Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Importation d'armes- Etude Sipri 2017

Date de création: 05-05-2017 15:32
Dernière mise à jour: 05-05-2017 15:32
Lu: 64 fois


DEFENSE- ETUDES ET ANALYSES- IMPORTATION D’ARMES- ETUDE SIPRI 2017 « L’Algérie est le plus grand importateur d’armes en Afrique avec 46% des importations dans la région », a relevé, ce lundi 20 février 2017, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) dans son rapport annuel sur les ventes d’armes dans le monde, publié sur son site. Selon la même source, les autres gros importateurs en Afrique subsaharienne sont le Nigéria, le Soudan et l’Éthiopie. « Ils se trouvent tous dans des zones de conflit », est-il constaté. Le SIPRI a relevé que les ventes d’armes dans le monde connaissent une hausse jamais égalée depuis la deuxième guerre mondiale. Au Moyen-Orient, les importations d’armes ont presque doublé entre 2012 et 2016 avec une augmentation de 86%. Elles représentent 29% des importations mondiales de ces cinq dernières années. L’Arabie saoudite est le deuxième importateur mondial d’armes avec une hausse de 212% par rapport à la période 2007-2011. « Au cours des cinq dernières années, la plupart des États du Moyen-Orient se sont principalement tourné vers les États-Unis et l’Europe dans leur quête accélérée de capacités militaires avancées. Malgré les bas prix du pétrole, les pays de la région ont continué à commander plus d’armes qu’en 2016, les percevant comme des instruments essentiels pour faire face aux conflits et aux tensions régionales », a relevé Pieter Wezeman, chercheur principal du programme Armes et dépenses militaires du SIPRI. Les plus importants achats d’armes au monde se font en Asie avec 43% des importations globale entre 2012 et 2016. L’Inde est le plus grand importateur d’armes au monde (13% des achats). La Chine, le Pakistan et le Vietnam sont les autres gros acheteurs d’armes en Asie. Les importations du Vietnam ont augmenté de 202%. « Si la Chine est de plus en plus en mesure de substituer les importations d’armes par des produits nationaux, l’Inde reste tributaire de la technologie de nombreux fournisseurs volontaires tels que la Russie, les États-Unis, des États européens, Israël et la Corée du Sud », a soutenu Pieter Wezeman. À l’autre bout du monde, les importations desÉEtats des deux Amériques ont chuté de 18% entre 2012 et 2016. Dans la région, le Mexique demeure le plus gros acheteur d’armes. En Europe, les importations ont diminué de 36% durant la même période. Selon le rapport du SIPRI, les États-Unis est le plus gros exportateur mondial d’armes représentant un tiers du total des ventes, en augmentation de 21%. Près de la moitié des exportations américaines est à destination du Moyen-Orient. « Les États-Unis fournissent des armes majeures à au moins 100 pays à travers le monde, beaucoup plus que n’importe quel autre État fournisseur. Les deux avions de combat avancés équipés de missiles de croisière et autres munitions à guidage de précision ainsi que les systèmes de défense anti-aérienne et anti-missiles de dernière génération représentent une part importante des exportations d’armes américaines », a précisé Aude Fleurant, directrice du programme Armes et dépenses militaires du SIPRI. La Russie représente 23% des exportations mondiales. Plus de 70% de ses exportations vont vers quatre pays : l’Inde, le Vietnam, la Chine et l’Algérie. Les exportations de la Chine ont presque doublé passant de 3,8 à 6,2% durant la période 2012 et 2016. D’après le SIPRI, la Chine est devenue un fournisseur d’armes de premier plan, comme la France et l’Allemagne. « Le rythme moins soutenu des livraisons françaises d’armement pourrait bientôt se terminer en raison d’une série de contrats importants signés ces cinq dernières années », est-il indiqué. Le Maroc, la Chine, l’Égypte, les Émirats arabes unis sont les plus grands clients de l’industrie d’armement française