Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Prix- Prix du Président de la République du journaliste professionnel 2018

Date de création: 29-10-2018 10:42
Dernière mise à jour: 29-10-2018 10:42
Lu: 6 fois


COMMUNICATION- JOURNALISME-  PRIX- PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL 2018

Les 12 lauréats du prix du Président de la République du journaliste professionnel, , dans sa quatrième édition, ont été primés, lundi 22 octobre 2018 à Alger. Exerçant dans différentes catégories de médias, ils ont été sélectionnés parmi les 286 dossiers recueillis.

Placé cette année sous le thème "Vivre ensemble en paix", le prix institué le 3 mai 2015 par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à l`occasion de la Journée internationale de la presse, a été remis aux candidats retenus, en présence notamment du ministre de la Communication,Djamel Kaouane, de l'ancien ministre des Affaires étrangères et diplomate Lakhdar Brahimi, de membres du gouvernement, de hauts responsables de l'Etat, de directeurs de presse ainsi que de nombreux journalistes.

Le premier prix de la catégorie télévisuelle a été attribué à la journaliste de l'Entreprise publique de télévision (EPTV), Naima Manhour pour son documentaire "La cohabitation continue", alors que le deuxième pris est revenu à Kahina Acherchour de la même entreprise pour son documentaire intitulé "Thaghmats (la fraternité)", tandis que le troisième prix a échu à Souhila Hrayria de la même chaîne également pour son documentaire "les passerelles de la paix.

Le premier prix de la catégorie presse écrite a été, quant à lui, attribué à la  journaliste Nour El Houda Taibi du journal arabophone Ennasr pour son papier sur les "enfants des réfugiés syriens", le second à Cherif Abdedaim du journal La Nouvelle République pour son article intitulé "Facebook et le vivre ensemble", alors que le troisième prix est revenu à Lydia Ait Akli et Aziza Mahdid pour leur article "l'université et le service national,exemple du vivre ensemble".

Concernant les travaux de la catégorie radiophonique, le premier récompensé est celui de Nawel Arar de la chaine I pour son reportage sur "l'habitat et le vivre ensemble", alors que le deuxième prix est revenu à Kamel Mhidi de la Radio El Bahdja pour son travail sur "le sport, outil du vivre ensemble", tandis que le troisième prix a été raflé par Salem Kheloui de la Radio locale de Tizi Ouzou pour son reportage intitulé "Thagmats(fraternité)".

S'agissant du prix de la presse électronique, le deuxième prix  a été attribué à Lounes Guermoul de la radio nationale pour son papier sur "le vivre ensemble: l'expérience de Tiferdoud", tandis que le premier et le troisième prix n'ont pas été attribués.

Pour le prix illustration photo, il a été attribué au photographe du journal El Watan, Ilyes Hebache pour des photos illustrant un reportage de presse sur "la rupture collective du jeûne", alors que le prix du jury est revenu à Baami Mohamed de la station locale de Tamanrasset pour son reportage intitulé "réfugiés en sécurité".

Le ministère de la Communication a distingué des personnalités nationales et internationales lors de cette cérémonie. Il s'agit du diplomate et ancien ministre des Affaires étrangères, Lakhdar Brahimi, l'écrivain Ahmed Benssada, le directeur de la revue Afrique-Asie, Madjid Naama, le journaliste sahraoui Mehtadj Salek El Bachir, l'ambassadeur sahraoui en Algérie, Abdelkader Taleb Omar, le journaliste sud-africain, Jean Jack Corniche, l'ambassadeur de l'Afrique du Sud, Denis Topozani et celui de la Palestine, Louai Aissa.

Par ailleurs, des Médailles de mérite et de reconnaissance ont été attribuées à titre posthume à 14 personnalités du monde des médias.

Il s'agit de Rachida Hamadi de la TV algérienne, de Sid Ali Benmechiche, de Mokhtar Haider et de Mouloud Ait Kaci de l'APS, de Mohamed Abderahmani ,de Mohamed Mikati et Halim Mokdad d'El Moudjahid, de Yamina Zerrouk  et Ali Aboud de la Radio algérienne, Abderahman Bettache et de Yasmine Dridi du Soir D'algérie, du professeur Brahim Brahimi, premier directeur de l'école supérieure de journalisme et des sciences de l'information, Naïma Hamouda de Révolution africaine et de Saida Djabali de El Hayat El arabia.