Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Vie démocratique- Classement 2019 Freedomhouse

Date de création: 08-02-2019 17:08
Dernière mise à jour: 08-02-2019 17:08
Lu: 58 fois


VIE POLITIQUE - ETUDES ET ANALYSES- VIE DEMOCRATIQUE- CLASSEMENT 2019 FREEDOMHOUSE

 

 L’Algérie a encore beaucoup de chemin à faire pour se propulser parmi les nations où le mot démocratie a vraiment du sens et non uniquement un slogan. Le dernier rapport 2019https://freedomhouse.org/report/countries-world-freedom-2019), publié ce mois de février 2019 par l’ONG américaine, Freedom House, est glaçant par sa causticité.

En effet, notre pays, que nos gouvernants ne cessent de louer sa «démocratie», pointe à la queue de ce classement mondial avec une peu glorieuse 151ème position sur 210 pays examinés.

Avec une note globale de 34/100 l'Algérie pointe parmi les pays les plus arriérés en termes de liberté et de démocratie. L’Algérie a ainsi récolté un 5,5/7 dans le domaine des droits politiques, un 6/7 dans les droits civils et 5/7 en matière de libertés.

Il faut préciser ici que dans ce classement fondé sur les trois principaux sous-indices du rapport à savoir les Libertés civiles, les droits politiques, et la liberté, avoir 7 points signifie que le pays n'est pas libre.

En clair, plus la note se rapproche de 7 moins la liberté et la démocratie sont garanties selon le classement de Freedom House.

Du coup, l’Algérie est classée dans la catégorie des pays «moins libres»  au même titre que la grande majorité de la sphère arabo-musulmane.

Au Maghreb, notre pays arrive derrière la Tunisie classée à la 88ème position et même le Maroc à la 144ème place. Il fait juste un peu mieux que ses voisins la Mauritanie (152e),  la Libye (196e) et l'Egypte d’al Sissi (172e).

Dan le monde arabe, l’Algérie est aussi  mal classée par rapport au Liban (134e), la Jordanie (147e). Maigre consolation, notre pays est un peu plus libre que les pays du Golfe réputés pour leurs régimes liberticides à l’instar du Koweït, de l'Irak, du Qatar, d’Oman, des Émirats Arabes Unis, du Bahreïn, du Yémen et bien sûr de l'Arabie Saoudite classés 201ème au monde.

Plus significatif encore pour l’Algérie et ses voisins, Freedom House signale : «des États autoritaires du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord ont continué à réprimer leur dissidence".

 

À l'échelle mondiale, le classement de 2019 est dominé par la Finlande, la Norvège et la Suède qui enregistrent 100 points sur 100. Le top 5 est complété par le Canada et les Pays-Bas. Le bas du classement est occupé par le Soudan du Sud, le Turkménistan, l’Erythrée, le Tibet et la Syrie.

Les auteurs du rapport 2019 de Freedom House soulignent dans leurs conclusions que : «les droits politiques et les libertés civiles ont diminué dans 68 pays, alors que seuls 50 pays ont réalisé des progrès».