Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Liberté- Classement Freedom House 2017

Date de création: 03-02-2017 16:15
Dernière mise à jour: 03-02-2017 16:15
Lu: 11 fois


SOCIETE- ETUDES ET ANALYSES- LIBERTE- CLASSEMENT FREEDOM HOUSE 2017

 

L’Algérie « n’est pas un pays libre », selon le rapport Freedom in the World 2017 publié par l’ONG américaine Freedom House. 

Selon le rapport, sur 195 pays, 87 sont évalués comme étant « libres », soit 45% des pays du monde et 39% de la population mondiale. 59 pays sont « partiellement libres », soit 30% des pays et 25% de la population mondiale. 49 pays sont « non libres », soit 25% du total des pays et 36% de la population mondiale (dont la moitié vit en Chine).

L’Algérie obtient un score agrégé de 35, le même score qu’en 2016, et est en conséquence évaluée comme « non libre », aussi bien en termes de liberté en générale que de liberté de la presse. L’Algérie obtient une note de 6 pour les libertés politiques et de 5 pour les libertés civiles.

Le score agrégé attribué à l’Algérie est proche de celui de la Jordanie (36), du Venezuela (35), du Gabon (34), du Cambodge (32) et du Zimbabwe (32).

Le Maroc, « partiellement libre », a respectivement les notes de 5 et 4, pour un score de 41. La Tunisie est évaluée comme « libre » avec des notes respectives de 1 et 3, pour un score agrégé de 78.

Le rapport évalue, suivant une « méthodologie dérivée de la Déclaration universelle des droits de l’Homme », l’état de la liberté des individus dans 195 pays et 15 territoires au cours de l’année 2015. Chaque pays a une note entre 0 et 4 sur une série de 25 indicateurs, et obtient un score agrégé sur 100 – un score élevé indiquant un niveau de liberté plus important -. Ces scores permettent ensuite de déterminer une note de 1 à 7 qui évalue les libertés politiques et les libertés civiles, 1 étant la meilleure note et 7 la pire. 

Les libertés évaluées sont celles d’individus dans le « monde réel », qui peuvent être affectés aussi bien par des acteurs étatiques que non étatiques, comme des groupes rebelles et autres groupes armés.

Les pays les plus libres selon le rapport sont la Finlande, la Norvège et la Suède avec un score de 100, suivis par le Canada et les Pays-Bas (99), puis l’Uruguay, la Nouvelle Zélande et l’Australie (98). La France a une note agrégée de 91, les États-Unis obtiennent un 90. Plusieurs pays européens obtiennent une note entre 90 et 97.

Le Sahara occidental est évalué indépendamment comme « non libre » parmi les « territoires liés et disputés », et obtient la note de 7, aussi bien pour les libertés politiques que pour les libertés civiles. Le score total est de 4. La bande de Gaza a un score agrégé de 12, et la Cisjordanie obtient un score de 28. La Chine obtient une note agrégée de 15 et l’Arabie saoudite 10. La Syrie est la plus mal classée (avec un score agrégé  négatif de -1), suivie par la Somalie, l’Érythrée, la Corée du Nord et l’Ouzbékistan.