Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2016

Date de création: 02-01-2017 19:38
Dernière mise à jour: 02-01-2017 19:38
Lu: 19 fois


SOCIETE –INFOS’ DIVERSES – INFOS’ DIVERSES 2016  

-        Indices du développement humain en Algérie (IDH).Rapport CNES, 1er  février 2016

• Depuis 1999, l’IDH de l’Algérie a progressé à un rythme annuel de 1,04%, ce qui est nettement au-dessus de la moyenne du groupe des pays à développement humain élevé (0,95%) ou des pays arabes (0,90%).

• L’espérance de vie se situe à 74,8 ans. Elle est de 75,1 ans pour les pays à développement humain (IDH) élevé et 68,6 ans pour l’IDH moyen.

• L’espérance de vie scolaire s’élève à 14 ans quand elle est de 13,6 ans pour les IDH élevé et 11,8 ans pour l’IDH moyen.

• La durée moyenne de scolarisation est de 7,6 ans contre 8,2 ans pour l’IDH élevé et 6,2 ans pour l’IDH moyen.

• Revenu brut par tête est estimé à 13.054 dollars. Il s’élève à 13.961 dollars pour l’IDH élevé et 6.353 dollars pour l’IDH moyen.

• Taux de chômage des jeunes : 29,9%.

• La part du travail rémunéré revenant aux hommes représente 93% contre 7% aux femmes.

• Sur 6 heures de travail rémunéré, les femmes en travaillent 5.

• Lorsqu’elles sont rémunérées, les femmes gagnent 24% de moins que les hommes.

-Les services de la sûreté nationale ont indiqué, lundi 8 janvier 2016, que quelque 1.146 enfants ont été victimes de violence en 2015 dans les wilayas du centre du pays où 309 cas d’agression sexuelle.

Selon l’inspecteur régional de police de la région centre, Rabah Mahmoud ces 1.146 enfants avaient été victimes de violence en 2015 dans les 11 wilayas du centre contre 1.210 cas en 2014, ajoutant que 309 agressions sexuelles avaient été enregistrées au cours de la même période contre 363 cas en 2014. 653 enfants en danger moral ont été recensés en 2015 contre 725 cas en 2014, selon le bilan

-305 personnes sont décédées suite à des accidents domestiques durant la période s’étalant de janvier à novembre 2015. Les agents de la Protection civile ont été appelés pour intervenir dans 16.544 chutes, 1.258 asphyxies, 1.952 intoxications, 969 brûlures et 197 interventions dans des cas d’explosions engendrées par les appareils électroménagers. Tels sont les chiffres avancés par le lieutenant Nassim Bernaoui, chargé de la communication à la direction générale de la Protection civile.

-  L’OMS vient de rendre public (mars 2016) une étude portant sur la consommation de boissons alcoolisées dans le monde.

Selon le rapport, l’algérien consomme en moyenne 10.9 litres d’alcool par an, le plaçant ainsi à la 11ème position des pays de la région MENA, juste après la Jordanie ou Amman.
Nos voisins tunisiens et marocains quant à eux se placent respectivement à la 2ème position avec 26.2 litres d’alcool et 7eme avec 17.10 litres consommés/an.

En haut du classement, on retrouve les Emirats Arabe Unis. Le Koweit clôture ce classement

-         L’Algérie a été classée à la 25e place du classement des pays les moins chers du monde, établi ce mois de février 2016 par le site américain d’information financière GoBankingRates (février 2016)  Le classement de 112 pays a été établi en comparaison au coût de la vie dans la mégapole américaine de New York. L’étude se concentre notamment sur quatre critères : le pouvoir d’achat relatif du salaire moyen, l’indice des loyers, le prix des aliments ainsi que l’indice des biens de consommation (prix des biens et services locaux).

L’Algérie obtient sa position dans le classement en ayant un pouvoir d’achat plus faible de 51.3% que New York, mais un loyer 89.9% moins cher, des aliments 66.4% moins cher et des biens et services locaux 67.8% moins chers que la mégapole américaine. « Sans inclure le loyer, les frais mensuels d’une personne seule s’élèvent à un peu moins de 400 dollars à Alger la capitale », soit près de 40 000 dinars, indique l’étude.

Avec sa 25e place, l’Algérie fait mieux que ses voisins du Maghreb. La Tunisie est 34e, tandis que le Maroc pointe à la 46e place. La France pointe quant à elle à la 78e place. La Syrie, en proie à une guerre meurtrière incluant l’État Islamique, occupe la 37e place. L’Afrique du Sud, l’Inde et le Kosovo occupent respectivement les trois premières places du podium des pays les moins chers du monde. La Suisse, Hong Kong, les Bahamas et enfin les Bermudes occupent de leur côté respectivement les dernières places du classement.

-        Plus de 126 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant l’année 2015, a-t-on appris, le 7 mars 2016, auprès de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLCDT). « Au total, 126.685,7 kg de résine de cannabis ont été saisis durant l’année 2015, dont 57,41% au niveau de la région Ouest du pays », a précisé l’Office dans son rapport, se référant au bilan des trois services de lutte (Gendarmerie nationale, DGSN et Douanes). Selon ce bilan, 36,14% des quantités saisies ont été enregistrées dans la région Sud, 5,18% au Centre du pays et 1,27% dans la région Est du pays.
Malgré une baisse de 30,37% en 2015 par rapport à 2014, les quantités saisies de résine de cannabis restent toujours « élevées », selon des experts qui relèvent « une forte hausse » des saisies de drogues dures en 2015. La quantité de cocaïne saisie en Algérie a très fortement augmenté, passant de 1.245,6 grammes en 2014 à 88.287,3 grammes (+6.987,7%) en 2015. L’héroïne a également enregistré une hausse conséquente des quantités saisies, passant de 339,1 grammes à 2.573,7 grammes à la même période de référence, soit une hausse de 658,97%. D’autre part, le rapport a également relevé la saisie de 637.961 comprimés de substances psychotropes de différentes marques en 2015, en baisse de 39,28%. « Les investigations, menées par les services concernés, ont abouti à l’interpellation de 26.116 individus, dont 129 étrangers, pour des affaires liées à la drogue », durant l’année 2015, indique le rapport, qui précise que parmi les personnes impliquées dans ces affaires, 583 sont en fuite. Le bilan a également précisé que sur le total des personnes impliquées, il a été enregistré, notamment 5.738 trafiquants et 15.817 usagers de résine de cannabis et d’opium, 2.248 trafiquants et 2.142 usagers de substances psychotropes, 59 trafiquants et 81 usagers de cocaïne ainsi que 14 trafiquants et 8 usagers d’héroïne.
Selon la même source, le nombre des personnes interpellées est en hausse de 69,06%, durant la même période. Concernant les affaires traitées, le bilan de l’ONLCDT a enregistré 19.692 en 2015 contre 11.130 en 2014, avec une hausse de 76,93%. Sur le total de ces affaires traitées, 4.676 sont liées au trafic illicite de drogue et 15.007 relatives à la détention et à l’usage de la drogue.