Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Roman A. Zenati - "Tribunal international . L'homme jugé par l'animal"

Date de création: 14-11-2017 19:08
Dernière mise à jour: 14-11-2017 19:08
Lu: 5 fois


ENVIRONNEMENT – BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ROMAN A. ZENATI – TRIBUNAL INTERNATIONAL.L’HOMME JUGÉ PAR L’ANIMAL

Tribunal animal international. L’homme jugé par l’animal. Roman de Abderrahim Zenati. Enag Editions, Alger 2015. 342 pages, ????dinars.

 

Imitant  le Tribunal pénal international (Tpi) , voilà que l’auteur nous présente un Tribunal Animal International (Tai) ......chargé de juger le « bipède », en l’occurrence l’homme -  en tout cas ce qui lui ressemble -  pour tous les méfaits commis à l’encontre de Dame Nature , causes de bien des cauchemars hantant les nuits, auparavant bien paisibles, des animaux : réchauffement climatique, déforestations, montée des eaux, disparition de la banquise, pillage des ressources marines, pollution marine, aérienne et terrestre, mutations biologiques animales......

Les plaintes affluent auprès de Sire Lion, le Roi des animaux. Il est vrai que lui-même  a déjà connu des « sueurs froides » en s’apercevant qu’il ne possédait plus d’ombre (l’ombre protectrice des sujets) et qu’il suffoquait de chaleur. Autres plaintes : celle du seigneur Jaguar, du seigneur Tigre, du seigneur Ours polaire, du seigneur Requin, du seigneur Rorqual (ou Baleine bleue), du seigneur Condor, de la reine des Abeilles...bref les représentants de l’ « animalité » tout entière.

Tout de suite, réunion du Conseil des sages. S’appuyant sur les interptrétations des cauchemars et sur les  prédictions d’un vieil ermite centenaire (ayant fui les hommes et vivant paisiblement auprès des bêtes)  , la décision est vite prise : mise en place d’un Tai. Cour pénale. Chambre criminelle, mprésodé par le Grabnd-duc , avec un jury de 12 personnes...... non, 12 bêtes. ....et 23 chefs d’accusation.41 individus sont entendus en commençant par les « collaborateurs » notoires du « bipède «  (qui, pour sa part a refusé de comparaître et de désigner un représentant pour le défendre ce qui prouvait, à l’avance, sa morgue et sa suffisance). La cause était entendue et le « bipède » allait en predre pour son grade à la hauteur de ses méfaits. Heureusement, un animal (le Jaguar, l’animal le plus menacé de disparition)  allait lui « sauver » la mise en révélant l’existence d’une nouvelle trempe d’hommes authentiques du genre « Homo Modernicus Ecologicus ». « Paix !!!!Paix !!!Paix sur le terre et paix sur toutes les espèces vivantes qu’elle abrite ! ». Amen !

L’Auteur : à Constantine au milieu du siècle dernier, grand amoureux de la littérature , arabophone de naissance,  francophone de scolarité et anglophone par nécessité professionnelle. Traducteur et nombreux voyages à travers le monde.  Déjà auteur d’un roman-fiction, « Jana le Dauphin », en 2011 (Editions Houma) , une amitié entre deux enfants et un dauphin

Extrait : « La Communauté Internationale Animale tient à préciser qu’elle fait une nette disctinction entre l’homme et le bipède ; l’Homme étant cette noble créature pétrie de sagesse et de bon sens qui a partagé le destin du monde vivant au cours des âges qui ont précédé l’histoire, et le bipède étant cette créature à apparence humaine , mais dont les agissements interdisent toute référence à la noble créature à laquelle elle s’est substituée pour dominer, pour asservir, poussée par un orgueil et une arrogance sans limites ... » (p 27)

Avis :Se lit comme un conte.....Cependant, l’ouvrge n’est pas conseillé au moins de 15 ans, tant la description dun « bipède » par les animaux est insupporable et même haïssable

Citation : « La « bipédite » est un trouble réputé incurable s‘il n’est pas traité très tôt » (p 28)