Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Télévision- Chine

Date de création: 12-09-2018 18:44
Dernière mise à jour: 12-09-2018 18:44
Lu: 4 fois


COMMUNICATION – ETRANGER- TELEVISION – CHINE

 

Alors que la Chine est le seul pays au monde qui ne possède pas de chaîne de télévision privée, avec essentiellement des chaînes publiques, Cctv entre autres, l'Empire du Milieu a dépassé le Royaume-Uni dans le secteur de la programmation télévisuelle, devenant le deuxième marché mondial après les États-Unis, rapporte IHS Markit.
Les dépenses de programmation télévisée en Chine, y compris les plates-formes en ligne, ont atteint 73 milliards de yuans (10,9 milliards de dollars) en 2017, suivies du Royaume-Uni (10 milliards de dollars), tandis que les États-Unis étaient en tête du marché mondial (58,3 milliards de dollars).
Selon les responsables de IHS Markit, la croissance des dépenses de programmation télévisuelle en Chine est due en grande partie à des investissements de contenus agressifs de la part des sociétés en ligne Baidu, Alibaba et Tencent. Mais les auteurs de cette étude lancent une alerte: «Alors que les sociétés de plates-formes en ligne augmentent les dépenses de programmation télévisuelle en Chine, elles devraient être préoccupées par la rétention des utilisateurs et la durabilité des coûts du contenu, car à la différence de Netflix, ces sociétés comptent toujours beaucoup sur la publicité et le parrainage. Si le coût du contenu continue à augmenter, cet investissement agressif deviendra insoutenable.»
Une étude publiée par Research And Markets prévoit que le segment de l'Iptv continuera à croître au cours des prochaines années.
Évalué à 31,95 milliards de dollars en 2017, il devrait connaître un taux de croissance annuel de 16,9% par an entre 2018 et 2023, pour atteindre les 98,87 milliards de dollars dans cinq ans. L'étude insiste sur les développements technologiques qui ont conduit à une augmentation du nombre d'abonnés à l'iptv, au détriment d'autres technologies, comme le câble et la télévision par satellite.
Néanmoins, elle est d'avis que l'adoption croissante de solutions OTT telles que Netflix et Amazon Prime Video, ainsi que la bande passante limitée dans les régions où la pénétration de l'Internet est faible, peuvent constituer un frein pour le marché. Une région particulièrement peuplée, la partie Asie-Pacifique va gagner 78 millions d'abonnés à la télévision payante entre 2017 et 2023, pour des revenus totaux de 2,73 milliards de dollars, prévoit Digital TV Research dans sa nouvelle étude.
La Chine et Taïwan, avec respectivement 33 millions et 28 millions d'abonnés supplémentaires entre 2017 et 2023, sont les deux pays qui feront gagner le plus de clients à ce secteur. À l'inverse, six des 22 pays couverts par ce rapport perdront des abonnés entre 2017 et 2023. Taïwan sera le plus grand perdant, avec une baisse de 10,3%.
Presque la moitié de ces nouveaux clients - 37 millions - viendront du segment du câble numérique, ne compensant ainsi que partiellement la perte de 52 millions de foyers équipés en câble analogique. La technologie Iptv comptera, elle, 67 millions de nouveaux foyers raccordés, tandis que le satellite gagnera 26 millions de clients.