Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Oléiculture

Date de création: 19-12-2016 12:27
Dernière mise à jour: 19-12-2016 12:27
Lu: 82 fois


 

 

 

AGRICULTURE- CULTURES - OLEICULTURE

La production nationale de plants d’oliviers au cours de la campagne 2015/2016, a enregistré «une chute remarquable» comparativement à celle de 2014/2015, en plus de la  gamme variétale qui a aussi été restreinte.

Selon le bilan sur la filière oléicole, établi par l’observatoire national des filières agricoles et agroalimentaires, le nombre de plants produits au cours de cette campagne a chuté considérablement passant de 6 millions de plants à 3 millions de plants uniquement, soit une baisse de 50%.
Pour l’ONFAA, cette quantité produite permettra « la mise en place de 16.000 ha de nouvelles plantations avec une densité de 200 plants/ha ou de 8.000 ha avec une densité de 400 plants/ha (olive de table et olive à huile), ce qui reste très loin des objectifs fixés par le MADRP qui tablent sur une extension annuelle de 33.000 ha uniquement pour les olives à huile». Les conditions climatiques, lit-on, qui ont sévi au cours de cette campagne «n’ont pas été très favorables à la culture de l’olivier».
Il révèle entre autres, que la production nationale de plants d’oliviers durant cette compagne a été assurée par 72 unités de multiplication contre 88 au cours de la campagne précédente.
Le même document indique aussi, que la gamme variétale autorisée à la production et à la multiplication, s’étale sur un total de 46 variétés d’olivier. Cependant, les variétés les plus multipliées au cours de la campagne 2015/2016 se limitaient seulement à 14 variétés.
Quant au potentiel oléicole, l’ONFAA, indique que les superficies oléicoles continuent à augmenter. La superficie du verger oléicole au cours de la campagne 2015/2016, selon les chiffres provisoires de la DRDPA, s’élève à 471 657 ha. «Cette superficie a connu une augmentation de près de 16% comparativement à la campagne écoulée ce qui correspond à la mise en place de plus de 64 000 ha de nouvelles plantations», explique-t-on. Il est à signaler que 75 % de cette superficie a été réalisée à travers 15 wilayas oléicoles. Parmi les wilayas traditionnellement oléicoles, la wilaya de Skikda, à elle seule, a réalisé une superficie de plus de 5000 ha. Tandis que dans les nouvelles zones oléicoles, la wilaya d’El Bayad, enregistre elle aussi, une superficie considérable de 4274 ha.
Le nombre total d’oliviers a enregistré une évolution de 10% comparativement à l’année écoulée pour atteindre près de 6 200.000 oliviers. L’augmentation du nombre total d’oliviers a été constatée essentiellement dans les wilayas de Bejaia, Skikda, Saida, Djelfa et Chlef avec respectivement 1.417.877, 662.411, 571.182, 461.774 et 420.045 oliviers ce qui correspond à 64% des oliviers plantés à l’échelle nationale.
Le nombre d’oliviers a également augmenté passant de 32 millions d’arbres au cours de la campagne 2014/2015 à près de 35 millions au cours de la campagne 2015/2016, soit 2.439.033 oliviers qui sont rentrés en production au cours de cette campagne.  
Par ailleurs, et malgré les conditions climatiques relativement difficiles qui ont caractérisé la campagne oléicole, notamment, la vague de chaleur qui est survenue au cours du stade floraison et grossissement du fruit, la production totale d’olives (pour conserve et pour huile) n’a pas été affectée à travers l’ensemble des wilayas de production d’huile d’olive. Cette dernière a connu une évolution de 7% comparativement à la campagne écoulée.