Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2018

Date de création: 09-01-2019 18:02
Dernière mise à jour: 09-01-2019 18:02
Lu: 97 fois


ORGANISATIONS- INFOS’ DIVERSES- INFOS’ DIVERSES 2018

 

 

 

Durant l'année 2017 l'Algérie a enregistré  plus de 68.000 cas de divorce contre 349.544 mariages, selon les statistiques révélées par le ministre de la justice, Tayeb Louh lors de la séance des  questions orales des membres du conseil de la nation tenue jeudi 4 janvier 2018

Ce chiffre représente 19,54% des mariages contractés dans la même année, a précisé le ministre tout en ajoutant que la moyenne annuelle des divorces entre 2012 et 2017 s'est établie à 60.602 cas, qualifiant ce taux de "faible" par rapport aux pays arabes et européens.        

Abordant la garde des enfants,  M. Louh a fait état de 7.462 affaires de retraits de droit de garde pour remariage à une personne non liée à l'enfant par une parenté de degré prohibé traitées durant la période de 2012 à 2017, soit une moyenne annuelle de 1.244 affaires.

En contre partie, les demandes de retrait de la garde ont été rejetées dans 3.076 affaires, soit une moyenne annuelle de 513 affaires.   

S'agissant du Fonds de pension alimentaire  dans le cadre de la prise en charge des problèmes de la femme exerçant le droit de garde n'ayant pas touché sa pension en raison d'un refus de paiement de la part du débiteur, le ministre de la Justice a déclaré que depuis la création de ce Fonds, 913 femmes et 1867 enfants ont bénéficié de versements des redevances financières.

Pour ce qui est des montants versés par le Trésor public aux femmes ayant le droit de garde de leurs enfants, le ministre a affirmé que le chiffre s'élève à plus de 1,700 milliard centime en 2016.