Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Investissements publicitaires - Villes du monde 2016

Date de création: 05-08-2017 22:16
Dernière mise à jour: 05-08-2017 22:16
Lu: 24 fois


HABITAT- ETUDES ET ANALYSES- INVESTISSEMENTS PUBLICITAIRES- VILLES DU MONDE 2016 New York, Londres, Los Angeles, Jakarta, Tokyo, Shanghaï, Manille, Pékin, Dallas et Houston. Voici les 10 villes où sont consentis les plus gros investissements publicitaires. Elles sont classées dans l’ordre décroissant, selon l’agence internationale Zenith qui vient de publier ses derniers « Advertising Expenditure Forecasts ». En 2016, les 10 premières villes ont consommé à elles seules 61 milliards $, soit pas moins de 10% des investissements publicitaires mondiaux. En 2019, jusqu’à 69 milliards de dollars seront utilisés pour cibler les habitants de ces 10 villes. En 2017, les plus gros investissements publicitaires seront réalisés à New York qui engloutira 15 milliards $, devant Tokyo (13 milliards $), Los Angeles (9 milliards $), Londres (8 milliards $) et Chicago (6 milliards $). Ces estimations prennent en compte les dépenses publicitaires sur les médias locaux, nationaux et internationaux disponibles dans chaque ville. « Les grandes villes évoluent : leurs populations sont plus jeunes, et en même temps qu’elles concentrent des plus hauts revenus, il est devenu plus cher d’y habiter. L’innovation, la productivité et le nombre d’habitants y connaissent une croissance très forte. Les grandes villes mènent aujourd’hui la croissance des investissements publicitaires mondiaux, et les citadins sont de plus en plus précieux pour les annonceurs qui cherchent la croissance.», explique Pascale Miguet, présidente de Zenith en France, citée dans un communiqué. Les études de Zenith confirment que les grandes villes du monde vont continuer de concentrer les budgets publicitaires. Ainsi, entre 2016 et 2019, les 50 premières villes fourniront 27% de la croissance des investissements publicitaires mondiaux. En considérant les 250 premières villes, leur contribution passera à 50%.