Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2018

Date de création: 09-01-2019 17:57
Dernière mise à jour: 09-01-2019 17:57
Lu: 98 fois


 

SANTE- INFOS’ DIVERSES -INFOS’ DIVERSES 2018

-En 2015, la cécité touchera quelque 212 000 Algériens dont 13% pour cause de cataracte.....et la greffe de cornée connaît un très granbd retard. 2007-2009 : 1420 greffes de cornées (importées des Usa)

-Le marché de l’automédication concerne pas moins de 1 300 à 1 500 marques de médicaments , soit prè d’1/3 des médicaments inscrits à la nouvelle chaîne nationale des médicaments qui compte envoron 4 300 produits  (France : 4 000 produits dont le coût avoisine 2,2 mds euros.

Automédication : Usa 60 euros/hbt/an...Allemagne : 44......G-B : 37En l'espace de 15 ans la Tunisie s'est rapidement hissée parmi les plus grands consommateurs d'antibiotiques de la planète avec la Turquie, l’Algérie ou encore la Roumanie.

-       La revue scientifique américaine PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America), vient de publier (avril 2018) un rapport intitulé “Augmentation globale et convergence géographique dans la consommation d’antibiotiques entre 2000 et 2015″.

Ce dernier fait état des récentes recherches menées par huit spécialistes du Center for Disease Dynamics, Economics & Policy de Washington DC, de l’Université de Princeton (États-Unis), de l’Institut de biologie intégrative de Zurich (Suisse) ou encore de l’Université d’Anvers (Belgique).

Le rapport qui s’appuie sur l’étude de 76 pays, sur un intervalle de 16 ans révèle un inquiétant constat: “La résistance antibiotique, conduite par la consommation d’antibiotiques constitue une menace sanitaire mondiale grandissante”.

Ces recherches ont notamment révélé une importante hausse mondiale de la consommation d’antibiotiques, estimée à 65% entre 2000 et 2015 et conduite par un augmentation de la consommation dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

En 2000, les pays à revenu élevé, avec en tête la France, la Nouvelle Zélande, l’Espagne, Hong Kong, et les États-Unis, enregistraient le plus fort taux de consommation d’antibiotiques au monde. Alors qu’en 2015, quatre des six pays à la consommation la plus élevée étaient des pays à revenu faible et intermédiaire: la Turquie, la Tunisie, l’Algérie, et la Roumanie.

-Don d’organes : en avril 2017, il y a 32 centres de greffes opérationnels....et 300 cartes de donateurs attribuées depuis 2012

- 1,5 milliards de cigarettes sont produites anneullemen en Algérie et l’Algérien consomme 17 cigarettes/jour

-Sclérose en plaques : 10 000 en Algérie

- L’alcool tue quelque 3 millions de personnes dans le monde chaque année (source : OMS 2016 ) soit 5,3% des décès , contre 3,3 en 2012.....28% des décès étant liés à des accidents de la route, violences, suicides et autres actes violents, 21% à des troubles digestifs et 19% à des maladies cardio-vasculaires. ., soit l’équivalent de 2 verres de vin (de 150 ml chacun)  ou d’une bouteille de bière ou de deux « shots » de spiritueux (de 40 ml chacun) ...le reste éatnt dû à des maladies infectieuses, des cancers, ddes troubles mentaux et autres problèmes de santé . La consomation moyenne journalière des personnes buvant de l’alcool correspond à 33 gr d’alcool pur

-En avril 2018, l’ambassadeur de France à Alger  Xavier Driencourt a révélé à l’occasion de l’ouverture du centre de Visa VFS global à Oued Semar que 10164 algériens s’étaient retrouvés en situation irrégulière en dépassant la durée de leurs visas et que 10 000 autres ont été refoulés à la frontière par la PAF car leurs justificatifs de séjour n’étaient pas en règle. Il avait également dénoncé le détournement de l’objet du visa, par certaines personnes qui se soignaient avec des visas touristes. Le diplomate français avait surtout déclaré qu’il avait convoqué de hauts responsables algériens sans citer de nom pour s’expliquer sur certains dossiers de visa non conformes et l’utilisation d’intermédiaires

