Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Essai Mohamed Larbi Ould Khelifa- "Mutations socioculturelles"

Date de création: 22-02-2019 19:06
Dernière mise à jour: 22-02-2019 19:06
Lu: 46 fois


CULTURE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ESSAI MOHAMED LARBI OULD KHELIFA- « MUTATIONS SOCIO CULTURELLES..... »

Mutations socio-culturelles en Algérie. Aspects du présent et exigences de l’avenir. Essai du Dr Mohamed Larbi Ould Khelifa, Casbah Editions, Alger 2016, 1 018,69 dinars, 239 pages

« Que reste-t-il d’un homme qui choisit de se terrer dans le silence et d’ignorer les joies et les souffrances d’autrui, ou carrément geler sa raison et son cœur ? Rien.....C’est un homme mort bien avant d’avoir rendu l’âme ».Voilà donc une réflexion empruntée par l’auteur à l’écrivain américain Ezra Proud (1885-1972) qui résume, à elle seule, une  démarche d’intellectuel vrai de l’auteur qui, malgré ses continuelles activités  politiques  et administratives , ne s’est jamais arrêté de penser et d’écrire, tout particulièrement sur sa société .Sociologue un jour, sociologue toujours !

Il a publié bien des études et des ouvrages. Celui-ci est une compilation de plusieurs études publiées, sous forme de synthèses, dans la presse nationale et étrangère au cours des dernières années, ce qui leur donne un air actuel indéniable.

Y sont abordées un bon nombre de questions politiques, sociales et culturelles, avec, en arrière –plan, la scène mouvante internationale

Deux grandes parties composent l’œuvre, couvrant dix thèmes .Six pour la première (« L’Algérie : données et indicateurs du passé et du présent  » avec pour sujets :  la renaissance d’une Nation et la refondation d’un Etat, l’abécédaire de la démocratie, l’Apn, la place de la femme dans la société, l’abécédaire de la « force douce », le Mouvement des  non-alignés) et quatre pour la seconde (« Les fondements de l’avenir : l’héritage et les obstacles »  avec pour sujets : la question de la modernité, l’éducation et la formation supérieure, la religiosité, la mutation des valeurs). Bien sûr, tous les sujets sont intéressants, abordés avec de la rigueur scientifique , le souci de la pédagogie et un certain esprit critique. Pour ma part, certains passages sont appréciés en raison du développement de concepts qui bien que non nouveaux sont novateurs et que nos chercheurs universitaires sociologues et autres anthropologues devraient approfondir . Ainsi, en matière de valeurs, les trois types présentés : la valeur-pôle, la valeur-refuge et la valeur fixe. Ainsi, en matière de communication, dénommée « force douce » . Ainsi, en matière de situations relationnelles avec le Moi idéal, le Moi social et le Moi véritable.  

 

L’Auteur : Né à Batna en 1938 . Docteur en sociologie ,professeur universitaire.....auteur d’un grand nombre d’études et d’ouvrages . Actuellement président de l’Assemblée populaire nationale juste après avoir été président du Conseil supérieur de la Langue arabe. Il fut, aussi , par le passé, secrétaire d’Etat chargé de la Culture et des Arts populaires (1980)  et, aussi, secrétaire  d’Etat à l’Enseignement secondaire et technique (1982-1984). Ambassadeur (au Yémen)....

Extrait : « Quels que soient les causes et les effets, les mutations et les changements ne sont pas le fait du hasard ; ils ne sont pas , non plus, le produit de forces surnaturelles sauf dans l’imaginaire littéraire » (p 34), «  Adieu Histoire !Depuis les défaites (arabes face à Israel) de 1948, 1967 et 1973, il ne reste plus rien, exceptés les poèmes chargés de lamentations de Mahmoud Darwich et les vers d’amour de Nezzar Qabbani » (p 57)

Avis : Un livre à lire tranquillement pour bien comprendre (et accepter) les thèses présentées et/ou défendues. Manque une fiche bio de l’auteur dont les qualités intellectuelles indéniables ne sont  pas forcément connues de tous, occultées –pour ne pas dire effacées - ces dernières années par l’ activité politique souvent « bruyante » de l’Apn.

Citations : « Dans beaucoup de pays, il existe un grand écart entre celui qui sait et celui qui dirige et décide » (p 12), « Partout, la défaite est orpheline tandis que la victoire peut avoir de nombreux pères ;toutefois, les deux ont un lien direct avec l’apaisement et la stabilité ou la colère et l’appel au changement » (p 35), « L’absence de lois vaut mieux qu’une panoplie de lois non appliquées » (p 50), « Pour les professionnels de l’information des pays du tiers monde, ce métier est pénible ;c’est une sorte de nage au milieu de hautes vagues sans bouée de sauvetage. Parfois, il peut-être le chemin qui mène à la notoriété  et au pouvoir comme il peut devenir une cause de descente aux enfers sans que personne ne vienne à la rescousse » (p 117) , « L’information est un pouvoir qui n’est ni au-dessus ni au-dessous des autres pouvoirs, elle est au cœur de chacun d’eux » (p 127), « Le progrès et la prospérité reposent sur les trois éléments essentiels :le Savoir, l’Avoir et le Pouvoir » (p 191)