Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Essai Karim Younès- "Les Eperons de la conquête....."

Date de création: 22-11-2017 17:50
Dernière mise à jour: 22-11-2017 17:50
Lu: 3 fois


HISTOIRE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ESSAI KARIM YOUNES- « LES EPERONS DE LA CONQUÊTE .....»

Les éperons de la conquête. L’impossible oubli. Essai historique de Karim Younès, Medias Index, 600 dinars , Alger 2017,  139 pages

L’intervention turque a permis, certes , de délivrer le pays des Espagnols. Une Régence , ayant pour capitale El Djazair ou Dzayer pourles autochtones qui a gouverné le pays pendant 315 ans. Elle ne s’est pas accompagnée d’une politique coloniale de peuplement ni d’une expropriation généralisée, mais a été caractérisée par l’arrogance, voir le mépris vis-à vis des populations autochtones.

Le prélèvement fiscal arbitraire, qui frise la confiscation , a marqué cette période sombre de notre histoire (....). Il n’y a pas eu la contruction d’un Etat national viable, ni un développement de la connaissance, de la production intellectuelle ou artistique. En clair, aucun rayonnement culturel n’est à mettre à son actif, contrairement à la période qui l’a prédécée

La suite est facile à deviner : un incident « alibi », le fameux « coup d’éventail », et c’est l’invasion, le 5 juillet 1830 . Un corps expéditionnaires sans cesse renforcé et porté au fil des ans de 30 000 à 120 000 hommes...et, en 26 années (1830-1856), la population algérienne passe de trois millions à deux millions trois cents mille . Des massacres et des pillages, des démolitions ou des tranformations de monuments historiques .Les terres les plus fertiles sont  détournées au profit  de grandes compagnies et d’une population europénne venue de toutes parts. La coloniale s’installe au prix fort  que les autochtones auront à payer......Le 3 juillet 1962, c’est l‘indépendance après plus de sept années de lutte armée et plus d’un million de morts du côté algérien . « La France coloniale est rentrée par le armes, elle est sortie par les armes »

Une révélation : Sur la paternité du mouvement de l’Etoile Nord-africaine, les avis divergent . Pour certains c’est un certain Hadj Arezki Djeffal, originaire de Ath Hague (Fort national) qui a animé, à Paris, dans un hôtel restaurant , les premières cellules des militants algériens tavaillant dans les unsines automobiles françaises, parmi lesquels figurait Messali Hadj. Gravement malade d’un cancer du larynx, Hadj Arezki a dû céder sa place

L’Auteur : Ancien ministre et ancien président de l’APN , Karim Younès est déjà auteur de plusieurs essais (tous publiés aux Editions Casbah)

Extraits : « Certains analystes se demandent si les Turco-Ottomans n’ont pas préparé la lit de la colonisation » (p 9)

Avis :Une véritable leçon (un cours plutôt) d’histoire

Citations : « Rien n’appartient à une seule race en exclusivité. Seule la race humaine peut s’enorgueillir de sa production , de son génie » (p 21)