye et l’Egypte viennent respectivement, en 9e, 10e et 11e position. Les attentats-suicide, les accrochages et les attaques visant les patrouilles de police sont les principaux risques auxquels ces trois pays sont toujours exposés. La Tunisie reste aussi dans la zone à risques en venant à la 41e position.

Les pays du Sahel figurent également parmi les pays les plus exposés aux risques terroristes. Le Niger et le Mali occupent respectivement la 20e et la 25e position. La recrudescence des attentats, ces derniers mois, dans ces deux pays voisins de l’Algérie présageait le retour de l’instabilité dans cette région et signait en fait l’échec de l’opération «Berkhane» lancée par l’armée française pour éradiquer les groupes djihadistes dans la région.

Autre indice illustratif de ce classement : l’insécurité dans les pays occidentaux demeure préoccupante, en dépit d’une légère baisse du nombre d’attentats par rapport à l’année 2016, concomitamment au reflux de Daech. Naturellement, la France vient en tête en 23e place, suivie des Etats-Unis (32e), de la Grande-Bretagne (35e) et de la Belgique (40e).