Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Very influent personalities(Vip 2016)- Top 15

Date de création: 20-12-2016 15:41
Dernière mise à jour: 20-12-2016 15:41
Lu: 153 fois


SOCIETE- PERSONNALITES- VERY INFLUENT PERSONALITIES (VIP 2016) - TOP 15

 Date de première  création: 20-12-2016 08:30
Dernière mise à jour: 20-12-2016 08:31
Lu: 12 fois

 

Pour la septième   année consécutive, le site www.almanach-dz.com (site électronique d’informations documentaires nationales, créé en 2005 et mis sur la Toile en 2007) présente sa liste des personnalités les plus influentes (Very influent personalities, VIP) . Durant les deux premières années , la liste avait sacrifié aux canons habituels en se limitant à un Top ten (10) . Depuis  2011, il s’agit d’un TOP 15.

Le choix se porte,  non sur des personnalités occupant des postes de décideurs (dites "importantes")  mais, sur des personnalités (ou groupes de personnes)   qui, tenant compte de leur notoriété, position, fonctions et actions ont un « pouvoir » d’influence durable, un temps ou longtemps,  sur tout ou partie (s) de la  société et/ou sur la vie quotidienne des citoyens et leur devenir. Nouveauté à partir de 2013 :  Les personnalités occupant des postes de responsabilité stratégiques ou assumant  de très hautes fonctions décisionnelles ou de commandement  sont exclues du classement pour éviter toute « concurrence déloyale ». 

Le choix s’est fait sur la base d’une observation continuelle des médias (et de la société )  , mensuellement, tout au long de l’année  avec, en parallèle,  la récolte   d’avis et d’opinions , tout particulièrement dans les milieux de l’enseignement universitaire  et de la presse (large panel de consultants bénévoles) .

 Belkacem Ahcene-Djaballah, ahdjab@gmail.com

RAPPELS : VIP 2015 (TOP 15), Nouria Benghebrit-Remaoun suivie de l’ANP / VIP 2014 (TOP 15), Liamine Zeroual suivi de Haddad Ali / VIP 2013 (TOP 15), Me Ali Yahia Abdenour suivi de Zohra Drif / VIP 2012 (TOP 15), Abdelmalek Sellal / VIP 2011 (TOP 15),  Daho Ould Kablia, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales / VIP 2010 (TOP 10), Gendarme et-ou Policier chargé de la circulation routière / VIP 2009 (TOP 10), Bouteflika Abdelaziz, Chef de l'Etat/.

 

1/ BOUTERFA NOUREDDINE : L’ancien Président-Directeur général de Sonelgaz devenu ministre de l’Energie  a réussi à bien mener les négociations et discussions, au sein de l’OPEP, ayant abouti à la réduction de la production de pétrole et à la (encore légère mais bienvenue) augmentation des prix sur le marché international. Il est devenu l’homme « qui a sauvé l'Opep ».
En réussissant à convaincre à la fois Riyad, Téhéran et Moscou de réduire leur production d'or noir, Noureddine Bouterfa a apporté une bouffée d'oxygène à son propre pays, et sauvé, au passage, l'OPEP

 

2/ AIT AHMED HOCINE : Suite à son décès au tout début de l’année, il a  « occupé » la scène médiatique et politique durant tout les mois . Des funérailles populaires grandioses ont eu lieu à Ath Ahmed, son village natal en Kabylie et non au carré des martyrs d’El Alia (Alger) , la famille ayant refusé toute aide officielle. Une année après , il demeure le grand, l’immense « absent-présent » de son parti, le Ffs , mais aussi de la scène politique nationale.

 

 

3/ BRAHIMI LAKHDAR : Diplomate chevronné, très fréquemment reçu par le président A. Bouteflika et très écouté par ce dernier. Il a expliqué , récemment (décembre 2016)  -  invité à une cérémonie de commémoration des manifestations populaires  du 11 décembre 1960 -  la nécessité de procéder à la réouverture des frontières algéro-marocaines . Une « sortie » soulignée par la presse qui a vite fait le lien avec les propos, il y a peu, de la même veine, de Amar Saâdani, alors Sg du FLN.Mi-décembre 2016, il a même reçu la « décoration de la Gratitude éternelle du Chili ».

 

4/ NOURIA BENGHEBRIT REMAOUN : Ministre de l’Education nationale, elle  a su résister aux multiples attaques des conservateurs et des islamistes , menées contre elle et contre les réformes entreprises, tout particulièrement lors des « fuites » de sujets enregistrées lors du bac, malgré une organisation rigoureuse.

