Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Circulation

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 17-04-2014 13:50
Lu: 603 fois


FINANCES - MONNAIE - CIRCULATION

- A la fin septembre 2004, le volume de la monnaie fiduciaire et métallique en circulation (billets de banque et pièces de monnaie) a atteint le niveau de 870 milliards de dinars, soit l'équivalent de 15% du produit intérieur brut (Pib).
La conception et l'émission des pièces de monnaie se font en Algérie depuis 1988 et celle des différents billets de banque depuis 1964, date à laquelle a été créée la Maison des monnaies.
La Banque d'Algérie est installée dans les chefs-lieux de wilaya, et c'est à ce niveau que les commandes de billets et pièces de monnaie métallique sont satisfaits, sur la base de réservations effectuées par les trésoreries centrales des banques et autres institutions financières (21 en octobre 2007).
Selon un communiqué de la Banque d'Algérie (10 octobre 2007), suite à une polémique avec Algérie Poste, le stock de la monnaie fiduciaire en circulation (hors Banque d'Algérie), c'est-à-dire les billets et pièces de monnaie émis par la Banque d'Algérie, a atteint 1 242,162 milliards de dinars à septembre 2007, contre 1 092,103 milliards de dinars à fin décembre 2006 (882,465 en 2004 et 930,264 à fin décembre 2005). D'où, une croissance de 13,74% pour les seuls neuf premiers mois de l'année en cours. Pour l'année 2007,il est estimé un taux de croissance de plus de18%.

- Durant les 8 premiers mois de l'année 2008, on a relevé un fort accroissement du débit de la monnaie mise en circulation par la Banque d'Algérie, le montant global ayant atteint 173 milliards de dinars .

Les capacités de production de la Banque d'Algérie dans ce domaine se sont renforcées , passant de 46,6mds de DA en 2005, à 160,4 mds en 2004, avant d'atteindre 203,1 mds de DA en 2007.

- Le Gouverneur de la Banque d’Algérie (BA), Mohamed Laksaci, a indiqué jeudi 19 décembre 2013, que la gestion des réserves nationales de change à l’étranger obéissait à des standards et règles mondiaux qui les protègent.

M. Laksaci, qui répondait aux interrogations des députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) concernant la présentation du rapport annuel du premier établissement financier du pays, a affirmé que la gestion de ces réserves obéissait à trois principes à savoir la sécurité, la rentabilité et la fluidité.

.En réponse à une question sur la mauvaise qualité d’une catégorie de billets en circulation, le Gouverneur de la BA a annoncé que "les billets de 200 DA imprimés en 1983 seront retirés définitivement de la circulation à partir du 31 décembre 2014 tout en maintenant leur force libératoire pour une durée de 10 ans, ce qui implique la possibilité de les échanger contre des billets imprimés en 1992 ou des pièces de monnaie de la même valeur auprès des agences relevant de la Banque d’Algérie".

Les billets imprimés en 1983 représentent 0,7% du volume des billets actuellement en circulation, a-t-il ajouté.

S’agissant de la disponibilité des billets, M. Laksaci a rappelé que les agences de la BA disposeraient vers la fin 2013 d’un stock couvrant la demande sur trois mois en plus d’un autre compte supplémentaire disponible au niveau de la réserve générale de la banque.

Par ailleurs, M. Laksaci a souligné que le nouveau cadre juridique "permet l’octroi d’autorisations d’ouverture de bureaux de change", ajoutant que la Banque centrale avait octroyé 46 autorisations pour l’ouverture de bureaux de change dont 6 sont encore actifs, les 40 autres ayant cessé toute activité dont 18 à la demande des propriétaires. Neuf (9) nouvelles demandes sont parvenues à la BA en 2013, a-t-il ajouté.

___________________________________________________________________

 

 NOTE

- Le Dinar algérien est né le 10 avril 1964, replaçant le franc qui existait depuis 1848 (Loi 64-111 du 10 avril 1964)

Le DA est défini par 180 mg d'or

Premier billet: 50 dinars puis 5, 10 et 100 DA
Les premières pièces ne verront le jour qu'en 1987

Dinar est un mot tiré du mot latin dinarius, système monétaire de l'Empire romain, mais, chez nous, on préfère avoir pour référence arabo-musulmane le général arabe Abou Mouhadjir Dinar