Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Nomination walis octobre- Biographies 2016

Date de création: 09-10-2016 13:07
Dernière mise à jour: 09-10-2016 13:07
Lu: 343 fois


ADMINISTRATION- WILAYA- NOMINATION WALIS OCTOBRE - BIOGRAPHIES 2016

Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a procédé, mercredi 5 octobre 2016,  à un mouvement dans le corps des walis et walis délégués

A ce titre sont nommés walis :

1.Benhassine Faouzi, wali de Chlef.
2. Meguellati Ahmed, wali de Laghouat.
3. Berimi Djamel Eddine, wali d’Oum El Bouaghi.
4. Kerroum Ahmed, wali de Biskra.
5. Cherifi Mouloud, wali de Bouira.
6. Bouderbali Mohamed, wali de Tizi Ouzou.
7. Agoudjil Saad, wali de Djelfa.
8. Maskri Nacer, wali de Sétif.
9. Chater Abdelhakim, wali de Skikda.
10. Kamel Abbas, wali de Constantine.
11. Meguedad Hadj, wali de M’sila.
12. Djellaoui Abdelkader, wali de Ouargla.
13. Madani Fouatih Abderrahmane, wali de Boumerdes.
14. Benmessaoud Abdelkader, wali de Tissemsilt.
15. Ghellai Moussa, wali de Tipaza.
16. Khanfar Mohamed Djamel, wali de Mila.
17. Benyoucef Aziz, wali de Ain Defla.
18. El Gazi Abdelhamid, wali de Naama.

Par ailleurs sont nommés walis délégués :

1. Bounif Faiza, wali délégué de Draria.
2. Baiche Hamid, wali délégué de Chéraga.
3. Doumi Djillali, wali délégué de Dar El Beida.
4. Bouchareb Abdelaziz, wali délégué d’El Harrach.
5. Kerdah Mohamed, wali délégué de Sidi M’hamed.
6. Ouchene Brahim, wali délégué de Zéralda.
7. Bengamou Mohamed Said, wali délégué de Djanet

Biographie express des walis et walis délégués, nommés dans le cadre du mouvement opéré mercredi 5 octobre 2016

Diplômé de l’Ecole nationale d’Administration (ENA) en 1982,  Benyoucef Aziz, wali de Ain Defla, est titulaire d’un magister en en sciences commerciales (1996). De 1982 à 1994, il travaille en tant qu’inspecteur des impôts à la Direction générale de impôts (DGI) et chef de l’équipe d’inspection.

En 1995, il est nommé attaché de cabinet de la wilaya de Sidi Belabbès, puis chef du même cabinet. Il a, également, occupé le poste de Secrétaire général de la wilaya de Constantine en 2010, puis celui de chef de cabinet au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales en 2015.

Diplômé de l’ENA en 1979, Berimi Djamel Eddine, wali d’Oum El Bouaghi, est nommé inspecteur général de la wilaya de Constantine en 1988.

Il occupe le poste de chef de cabinet à la wilaya d’Alger et celui de wali délégué de la circonscription administrative de Sidi M’hamed, puis celui de secrétaire général de la wilaya d’Alger en 2013.

Licencié en sciences politiques et relations internationales en 1991,  Benmessaoud Abdelkader, wali de Tissemsilt, occupe le poste d’attaché de cabinet auprès de la chefferie du gouvernement en 1993 et celui de secrétaire général de la wilaya de Saida en 2010. En 2013, il est nommé wali délégué de la circonscription administrative de Sidi M’hamed.

Diplômé de l’ENA en 1993 et licencié en sciences économiques en 1994,  Cherifi Mouloud, wali de Bouira, occupe le poste de chef de cabinet des wilayas de Boumerdes et Béjaia en 2015. Il est nommé wali délégué de la circonscription administrative de Dar El Beida (Alger).

Diplômé de l’ENA en 1980, le wali de Tipasa, Ghellai Moussa, occupe les postes de chef de daïra des wilayas de Chlef, Tlemcen, Mascara et Sidi Bel Abbès (1987-2002), et celui de secrétaire général des wilayas de Blida et de Boumerdes (2008-2015).

Diplômé de l’ENA en 1989, le wali de Biskra, Ahmed Kerroum, occupe le poste d’attaché de cabinet de la wilaya d’Oran en 2003, et celui de secrétaire général de la wilaya de Jijel à partir de 2013.

Le wali de M’sila, Hadj Megudad, diplômé de l’ENA en 1981, occupe plusieurs postes importants, notamment au niveau des dairas d’Oran, de Aïn Témouchent, de Mascara, de Chlef et de Médéa (1983-2008), avant sa désignation en tant que secrétaire général de la wilaya de Médéa.

Mohamed Djamel Khanfar, wali de Mila, diplômé de l’ENA en 1986, occupe plusieurs postes dans les wilayas de Laghouat et Ghardaïa (1989-2001), avant sa nomination en tant que secrétaire général de la wilaya de Boumerdes, puis de M’sila (2010-2015).

Le wali de Laghouat, Ahmed Meguellati, diplômé de l’ENA en 1985 a occupé plusieurs postes, notamment celui d’attaché de cabinet de la wilaya de Bouira en 1994, et secrétaire général de la même wilaya en 2013.

Bengamou Mohamed Said, wali délégué de Djanet, licencié en sciences économiques en 1982, aoccupé le poste de chef des dairas de Benoura (Ghardaïa), Ouamri (Médea) et Hassi el R’mel (Laghouat).

Ibrahim Ouchane, wali délégué de la circonscription de Zéralda, licencié en sciences juridiques en 1986, est nommé attaché de cabinet de la wilaya d’Illizi en 1990 avant d’être affecté à son dernier poste de directeur des ressources humaines et de la formation en 2014.

Mohamed Kerdah, wali délégué de la circonscription de Sidi Mhamed, diplômé de l’ENA en 1983, occupe le poste de chef de cabinet de la wilaya de Mostaganem, puis secrétaire général de la daïra de Relizane.

Abdelaziz Bouchareb, wali délégué de la circonscription d’El Harrach, ingénieur d’application en agronomie en 1975, est nommé chef de plusieurs daïras depuis 1996 dans les wilayas de Tissemssilt, Batna, Souk Ahras, Mostaganem et chlef où il a occupé le poste de chef de daïra d’El Karimia en 2015.

Djillali Doumi, wali délégué de la circonscription de Dar el Beida, licencié en sciences commerciales en 1982, occupe plusieurs postes dans la wilaya de Saida entre 1985 et 1991, puis ceux de chefs de daïra de Ain Defla en 1998 et de Tizi Ouzou en 2008.

Hamid Baiche, wali délégué de la circonscription de Chéraga, diplômé de l’ENA en 1988, occupe le poste de secrétaire général de la commune de Skikda et celui d’inspecteur général de la wilaya de Chlef.

Faiza Bounif, wali déléguée de la circonscription de Draria, diplômée de l’ENA, est nommée chef de cabinet de la wilaya de Tamanrasset en 2011, puis secrétaire général de la wilaya de Tipaza en 2015. (Aps)

Troisième pilier de l’Islam, la «zakat» est une aumône obligatoire pour tout musulman disposant de biens ayant atteint le «Nissab» ou seuil minimum.