Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Acné

Date de création: 30-10-2018 19:14
Dernière mise à jour: 30-10-2018 19:14
Lu: 8 fois


SANTÉ- MALADIE – ACNÉ

 

L'acné peut être vécue comme un véritable traumatisme. Cette affection touche un grand nombre de personnes, notamment les jeunes, car elle engendre, dans la plupart des cas, un sentiment «de stress, de dépression et de stigmatisation».

Ce problème de peau s’est retrouvé au centre des discussions de spécialistes dermatologiques lors d’une rencontre organisée jeudi 25 septembre 2018  à Alger, par les laboratoires Pierre Fabre, Algérie.
En effet, les spécialistes ont affirmé que c’est «une maladie à ne pas négliger, car 20% des consultations en dermatologie y sont liées, c’est de loin le premier motif de consultations. Les garçons sont autant affectés que les filles», a indiqué le Pr. Ammar Khodja au CHU Mustapha Pacha et président de la société algérienne de dermatologie esthétique et cosmétique «SADEC».
Selon le Pr Khodja, l’acné a des répercussions psychologiques et psycho-sociales quotidiennes qui se traduisent dans la plupart des cas par  un sentiment de honte, frustration.  «C’est une affection qui retentit sur la qualité de vie au même titre que les maladies chroniques, comme l’asthme. La dépression et l’anxiété sont considérées comme des comorbidités psychiatriques souvent associées a l’acné», a-t-il dit.
Le spécialiste a fait savoir, à ce propos, que l'acné présente plusieurs stades de sévérité et que le traitement varie en fonction du degré de gravité. «S'agissant des acnés de stades 1 et 2, un traitement local à base de crème  et de gel est suffisant pour traiter les boutons», a noté le conférencier. Pour ce qui s’agit de l'acné sévère des stades 3 et 4, un traitement hormonal est nécessaire pour réguler l'excès de sécrétion de sébum, à l'origine de l’affection.
Il faut dire que ces dernières décennies, les recommandations des comités d’experts en dermatologie ont évalué que l’adoption d’un soin dermo-cosmétique complémentaire offre un bénéfice certain afin de mieux tolérer le traitement, d’atténuer les effets indésirables et de favoriser la rémission.
Le Dr Baba Hamed Nawel, directrice générale des laboratoires Pierre-Fabre Algérie soutient, fortement , cette façon de procéder. L’acné est un trouble cutané particulièrement fréquent, notamment à l’adolescence, mais pas seulement puisqu’un quart d’adultes en souffrirait également «dans notre pays l’acné touche 29% des 25-45 ans», a-t-elle révélé .

Prévention et traitement

Si les formes légères d’acné peuvent parfois disparaître d’elle-mêmes, sans traitement, les formes plus sévères laissent généralement des cicatrices car les lésions occasionnées sont profondes et peuvent  être évitéés par une application quotidienne de soins dermato-cosmétiques adaptés.
On a appris, à cette occasion que les laboratoires dermatologiques Avène ont mené des études observationnelles sur nouveau produit appelé «facial cleanance expert». «Une étude menée dans 11 pays dont l’Algérie a révélé des résultats concluants», a fait savoir Mme Christine Coutanceau, chef de projet  études cliniques à la direction médicale des laboratoires Avene en France.
Pour Mme Coutanceau, l’objectif principal de l’étude est de prouver l’efficacité et la tolérance du soin   «cleannce expert» associé aux traitements médicamenteux dans la prise en charge de l’acné légère à modérée ainsi que l’évaluation de l’amélioration de la qualité de vie du patient et l’observance du traitement médicaments grâce à l’association du soin  en question aux prescriptions médicales.
«Quarante dermatologues algériens ont participé à cette étude avec une évaluation d’une durée de deux mois sur cent cinquante et un (151) patients», a-t-elle indiqué tout en révélant que 73% des patients ont affirmé que le soin, les a aidés a supporter le traitements, alors que 88% des investigateurs ont jugé la tolérance du « clenance expert » optimale en association aux traitements médicamenteux , ainsi qu’une réduction de la sévérité de l’acné a -24% chez les patients . Il faut dire que les produits dermocosmétiques sont des produits conçus, développés et testés avec la rigueur et l’éthique d’un médicament. De par leur niveau scientifique, ces produits sont vendus dans le circuit officinal ou équivalent. Ainsi, ils sont expliqués et conseillés par un pharmacien après avoir été souvent recommandés par un dermatologue.