Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Infos' diverses 2016

Date de création: 02-01-2017 19:32
Dernière mise à jour: 02-01-2017 19:32
Lu: 36 fois


FINANCES –INFOS’ DIVERSES – INFOS’ DIVERSES 2016

-Les transferts des Marocains résidant à l'étranger (MRE) ont totalisé plus de 6 milliards de dollars en 2015 (7,09 mds usd en 2014) , a annoncé le secrétaire général du ministère des MRE et des Affaires de la migration, El Habib Nadir, le 1er février.

E. H. Nadir a également précisé que ces transferts représentent 7%  du PIB du royaume chérifien et la troisième source de devises après le secteur touristique et les ventes des phosphates.

Selon des sources officielles, le nombre des MRE  est estimé actuellement à près de 5 millions de personnes, dont les deux tiers sont établis en Europe.

70% des membres de la diaspora marocaine sont âgés de moins de 45 ans, et 20% d’entre eux sont nés dans leurs pays d’accueil.

Pour encourager les Marocains établis à l’étranger à investir dans leur pays d’origine, Rabat à mis en place un fonds spécial  pour le soutien de projets d'investissement portés par ces émigrés et une base de données comportant des renseignements utiles sur le climat des affaires et les secteurs les plus porteurs.

-          Dans un rapport publié (18 janvier 2016), à deux jours de l'ouverture du Forum économique mondial de Davos (WEF), l’ONG Oxfam a révélé que les 62 personnes les plus riches au monde possèdent désormais autant que la moitié de la population mondiale.

Le patrimoine cumulé de ces 62 individus ultra-riches a enregistré une croissance 44% depuis 2010, alors que celui des 3,5 milliards de personnes les plus pauvres dans le monde chutait de 41%, précise l'ONG dans cette étude accablante sur la répartition des richesses dans le monde, indiquant que «l'écart entre la frange la plus riche et le reste de la population s'est creusé de façon spectaculaire au cours des douze derniers mois».

31 de ces ultra-riches sont originaires des Etats-Unis; 17 viennent d'Europe et les autres de pays comme la Chine, le Brésil, le Mexique, le Japon et l'Arabie saoudite.

 - Trois Marocains figurent dans le Top 50 des personnalités arabes les plus fortunées en 2016 publié le 17 janvier par le magazine émirati Arabian Business. Il s’agit de Othman Benjelloun, Aziz Akhannouch et Miloud Chaâbi qui figuraient aussi dans le classement Forbes des individus les plus riches de la planète.

Patron du groupe bancaire panafricain BMCE Bank, Othman Benjelloun occupe la 35è place dans le classement d’Arabian Business, avec une fortune estimée à 2 milliards de dollars.

Aziz Akhannouch, actuel ministre marocain de l’Agriculture et actionnaire majoritaire du conglomérat Akwa Group, occupe le 47è  rang, avec une fortune estimée  un milliard de dollars.

Propriétaire de la chaîne d'hôtels Riad Mogador et des supermarchés Aswak Assalam, Miloud Chaâbi arrive, quant à lui, au 48è  rang des personnalités les plus riches du monde arabe, grâce à une fortune évaluée à un milliard de dollars.

A noter que le roi Mohammed VI, dont la fortune est estimée à 5,7 milliards de dollars dans le dernier classement Forbes, est absent de ce classement d'Arabian Business.

Avec une fortune estimée à 25 milliards de dollars, le prince saoudien Al-Walid Bin Talal Al Saoud est l’homme le plus riche du monde arabe, loin devant le libanais Joseph Safra (12 milliards de dollars) et la famille saoudienne Olayan (11 milliards de dollars).

- Isaad Rebrab est classé parmi les dix hommes les plus fortunés dans le monde arabe, selon le magazine Forbes.  Isaad Rebrab figure à la 9ème place du classement 2016 de ce magazine, avec une fortune estimée à 3,1 milliards de dollars.

L’homme d’affaires algérien renforce ainsi son envergure internationale et se retrouve au même niveau que les plus grosses fortunes du monde arabe à l’image du prince saoudien Al Walid Bin Talal Al Saoud, classé premier, avec une fortune de l’ordre de 17,3 milliards de dollars.

D’après le classement de Forbes, Isaad Rebrab est l’homme le plus riche du Maghreb, puisque  les deux Marocains Othmane Benjelloun et Aziz Akhannouch, les autres deux milliardaires cités par Forbes, n’égalent pas sa fortune.  Ils arrivent respectivement à la 19ème et à la 28ème.