 5/ REBRAB ISAAD : En 2016, patron de Cevital,  il a racheté (l’opération a , en définitive, été annulée, l’Etat s’y étant opposé) tout le groupe de presse El Khabar (1 quotidien, 5 imprimeries en partenariat avec El Watan,une société de diffusion, une chaîne de télévision satellitaire, Kbc...) et s’est implanté industriellement en France, en Italie , au Brésil, au Sri Lanka .... Il est classé parmi les dix hommes les plus fortunés dans le monde arabe, selon le magazine Forbes,  figurant à la 9ème place du classement 2016 de ce magazine, avec une fortune estimée à 3,1 milliards de dollars (2,7 milliards d’euros) . Chiffre d’affaires prévu en 2017 (multiplié  par 4) : 25 mds usd

6 / NEGHZA SAIDA : Originaire des Bibans, ayant vécu à Constatine, puis mariée (à l’âge de 16 ans) à un businessman établi à Alger , actuellement présidente de la Confédération générale des entrepreneurs algériens, la Cgea (depuis février 2016) , prenant ainsi la suite de Habib Yousfi.  Membre fondateur de BusinessMed, une association regroupant les patrons de 19 pays du pourtour méditérranéen, chef d’entreprises (  Torréfaction de café à partir de 1992, Btph, Carrières de sable et de marbre,... ), c’est une vériable « femme et demie » , une battante efficace et respectée.

7/ RIAD MAHREZ : Joueur de l’équipe nationale , élu à 25 ans meilleur joueur du championnat anglais, Riyad Mahrez est aujourd’hui un footballeur heureux puisqu’il est au même niveau que les plus grands joueurs de la planète.Il a été désigné, en décembre, meilleur joueur africain de l’année dans un sondage de la Bbc et juste après classé 7ème au Ballon d’Or France Fottball remporté par Christiano Ronaldo

 8/ MAKHLOUFI TOUFIK : Médaillé d’argent aux JO de Rio 2016 (800 m et 1500 m) ....Juste  après ses victoires, il a  dénoncé , en direct  et face aux caméras mondiales , la mauvaise gouvernance de l’athlétisme algérien

9/ DGSN: Elle a réussi (fin juillet) à fortement crédibiliser l’institution en réagissant immédiatemnt, par une enquête et des sanctions, suite aux dépassements de certains agents de la sécurité publique de Annaba qui, avec l’aide d’un dealer, ont maltraité puis tenté de compromettre un journaliste à l’instigation du président de la Chambre de commerce et de l’industrie . Ce dernier voulait se venger des écrits du journal local dénonçant une mauvaise gestion.

10/ KAMEL DAOUD :. Ecrivain et journaliste (chroniqueur au Quotidien d'Oran) ....Il décroche , jeudi 11 février 2016, le Prix Lagardère du meilleur journaliste de France 2015. Il publie une chronique régulière au Point......mais aussi dans le New York Times et  La Republicca. Bien que ne publiant que très rarement dans la presse nationale, il reste une référence journalistique incontournable pour son style et sa perspicacité. Son livre Meurseault, contre-enquête reste  dans les trois meilleures ventes d’écrivains maghrébins et arabes en France et il est parmi les best-sellers aux Etats unis

11/ NAIT MAZI NOUREDDINE : Décédé jeudi 14 avril à l’âge  de 81 ans, doyen de la presse nationale, lon,gtemps directeur de publication d’El Moudjahid (quotidien) ....salué unanimement pour sa rectitude et sa rigueur professionnelle ainsi que  pour son nationalisme

12/ CHAKIB KHELIL : Ancien ministre de l’Energie qui a multiplié   des « tournées » dans les zaouias , des entretiens sur les plateaux de télévision et des conférences-programme (en « catimini ») sur sa vision économique et sociale de l’Algérie . Se disant , au passage,  totalement innocent de toutes les accusations « montées  contre lui par le DRS ». Futur premier ministre ou futur président ou, encore, ministre ? Ou, simplement pour faire oublier  des accusations ?

13/ ALI HADDAD: Gros et riche entrepreneur de Travaux publics entre autres, président du Fce , proche et ami des plus grands de la politique nationale, il a organisé une rencontre internationale sur l’Investisement et les Affaires en Afrique, début décembre 2016.  Une centaine de protocoles d’accords et de partenariats ont été signés entre opérateurs algériens et leurs homologues africains....Mais, cela suffira-t-il  à faire oublier les nombreux « couacs » organisationnels  ayant mis à mal le protocole gouvernemenal habituel ?

14/ANNAHAR TV: Chaîne de télévision de statut privé (appartenant au groupe éponyme dirigé par Anis Rahmani-Mokkadem) émettant par satellite, au bureau accrédité à  Alger , elle se positionne parmi les chaînes « algériennes » qui font le plus d’audience  . Accusée par les puristes d’être trop populiste, elle se signale par ses « scoops » , laissant penser à une certaine proximité avec les centres de pouvoir.....ainsi que par son animateur religieux fétiche , populaire et populiste, (Cheikh) Chemseddine (Chemssou)

15 / AMAR SÂADANI : Devenu , en fin d’année (après son “limogeage” brutal du secrétariat général du Fln, parti politique dominant dont le président d’honneur n’est autre que le Président A. Boutefika) , le « petit absent » d’un paysage politique qu’il pensait façonner à sa guise, il avait tout de même réussi à faire l’actualité avec toutes ses déclarations – provocatrices , parfois surréalistes et hostiles- entre aiutres, contre un personnage important de la vie militaire du pays, en l’occurrence le général de corps d’armée (aujourd’hui à la retraite) Mohamed Mediène , dit Tewfik, chef du fameux Drs/Anp