Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Prêt sur gages - Bdl

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 21-07-2008 20:01
Lu: 1069 fois


Les six agences (dont trois à l'est du pays: Annaba, Constantine, Ain Beida; une à Oran et deux à Alger) relevant de la Bdl en charge du prêt sur gage ont enregistré , durant l'année 2004, 175 045 demandeurs de prêts qui ont mis en gage près de 2,498 milliards de dinars.
La banque a enregistré, durant la même année, 195 812 opérations de remboursement de prêts sur gage soit 2,688 milliards de dinars.
Les opérations de prêts sur gages (ou crédit pignoratif) ont connu une hausse de 4 012 demandes de prêts par rapport à l'année 2003, soit 171 033 bénéficiaires de prêts en 2004.
La banque offre au client 500 dinars par gramme d'or (poinçonné seulement ), avec l'application d'un taux d'intérêt de 8%. Le bénéficiaire peut rembourser son prêt par paiement échelonné ou par remboursement intégral du prêt dans le délai fixé , sachant que le prêt ne doit en aucun cas excéder les 120 000 dinars.
L'emprunteur dispose d'un délai maximum de trois ans pour rembourser son prêt. En cas de non respect de ce délai, la banque procèdera dans un premier temps à l'envoi de mises en demeure à l'emprunteur pour le sommer de régler ses dus. Dans l'éventualité d'un refus de la part de l'emprunteur, le banque organisera une vente aux enchères des bijoux mis en gage…après autorisation du procureur de la République près la cour territorialement compétente.
Le prêt sur gage a fait son apparition en Algérie à partir du 19ème siècle, sous l'appellation de "Mont-de-piété", donnant naissance au premier établissement en 1852 à Alger (Durant l'ère coloniale , le Mont -de-piété était surtout utilisé par les populations de colons de religion catholique et très peu, sinon pas du tout, par la population algérienne de religion musulmane qui a commencé à y recourir bien plus tard, vers la fin des années 1950, à la veille de l'indépendance du pays).
Une dizaine d'autres établissements de même nature virent le jour et se développèrent avant d'être, à la faveur de la première réforme bancaire (1982-1985), transférés du Crédit municipal à la Bdl.
A partir de 2001, la nature des gages a changé . Actuellement, seuls les objets en or sont gagés alors qu'au début l'était tout objet de valeur dont les tapis, des tableaux de maîtres ou des meubles d'antiquité.
Fin avril 2004 a eu lieu, à la Bdl d'El Annassers, la première vente aux enchères publiques sur la place d'Alger de bijoux anciennement mis en gage. Cette opération a concerné des objets en or donnés en gage par des particuliers entre 1973 et 1987 mais non récupérés par leurs propriétaires .
L'Algérie se trouve être le seul pays arabe et musulman où se pratique le crédit pignoratif et, uniquement de 1996 à 1998, 4 millions de personnes ont eu recours aux prêts pignoratifs.
Note: - Le Mont-de-piété (monte di pieta) est une maison de gages communale, fondée par l'évêque Nicolo Franco en 1496. Il voulait surtout éviter que les "bons chrétiens" commercent avec les juifs qui, à l'époque, contrôlaient le système bancaire trévisan. Le "banco dei pegnio" (banque des prêts) est un établissement auprès duquel les personnes besogneuses peuvent emprunter de l'argent en donnant en gage un objet ou des biens personnels.