Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Télévision- Chaînes françaises- Sondage Immar 2016

Date de création: 11-11-2016 16:22
Dernière mise à jour: 11-11-2016 16:22
Lu: 115 fois


COMMUNICATION- ETUDES ET ANALYSES- TELEVISION- CHAÎNES FRANÇAISES-  SONDAGE IMMAR 2016

Le dernier sondage réalisé par l'agence Immar pour septembre 2016 a relevé un fait important qu'aucun média n'a soulevé: la disparition des télévisions françaises du champ audiovisuel algérien. Dans les différentes estimations réalisées par l'agence franco-algérienne Immar Maghreb, aucune chaîne de télévision française ne figure dans les Top 10 ou les Top 20 des chaînes les plus regardées par les Algériens. Deux explications sont tirées de cette conclusion: la préférence des Algériens pour les chaînes algériennes privées et cela quelles que soient leurs influence et présence sur le marché audiovisuel et la pénétration en force des chaînes arabes dans le champ audiovisuel algérien et maghrébin. Quand l'Algérie avait découvert la parabole au début des années 1990, les Algériens regardaient énormément les chaînes françaises et leurs préférences étaient à l'époque pour la défunte Cinq, TF1, Canal+ et M6. Aujourd'hui, ces chaînes ne font plus partie des télévisions favorites des Algériens, car ils regardaient TF1 pour les infos, M6 pour les clips, Canal+ pour le cinéma et le film du premier samedi du mois et France 2 pour les documentaires. Depuis quelques années, les Algériens ont changé l'orientation de leur parabole et se sont postés sur Nilesat où se concentrent toutes les chaînes arabes. Plus de 90% des téléspectateurs algériens sont branchés sur Nilesat, alors que 20% seulement sont branchés sur Hotbird ou Astra. Les chaînes francophones ne représentent que 5% des préférences des Algériens contre 24% pour les chaînes arabophones, 25% pour les chaînes du groupe MBC et 46% pour les chaînes algériennes. Si aucune chaîne ne figure dans le Top 20 des télévisions les plus regardées des Algériens, on retrouve dans le sondage réalisé par Immar, que TF1, Canal + et M6 ne sont regardées qu'entre une et deux minutes par jour. Même pour les chaînes d'infos: 3% des Algériens regardent France 24 en français par semaine. Ce recul important intervient dans le cadre d'un processus important de changement de la société algérienne. La forte pénétration des chaînes arabes dans un premier temps, Al Jazeera, MBC et Al Arabiya, a conduit à une deuxième orientation, celle des chaînes arabes de divertissement du groupe MBC, mais aussi Dubai TV et autres chaînes arabes qui diffusent les feuilletons turcs doublés en syrien. La fin du démo analogique, et l'arrivée des démos numériques et de la TNT française ont désorienté les Algériens qui se sont orientés vers Nilesat et les chaînes arabes dans un premier temps puis pour les chaînes algériennes dans un deuxième temps. Les Algériens ne regardent plus les films du dimanche et mardi sur TF1 et France 2, ni celui du jeudi sur France 3 et les dernières productions sur Canal+, car les chaînes du groupe MBC diffusent des films américains plus récents. Même les chaînes algériennes comme El Bilad, El Djazairia TV et même Nessma TV diffusent des films américains d'action en version française, éloignant de plus en plus les téléspectateurs algériens des chaînes françaises. De plus, les Algériens ne regardent plus les infos sur TF1 et France 2 comme dans les années 1990, mais plutôt sur France 24, BFM TV ou Itélé.