Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Roman Hamid Nacer Khodja - "Jumeau, un bonheur pauvre"

Date de création: 22-02-2019 19:19
Dernière mise à jour: 22-02-2019 19:19
Lu: 46 fois


CULTURE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ROMAN HAMID NACER KHODJA- « JUMEAU,OU UN BONHEUR PAUVRE »

Jumeau , ou un bonheur pauvre. Roman de Hamid Nacer-Khodja. El Kalima Editions, Alger 2016, 600 dinars, 148 pages

Algérie, Alger au début des années 70. On planifie à tout-va. Les moyens comme les esprits, souvent en occultant les traces du passé récent.....la langue française, les coopérants techniques français ....et égyptiens, des transports publics non encore surchargés, une certaine misère (encore supportable) et une richesse certaine qui commence à se « faire voir ».

Un adolescent encore boutonneux, dix-huit ans, ayant soif de santé, ayant  faim d’amour, lycéen de son état, pas beau (il en est certain) ,amoureux fou, plus que fou, dingue, d’une autre lycéenne d’un autre lycée (du côté de Benak’), Noura, sa Lumière, sa Sainte lumière, recherchée mais inaccesible. Il est trop timide, elle est  trop belle. Deux mondes aux moyens différents qui se côtoient , qui se recherchent peut-être, mais qui n’arrivent pas à communiquer . Il se contente de regards et  se fait tout un cinéma (assez érotique, ce qui le gêne) , elle ose des sourires.....c’est tout. Fin de l’année scolaire. Fin de la surveillance amoureuse....mais la souffrance continue , encore plus brûlante. Heureusement il y a la posésie.....tout particulièrement grâce à Jean Sénac, Jean Soleil, le Poète, l’Aîné, le Parangon qui traite d’égal à égal

Une révélation : Pierre Savorgnan de Brazza, l’explorateur, est enterré au cimetière  chrétien de Diar Essaâda d’Alger

 

 

L’Auteur : Né le 25 janvier 1953 à Lakhdaria, universitaire (Ena) , critique littéraire et poète. Plusieurs publications. Décédé le 16 septembre 2016 à Djelfa.

Extraits : « Alger, belle ville de loin, ville sale de près : immondices, malpropreté, vulgarités «  (p 20), « Cette bourgeoisie algérienne semblable à l’autre et déjà obsolète (partisane des cinq V : villa, voiture, vagin, virement, voyage) » (p 36)

Avis : Gymnastique des mots et des phrases . Déroulement théâtral. Mélange des situations.Pour les rêveurs et les amoureux timides

Citations : « Aimer, est-ce encore pleurer, est-ce encore choisir ou souffrir » (p 49) , « Nous sommes préjugés Arabes alors que nous avons rien à voir avec ceux du Moyen-Orient ;même le Prophète a du les fuir pour se réfugier à Médine » (p 51), « Les martyrs ont été trahis, les vivants finissent toujours par trahir les morts, ne serait-ce que par l’oubli » (p 115)