Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Prix - Prix du journalisme professionnel 2016

Date de création: 26-10-2016 12:59
Dernière mise à jour: 26-10-2016 12:59
Lu: 103 fois


COMMUNICATION – PRIX- PRIX DU JOURNALISME PROFESSIONNEL 2016

Samedi 22 octobre 2016, au Centre international des conférences (Alger, Club des Pins) . Neuf distinctions

Le Premier Prix du meilleur reportage télévisé est revenu à Souad Ilimi de l'Entv pour son reportage intitulé «Souk Netlawine» (Marché des femmes). Elle y a relaté la vie d'un marché totalement dédié aux femmes qui y proposent leurs produits agricoles ou artisanaux. Le reportage colle bien à la thématique du concours axée sur la femme algérienne, en tant qu'acteur majeur du développement économique et social.
En «zoomant» sur les activités de cette place marchande et surtout économique, Souad Ilimi a démontré par l'image et le verbe que les femmes étaient créatrices de richesse et également fines négociatrices commerciales. L'oeuvre a séduit le jury, non seulement par rapport à l'originalité du sujet, mais également en matière de maîtrise des techniques du journalisme audiovisuel. L'association de tamazight à un travail de qualité apporte au reportage (sous-titré) une dimension assez surprenante et à tamazight le rayonnement qu'elle mérite.


L'autre distinction a véritablement séduit jusqu'à décrocher le Prix du jury. Un coup de coeur donc pour l'excellent travail de la journaliste Sah Nouria, de la radio Chaîne II d'expression amazighe, pour son reportage sur la figue de Barbarie. Sah Nouria a mis an avant, tant la richesse de ce fruit, que l'effort et l'ingéniosité d'une femme qui a su en tirer une plus-value extraordinaire. Un autre clin d'oeil au savoir-faire féminin en Algérie.
Outre ces deux travaux journalistiques qui ont inscrit tamazight au sommet de la production audiovisuelle et radiophonique, la cérémonie a été également très féminine en matière de distinctions. Et pour cause, sur les neuf lauréats, six étaient des lauréates.
.


Catégorie audiovisuelle
Le 1er Prix de la catégorie télévisuelle a été attribué à la journaliste de l'Entreprise publique de télévision (Eptv), Souad Ilimi pour son reportage intitulé «Souk Netlawine» (Marché des femmes).
Le 2e Prix est revenu à Abderrahmane Cheriet pour son reportage en hommage aux infirmières de la Wilaya historique II durant la révolution algérienne.
Le 3e Prix de cette catégorie n'a pas été attribué

Catégorie presse écrite
Le 1er Prix a été décerné à la journaliste Hayet Sertah du quotidien arabophone El-Raeed, Le 2e Prix a été décerné à Hana Sbaghdi de l'Agence Presse Services (APS)
Le 3e trophée a échu à Imene Kimouche, du quotidien arabophone Echourouk.

Catégorie radio
Le 1er Prix est revenu à la journaliste Fella Mazari de la station de Tipasa
Le 2e Prix a échu à Messaoud Benattallah de la station de Djelfa
Le 3e Prix est revenu à Hamza Moussaoui de la station Jil FM.