Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Indemnisations 2015

Date de création: 23-10-2016 08:32
Dernière mise à jour: 23-10-2016 08:32
Lu: 86 fois


FINANCES- ASSURANCES- INDEMNISATIONS 2015

Les statistiques contenues dans le bulletin des assurances publié le 13 octobre indiquent, en fait, que les indemnisations globales, toutes branches confondues, ont enregistré une baisse de l’ordre 1,5% à fin 2015. Intervenant en pole position, les assurances de dommages détiennent 96,1% du total des sinistres réglés par les compagnies du secteur des assurances. En ce qui concerne le stock, ce dernier a atteint un total de 73,9 milliards de dinars, à la même échéance, dont 71 milliards à verser au titre des assurances de dommages, soit une part de 96,4%. La branche automobile qui n’est pas à négliger, au regard de la contenance du parc national, et le nombre importants d’accidents enregistrés (35.199 accidents recensés en 2015 selon le Centre National de Prévention et de Sécurité Routière (CNPSR), occupe une place prépondérante, avec une part accaparée de 68% en matière d’indemnisations, ce qui représente un montant de 40 milliards de DA. « L’indice d’accidentalité place l’Algérie parmi les trois pays à très haut risque, avec le Maroc et l’Egypte », est-il souligné. Selon des données de l’Union des assureurs et réassureurs, révélées en novembre 2015, les assureurs enregistrent, chaque année, plus d’un million de déclarations de sinistres en raison de l’augmentation croissante du nombre d’accidents de la route avec 25.000 à 30.000 accidents corporels par an.
L’IRD (Incendie et Risques Divers) se place en seconde position avec 25% du total des sinistres réglés, soit un montant de 14,7 milliards de DA, suivi du Transport avec 3%. Les indemnisations restantes sont ventilées entre les assurances « crédit » et « agricole ».
Durant l’année 2015 également, le montant des sinistres réglés par les sociétés « Assurances personnes » a été de l’ordre de 2,4 milliards de dinars, dont 65% consacrés à la branche « Prévoyance collective », avec un volume de 1,6 milliard de DA. La part des règlements au niveau des branches « vie et décès » et « assistance » représentent respectivement, 19% et 12%. De ce qui précède, il ressort que les sinistres, liés à l’assurance automobile, pèsent lourdement sur les assureurs. Par conséquent, estiment les assureurs seul « un plan de prévention respecté permet à une compagnie de réagir efficacement et rapidement en cas d’urgence et de réduire les dommages occasionnés ».