Rebrab est en outre plus riche que  Libanais Fahd Hariri, fils de l’ancien premier ministre libanais, Rafik Hariri, qui s’affiche à la 41ème position avec une fortune de 1,2 milliard de dollars.

 

-La dette du gouvernement fédéral américain a officiellement passé la barre des 19.000 milliards de dollars, soit 103% du PIB national, fin janvier, rapporte le Washington Times. 13.700 milliards de dollars concernent directement la dette publique détenue par les entreprises et les particuliers, et encore 5.300 milliards représentent la dette nationale du gouvernement envers la Réserve fédéral américaine (Fed).

- Cellule de traitement du renseignement financier. 1 290 déclarations de soupçon par les banques en 2015 - L’Algérie arrive au 18e rang mondial établi selon les réserves de change à la fin de l’année 2015, rapporte dimanche le journal saoudien Al-Riadh(21 février 2016)

Malgré la baisse (20%) de ses réserves de devises jusqu’à atteindre à la période de référence les 153 milliards de dollars comparativement à 2014 , l’Algérie arrive juste derrière l’Arabie Saoudite, premier pays arabe en matière avec 616 milliards de dollars.

En haut du tableau de ce classement arrive la Chine à la première place avec 1250 milliards de dollars soit 10,4% des réserves mondiales, suivie de la Suisse (605 milliards de dollars), Taiwan (426 milliards de dollars), la Russie (372 milliards de dollars). Dans le bas de ce classement le Yémen (5,3 milliards de dollars) et le Bahreïn (4,4 milliards de dollars).

-        23 Africains figurent dans l’édition 2016 du classement des milliardaires (en dollars) dans le monde publié le 1 mars par le magazine Forbes

Monde : 1810 (6 16 par rapport à 2015)

Fortune cumulée : 6480 mds usd (soit -570 mds usd par parapport à 2015)

-La valeur de la monnaie nationale continue à glisser fortement par rapport aux devises, embrassant de nouveaux plus bas, dans le sillage de la mauvaise conjoncture pétrolière et de l’effondrement des équilibres extérieurs du pays. Le 4 juillet 2016, sur le marché officiel des changes, le dinar ouvrait ainsi en forte baisse par rapport aux monnaies américaine et européenne, soit à de nouveaux planchers de plus de 110 DA pour un dollar et de plus de 122 DA pour un euro, selon les dernières cotations publiées sur le site internet de la Banque d’Algérie (BA).

Il y a à peine deux années, soit au tout début de la crise pétrolière, le cours moyen de la monnaie nationale, faut-il le rappeler, s’établissait à quelque 80,5 DA vis-à-vis du dollar américain et autour de 107 DA par rapport à la monnaie européenne unique, ainsi que le faisait ressortir les rapports de la Banque centrale pour l’exercice 2014.

- La fortune cumulée des millionnaires d'Asie-Pacifique a dépassé, pour la première fois, celle des millionnaires nord-américains en 2015, selon l’édition 2016 du rapport du cabinet de conseil Capgemini sur la richesse dans le monde.

Le patrimoine des individus fortunés (High Net Worth individuals/ HNWI),  soit les personnes détenant des actifs équivalant à au moins un million de dollars sans compter leur résidence principale et les biens de consommation, en Asie-Pacifique, a atteint 17 400 milliards de dollars, l’an passé, contre 16 600 milliards pour les millionnaires nord-américains.

L'Asie-Pacifique avait déjà ravi le titre de la région abritant le plus grand nombre de personnes fortunées dans le monde à l’Amérique du Nord, en 2014.  A fin 2015, l’Asie-Pacifique comptait 5,1 millions de HNWI contre 4,8 millions pour l’Amérique du Nord.

En 2015, le nombre des HNWI, en Asie-Pacifique, a enregistré une croissance de 9,4% par rapport à 2014 alors que la richesse cumulée de ces personnes a fait un bond de 9,9% sur un an.

A eux seuls, le Japon et la Chine ont contribué, à près de 60%, à la hausse du nombre de HNWI dans le monde.

En Amérique du Nord, la croissance du nombre de millionnaires a été plus modeste (2%) tandis que la richesse cumulée de ces personnes fortunées n’a augmenté que de 2,3%.

Les Etats-Unis demeurent cependant le pays abritant le plus grand nombre d’individus fortunés (4,4 millions), devant le Japon (2,7 millions), l’Allemagne (1,19 million), la Chine (1,03 million) et le Royaume-Uni (553 mille).

-Selon le FMI (octobre 2016) le cumul de la dette globale mondiale a été de 152 000 mds $ à la fin de 2015, dont les 2/3 représentent les engagements du secteur privé