Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Essai Behimer A.- " Les dix nouveaux commandements de Wall Street"

Date de création: 14-11-2017 19:27
Dernière mise à jour: 14-11-2017 19:27
Lu: 4 fois


FINANCES- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ESSAI- WALL STREET- AMMAR BELHIMER

Les Dix nouveaux commandements de Wall Street. Essai de Ammar Belhimer. Anep Editions, Alger 2017, 800 dinars, 403 pages

Un livre qui démarre fort, très fort même.Presque brutalement mais clairement.....avec une condamnation sans équivoque du néo-libéralisme. Pour , d’emblée, convaincre le lecteur, l’auteur a, dans un avant-propos, ouvert son gros travail de recherche  et de réflexion, d’abord avec un propos du Pape François, qui , en son temps, avait fait beaucoup de bruit : « Au cœur du monde, il y a le Dieu Argent. C’est là qu’est le premier terrorisme ».

Ensuite, il nous présente  les  dix (nouveaux) commandements  économiques et financiers. Les siens, bien sûr. Apocalypse peut-être ?

Il les conforte par un brève description  du modèle (« l’intégrisme néolibéral ») en reprenant J. E. Stigliz (Prix Nobel d’économie 2001) : mixture de thatchérisme, de « reaganomique » et de « consensus de Washington » favorables aux privatisations, à la libéralisation économique et à des banques centrales indépendantes préoccupées uniquement par l’inflation, éventuellement la stabilité des prix, mais hors de toute considération de croissance ».  L’expression « Consensus de Washington » a été utilisée la première fois en 1989. Elle recouvre la feuille de route de l’ordre néoconservateur triomphant et conquérant depuis l’arrivée de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher aux commandes  .

Et, il achève le tout avec Manuella Cadelli, une magistrate belge qui assimile carrément le néolibéralisme au ....fascisme.... qui « doit être combattu  afin de  rétablir un humanisme total »

Neuf chapitres au total aux titres très accrocheurs et évocateurs et aux sous- chapitres truffés d’informations et de références : Le fil conducteur/ Domination et dépendances/ Les nouveaux vecteurs de la puissance/ Adieu liberté et démocratie...place à la violence/ Inégalités et injustices/ Au-delà des subprimes/ Nouvelles missions pour l’Etat/ Les voies de la résistance/Ce que nous réserve l’avenir.....avec ce que ce qui nous attend en 2015 .

  Il est ainsi envisagé , par les futurologues et les experts (américains, avec un rapport du NIC tiré du site internet de la CIA....), que « l’émergence de nouveaux dragons économiques pourrait survenir là où les populations jeunes vont commencer à travailler......cet avantage est jugé possible dans les pays du Maghreb (Maroc, Algérie et Tunisie) qui augurent les meilleures prerspectives d’avenir ». Ouf ! L’Apocalypse n’aura donc pas lieu . Grâce à qui ?

Par ailleurs « le rapprochement de notre pays – et des trois Etats du Maghreb - avec l’Ue est plus que vraisemblable ,  en raison du début de la transition démographique, de la culture bilingue (français et arabe) ainsi qu’occidentaliste des élites, et du très grand affaiblissement du socialisme autoritaire algérien au profit des forces laïques de l’armée et de la société civile... » .

Plus une bibliographie fournie.

 

L’Auteur : Docteur en droit, actuellement professeur à la Faculté de droit de l’Université d’Alger 1 et à l’Ecole nationale supérieure de sciences politiques d’Alger/Ben Aknoun, A. Belhimmer a été , dans une autre vie, journaliste et il signe  actuellement au Soir d’Algérie  une chronique hebdomadaire. Auteur déjà de deux autres ouvrages  , l’un sur La dette extérieure de l’Algérie et le second sur Les Printemps du désert.

 

Extraits : « La justice étant surtaxée, les victimes d’injustice doivent être riches pour obtenir réparation » (Manuela Cadelli, p 8), « L’économie –monde capitaliste prend la forme d’un iceberg. La partie visible - la « valeur lumineuse » - est prise en charge par une immense structure sous-jacente qui est hors de vue.....Le terme  « valeur sombre » est inspirée par la reconnaissance par les physiciens que la matière ordinaire et l’énergie représentent seulement 5% de l’univers connu, la « matière noire «  et « l’énergie noire »  forment le reste » (p 30)

Avis : Ouvrage de qualité (avec une couverture et une mise en pages réussies...Mais prix public non affiché)  , de haut niveau universitaire, très documenté, mais (trop ?)  résolument engagé

Citation : « Faire assumer la régulation aux appareils actuels de l’Etat capitaliste, c’est confier la garde d’une crèche ou d’une école à un pédophile » ( p 14)