Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Or

Date de création: 24-05-2008 14:30
Dernière mise à jour: 24-05-2008 14:30
Lu: 566 fois


Malgré l'interdiction d'importation du produit depuis 1985, des quantités considérables d'or sont introduites, illégalement, en Algérie. On parle de 14 à 15 tonnes d'or, sous forme de matière première et de bijoux finis rentrant annuellement en provenance souvent d'Italie, de Syrie ou de Turquie.
En 1994, Agénor (créée en 1985), seul fournisseur officiel en Algérie, a vendu aux artisans 500 kg d'or…..mais les services de garantie avaient procédé à leur niveau au contrôle de 13 000 kg. En 2002, les ventes de la même entreprise étaient estimées à 160 kg….alors que les services de garantie ont procédé au poinçonnage de 1 800 kg.
La loi de finances 2001 a introduit un article rendant possible l'importation de l'or.
A partir de janvier 2005, l'administration fiscale a mis en œuvre des mesures destinées à renforcer la lutte contre la fraude et le marché informel. Ainsi, elle a commandé de nouveaux poinçons inimitables et s'est dotée, depuis décembre 2004, d'un scanner pour en vérifier l'authenticité.
Il y a, environ (en 2004), près de 18 000 bijoutiers activant à travers le territoire national…et plus d'un (1) kg d'or est traité chaque année par bijoutier (qui, pour beaucoup d'entre-eux , puisent leur matière première dans le marché parallèle (ceintures, broches et bracelets achetés jusqu'à 50% en moins de leur valeur réelle).
Un ouvrage d'or comporte deux poinçons, celui du fabricant et celui de l'administration fiscale, ce dernier certifiant la marque, la qualité et le carat du bijou.
A noter qu'il y a plus de 5 tonnes d'or gagé auprès de la Bdl par près de 4 millions d'Algériens.
Depuis l'an 2000, le cours de l'or dit cassé n'a cessé d'augmenter, passant de 450 dinars le gramme à 940 dinars le gramme en juin 2005. En fait, depuis l'avènement de l'euro, le prix de l'or s'est indexé sur celui de l'euro et la montée a été progressive mais fulgurante , près de 105% en 5 ans. Depuis 1988, l'Etat n'a pas importé d'or, mais les lingots d'or entrent tout de même. L'or est également "importé" d'Italie, mais sous forme de bijoux. A la vente, l'or est cédé à raison de 1 500 à 1 600 dinars le gramme, parfois plus si l'ouvrage est de grande qualité. L'or est acheté en euro et puisque ce dernier a augmenté , le prix de l'or cassé comme celui de l'or travaillé a suivi.