Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Feux du stade - Nouvelles de dix auteurs

Date de création: 05-09-2017 17:00
Dernière mise à jour: 05-09-2017 17:00
Lu: 8 fois


SOCIETE- BIBLIOTHEQUE D’ALMANACH- FEUX DU STADE- NOUVELLES DE DIX AUTEURS

Les feux du stade. Nouvelles fantastiques. Recueil  de dix (10) jeunes auteurs …. . Editions Média-Plus , Constantine  2016,   214  pages,850 dinars

 

Pour la 3è année consécutive, les jeunes plumes algériennes sont sollicitées (par l’IF d’Algérie qui a lancé le concours de nouvelles en 2013) . Toujours le fantastique, car rien de tel pour fouetter l’imaginaire.

On a eu « Les Noces » (2014). On a eu « le Climat «  (2015).

En 2016, année de l’Euro de football en France et des JO de Rio de Janeiro, le décor est assez vite planté. Ce sera le sport et le stade et leurs « feux » qui serviront de décor.

Vont alors se mélanger des récits oniriques maghrébins , les contes ancestraux transmis par les traditions orales et, évidemment , les lectures d’œuvres diverses (bandes dessinées, livres) ou des spectacles audiovisuels (films) ayant nourri l’enfance et la prime jeunesse.

Beaucoup de candidats, mais seulement une diazaine d’ élus publiés.

Il y a , donc, « Ambition »  (la meilleure nouvelle, mais aussi la plus effrayante car la plus réaliste....dans le futur) qui nous transporte dans des Jeux Super-Olympiques, en 2302, où les athlètes , des « hommes augmentés »,  sont en fait « dopés » par le biais des nano-biotechnologies au bénéfice des nanorobots qui « pompent » l’énergie produite par le corps humain.....créant ainsi une arme cérébrale capable de soumettre la race humaine et ainsi prendre le contrôle de l’ensemble de la planète

Il y a , aussi, « Ultras » qui nous raconte l’histoire du supporteur koubéen chauvin dans un monde pullulant de « mauvais esprits » et que seule la victoire peut faire disparître; « Ils étaient parmi nous »  qui conte les disparitions étranges et inexplicables de joueurs de foot, puis de citoyens , puis de monarques durant l’Euro 2016.....finalement annulé ; « Les pieds métalliques » avec des supporteurs transformés en zombies lors d’une rencontre capitale ( ?!) de football qualificative pour la Coupe du monde ; « Le rêve »  ou la solitude du coureur qui se retrouve tranporté dans l’Antiquité et en revient « couronné » ; « Le labyrinthe des Tourments », en fait celui d’une course infernale (de la vie et de ses difficultés) qui n’en finit pas, etc....etc...

Les feux du stade.....Les performances, les victoires , la foule en délire.....mais aussi un autre monde, avec ses héros, ses dieux, mais aussi ses diables et ses mauvais génies

Les Auteurs : Mohamed Achraf  Bouanoune (auteur du texte lauréat , « Ambition » ; Algérois né en 1996, garnd lecteur de Baudelaire et d’Harry Potter),  Amine Ait Hadi, Mohamed Chala, Ismet Baba-Moussa, Kheireddine Fodil, Amel Hamouda, Walid Larkem, Hamida Mechai, Amiès Messaoudene, Mohamed Moussa.

Extrait : « C’est à chacun d’écrire son histoire, vivre son aventure, la transformer en légende. C’est un travail intérieur , une véritable lutte qui nécessite un réel dépassement de soi. Il faut avoir l’esprit combatif, vaillant et tenace, aller par-delà ses limites et ses craintes  » ( Ismet Baba-Moussa, p 97)

Avis : Pour continuer à rêver...et rester « jeune ». L’illusion, ça conserve !

 Citations : « Lorsque l’individualisme prend le dessus, l’homme devient systématiqument avare. Il s’isole, il protège son butin. La foule lui offre le moyen d’être avec les autres (ce qui lui manque beaucoup), de ne plus être ce sale égoïste de tous les jours, de sentir cette joie presque innocente de partager » (Kheireddine Fodil, p 112), « L’icône sportive ne fédère pas les hommes, elle ne fédère rien du tout, c’est comme une drogue, une façon d’endormir les gens jusqu’à la mort par des illusions » (Walid Larkem, p 143) , « Le genre fantastique : un invité qui s’introduit dans nos vies, s’accapare notre monde, et parfois, nous éclaire même sur les vérités les plus rudimentaires de l’homme » (Mohamed Moussa, p 191)

 

Feux du satde