Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Essai Feriel Bouatta- "Islamo-féminisme....."

Date de création: 04-02-2019 11:48
Dernière mise à jour: 04-02-2019 11:48
Lu: 11 fois


CULTURE-BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- ESSAI FERIEL BOUATTA- « ISLAMO-FEMINISME..... »

Islamo- Féminisme.Des femmes relisent les textes religieux Essai de Feriel Bouatta. Koukou Editions ,Cheraga-Alger 2017 . 500 dinars, 119 pages

Oxymore ? C’est le rapprochement de deux mots qui semblent contradictoires. Il en va ainsi du féminisme islamique....Et pourtant !Car, ce’est tout le combat choisi par les femmes en terre d’Islam (et, aussi, de plus en plus ,  au sein des communautés implantées en Occident chrétien) : relire le texte religieux en le contextualisant pour légitimer la revendication d’un statut égalitaire.Non pas la seule équité mais bel et bien l’égalité ! Un combat qui a pris de l’ampleur avec les indépendances (au début des années 60) lorsque les pouvoirs en place , généralement celui de mâles, oubliant  les luttes menées côté à côte contre le colonialisme, ont commencé à promulguer des lois inspirées de la Chari ‘a imposant ainsi le référentiel religieux pour régenter les rapports hommes/Femmes dans la société . Presque partout, la femme se retrouve donc en état d’infériorité juridique. Des  exceptions : Atatürk, il y a de cela très longtemps et Bourguiba en Tunisie....... La « Révolution islamique » des Ayatollahs en Iran , la guerre « sainte » contre le communisme en Afghanistan, la volonté de puissance , bien visible, de la version salafiste du  wahhabisme saoudien , le recul du modèle laïc turc (devenu résolument islamo-conservateur ces dernières années )  , la mondialisation (auquels j’ajouterai la perception déformée ou incomplète de l’Islam et de ses pratiques par bien des médias occidentaux)  feront le reste ...

Mais, tout cela ne va pasécourager les « féministes »...que l’on retrouve, d’un côté comme de l’autre –et c’est un phénomène pas si curieux que ça -  défendant et/ou luttant selon plusieurs stratégies : radicale (comme celle des Moudjahidate algériennes et leurs « filles » )  réclamant l’application des droits universels humains..... ; conciliante (comme celle des Iraniennes) réclamant , tout en restant dans le registre religieux, une lecture des textes et des dits  sacrés plus souple, plus clémente à l’égard des femmes.....Mais, globalement toutes réclament la « justice des genres »,, c’est-à-dire  l’égalité (des droits)  et non plus seulement l’équité ( une concept défendu par les islamistes qui renvoie à la complémentarité hommes-femmes) .

L’Auteure : Née à Alger en 1986. Doctorante  en sociologie (Université de Louvain la neuve/Belgique).

Extraits : « Une autre différence entre les féministes des deux pays (Algérie et Maroc) : les Marocaines sont plutôt dans la recherche du consensus avec le pouvoir politique et les instances religieuses, alors qu’en Algérie, il s’agit plus d’affrontement, d’opposition déclarée face au pouvoir en place » (p 26), «  Le principe des islamistes algériens, formés à l’école des Frères musulmans d’Egypte, est simple : frapper l’imaginaire des laissés-pour-compte par la diffusion de l’utopie politico-religieuse qui fait rêver les « déclassés », en leur proposant un système dans lequel il y aurait une solution à tous les maux et où chacun trouvera sa place. Leurs premiers boucs émissaires et victimes ont été d’emblée les Algériennes » (p 34),

 Avis :Un travail de recherche universitaire qui résume assez bien une situation bien  complexe et devenue bien compliquée à cause des discours -surtout ceux des islamistes- radicaux.

Citations : « La mondialisation propage la réislamisation dans ses propres terres et au sein des communautés musulmanes en Occident. Enjeu central, les femmes  »  (p 29) , (on constate que) Dans pratiquement tous les pays musulmans, les pouvoirs en place ont  essayé de composer avec le courant islamiste, mais (que) finalement ils ont tété dépassés » (p 42), « Il faut parler de féminismes islamiques au pluriel. Comme pour les autres types de féminismes, les positions des féministes islamiques sont locales, globales, diverses, multiples et en constante évolution » (p 56)