- Selon le Pr Zouaoui Nadji du service de médecine interne du CHU de Sidi Bel-Abbès (4es Journées de médecine interne, organisées les 9 et 10 du mois de novembre 2018, à l’hôtel Eden, par le CHU Abdelkader-Hassani de Sidi Bel-Abbès et l’association Amel), le diabète, qui ne cesse d’augmenter, touche 9 à 10% de la population en Algérie, alors que dans les pays du Golfe, il représente 18%, et par rapport aux Européens, on enregistre annuellement plus de 44 nouveaux cas. “Personnellement, je suis actuellement une centaine de malades qui présentent cette maladie, soit 30 à 40 cas par an au sein de notre service.” Quant à l’hypertension, dont la fréquence augmente avec l’âge, il a signalé que 37% de la population algérienne est hypertendue. “Avant, la pathologie de l'hypertension artérielle était traitée à partir de 14/9, mais actuellement aux USA et en Europe, elle est prise en charge lorsqu’elle atteint le seuil de 13.”

Deux femmes sur trois et un homme sur deux sont atteints de diabète en Algérie. La prévalence de la maladie avoisine la barre des 15% alors que le taux d’obésité et de surpoids dépasse les 50% de la population âgée de 18 à 69 ans, dont 63% sont des femmes et 48% des hommes.

L’hypertension artérielle (HTA) a, quant à elle, atteint un taux inquiétant, soit une prévalence de plus de 35%. 7450 ménages ont été enquêtés sur la base d’un questionnaire, d’un examen physique et d’un bilan sanguin

 - Le nombre de malades diabétiques pris en charge par la Cnas en 2017 s'élevait à 1 479 244  assurés sociaux  dont 446 596 insulino-dépendants  et 1.032.648 de type 2.
-Le nombre de boîtes de bandelettes réactives importées atteignait les 8 515 869 boîtes pour un montant de  plus de 13 milliards de dinars.  Il faut noter aussi que plus de 37 milliards de dinars ont concerné  la prise en charge des antidiabétiques oraux et pour les insulines,  ce qui représente prés de 19% des dépenses destinées au remboursement du médicament.
Il faut signaler par ailleurs que les enfants n’échappent pas à cette maladie. Les unités de la santé scolaire relèvent, en effet, de plus en plus d’élèves scolarisés atteints de cette pathologie. Selon le président de la Fédération algérienne des associations de diabétiques, ce ne sont pas moins de 10.000 enfants scolarisés qui sont diabétiques, à l’échelle nationale.
Ces chiffres, à vrai dire, restent approximatifs si l’on sait que certains, adultes ou enfants, ne savent pas qu’ils sont diabétiques.

-Au 31 décembre 2017, plus de 14 000 personnes sont infectées par le VCIH/SIDA et pas moins de 11 800 sidéens suivent un traitement antirétroviral au niveau des centres spécialisés. 200 cas décèdent annuellement ces dernières années (150 en 2017)

-Greffes d’organes en 2017 : 251.24 000 insuffisants rénaux attendent de subir une greffe. En Algérie, plus de 430 spécialistes  et 933 médecins généralistes......350 centres d’hémodialyse

- Un homme sur cinq et une femme sur six dans le monde développeront un cancer au cours de leur vie, et un homme sur huit et une femme sur onze meurent de cette maladie, selon les chiffres mondiaux dévoilés mercredi. Le cancer continue sa progression “alarmante” dans le monde avec 18,1 millions de nouveaux cas et 9,6 millions de décès en 2018, d’après les dernières estimations du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC), qui dépend de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le cancer du poumon est de loin le plus meurtrier avec 1,8 million de décès (18,4% du total). Il devance le cancer colorectal (881.000 décès, soit 9,2 % du total), le cancer de l’estomac (783.000 décès) et le cancer du foie (782.000 décès), selon ces nouvelles estimations établies pour 36 cancers dans 185 pays.

Sans les cancers cutanés autres que les mélanomes, retirés pour pouvoir établir une comparaison avec les années précédentes, les nouveaux cas de cancer dans le monde atteignent 17 millions en 2018 contre 14 en 2012 selon la précédente estimation.