Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Facebook monde 2019

Date de création: 03-02-2019 18:19
Dernière mise à jour: 03-02-2019 18:19
Lu: 25 fois


INFORMATIQUE- ENQUÊTES ET REPORTAGES- FACEBOOK MONDE 2019

 

 

Facebook comptait 2,3 milliards d’usagers mensuels actifs à fin décembre 2018. La donnée de référence pour le premier réseau social du monde. Sur ce total, 947 millions se trouvent en Asie-Pacifique, 381 millions en Europe et 242 millions en Amérique du Nord.

L’entreprise ne détaille pas les chiffres pays par pays, mais des analystes estiment que l’Inde compte le plus grand nombre d’usagers, suivie des Etats-Unis, l’Indonésie et le Brésil. Facebook est bloqué, ou sévèrement limité, dans certains pays, dont la Chine et la Corée du Nord.

Quelque 2,7 milliards de personnes utilisent chaque mois une ou plusieurs des applications de la «famille» Facebook, qui, outre le réseau éponyme, compte Instagram, WhatsApp et Messenger. Pour son exercice 2018, Facebook a affiché une santé de fer : 22 milliards de dollars de bénéfices pour un chiffre d’affaires de 55 milliards de dollars.

En hausse comme tous les ans depuis son entrée en Bourse en 2012, où Facebook vaut à l’heure actuelle environ 480 milliards de dollars. La publicité qui, grâce à la collecte massive et incessante de données personnelles des usagers, est ciblée au plus près, représente 98% du chiffre d’affaires de Facebook et la publicité sur mobile se taille la part du lion.

Le réseau réalise quelque 50% de son chiffre d’affaires en Amérique du Nord. Selon le cabinet d’études eMarketer, la part de Facebook du marché de la publicité numérique devrait atteindre 20,5% des 327,28 milliards qui seront dépensés en 2019.

Mark Zuckerberg, cofondateur de Facebook est, à 34 ans seulement, le leader incontesté comme directeur général et président du conseil d’administration. Bien qu’il ne détienne qu’une part minoritaire du capital, un système spécial lui assure 60% des droits de vote et donc le contrôle du groupe.

Sheryl Sandberg, ancienne de Google et du Trésor américain, est la numéro deux de l’entreprise, dont elle a inventé le business model. Très critiquée pour son rôle dans plusieurs scandales récents, elle a le soutien de Mark Zuckerberg et du conseil d’administration.

Le géant de Menlo Park, en Californie, employait 35 587 personnes au 31 décembre, soit 42% de plus que l’année précédente. C’est le résultat du triplement du nombre de personnes chargées d’éradiquer les contenus controversés sur la plateforme. M. Zuckerberg reçoit comme salaire un dollar symbolique, mais sa fortune personnelle est estimée à 62 milliards de dollars par le magazine Forbes.