Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Liberté religieuse- Constat Ong 2018

Date de création: 22-01-2019 17:09
Dernière mise à jour: 22-01-2019 17:09
Lu: 53 fois


CULTURE- ETUDES ET ANALYSES- LIBERTE RELIGIEUSE- CONSTAT ONG 2018

 

Une fois de plus l’Algérie est désignée du doigt comme étant un pays où il n’est aisé de vivre sa foi en paix.

C’est en tout cas le constat que dresse l’ONG «Portes Ouvertes» dans son classement annuel 2018 des pays où les chrétiens son «persécutés» et où la liberté de religieuse est menacée.

Il en ressort ainsi que sur 50 pays examinés, l’Algérie pointe à la 22e position en termes de libertés religieuses et que les chrétiens qui y vivent seraient d’après «Portes Ouvertes» plus persécutés.

L’Algérie a certes gagné 20 places dans cet index mondial de cette ONG mais reste tout de même à la traine.  

On y lit ainsi dans ce rapport que : «L’Algérie est parmi les pays musulmans qui adoptent des lois pour empêcher l’évangélisation et la libre pratique de la religion, et elle interdit la construction d’églises».

«Tout chrétien est considéré comme un citoyen inférieur et il est privé de plusieurs droits à cause de certaines lois [comme l’interdiction de pratiquer un culte autre que l’islam en public]», signale ce rapport.

Il est dit également qu’ «une campagne était lancée dans plusieurs régions du pays pour fermer définitivement les églises.»

La réalité est évidemment nettement moins dramatique que ce rapport alarmiste. Aucune loi n’interdit aux chrétiens de pratiquer leur foi en public pour peu que cela se fasse dans des lieux identifiés c’est-à-dire des églises identifiées et dûment agrées par, l’Etat. .

Soutenir également qu’il y a beaucoup d’«églises fermées» n’est pas tout à fait exact en ce sens justement qu’il s’agit de locaux aménagés qui ne répondent pas aux conditions légales et qui plus est, clandestin.

Or, la loi algérienne interdit le prosélytisme y compris pour les sectes musulmanes qui aménagent des salles de prières clandestine où ils propagent des idées radicales…

C’est dire que le rapport de cette ONG semble parait pour le moins sévère surtout que sur les 17 pays arabes l’Algérie est classée à la 9ème position parmi les pays où la communauté chrétienne est la plus persécutée.

«Portes Ouvertes» accuse par ailleurs le gouvernement algérien d’entraver le développement des protestants en soutenant que «le nombre des chrétiens (en Algérie) est de 125 000 personnes ; un nombre qui diminue avec les fermetures des églises et les violences subies par la communauté chrétienne.»

Notons que «Portes Ouvertes» France fait partie d'un grand réseau international de 25 associations. Créé en 1955 par Frère André, ce réseau est au service de l'Église persécutée dans le monde.

Le rapport 2018 estime à plus de 215 millions de chrétiens «gravement persécutés» pour leur foi dans le monde.