Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Compétitivité économique 2016- Fem

Date de création: 03-10-2016 18:40
Dernière mise à jour: 03-10-2016 18:40
Lu: 112 fois


ECONOMIE- ETUDES ET ANALYSES- COMPETITIVITE ECONOMIQUE 2016- FEM

L’Algérie est classée à la 87e place sur 138 pays au classement mondial de la compétitivité économique, selon le rapport annuel “The Global Competitiveness” du Forum économique mondial (FEM), publié mercredi dernier. Notre pays a stagné par rapport à l’édition 2015-16, où il occupait également le 87e rang sur 144 pays. L'étude du FEM réalisée auprès de 140 000 chefs d’entreprise dans 138 pays donne un classement mondial des pays les plus compétitifs, sur la base de 12 piliers considérés comme des indicateurs de la compétitivité. Il s’agit notamment des infrastructures, de l'environnement macroéconomique, de la santé, de l'éducation primaire, de l'efficacité du marché du travail ou de l'innovation. Selon le Forum économique mondial, les trois facteurs les plus problématiques pour faire des affaires (doing business) en Algérie sont respectivement la bureaucratie gouvernementale inefficace, l’accès au financement et la corruption. L’instabilité des lois, les régulations sur le marché des changes ou encore la mauvaise éthique de travail de la main-d’œuvre nationale, le manque de main-d’œuvre qualifiée sont également cités à un degré moindre. Si en matière d’exigences de bases (Infrastructure, environnement macro-économique, les secteurs de la santé et de l’éducation) l’Algérie se positionne dans la moitié haute du tableau, elle est à la traîne en termes d’innovation (112e), d’efficacité du marché financier (133e) et du marché de l’emploi (132e). L’Algérie affiche de bons résultats en matière de scolarisation de l'enseignement primaire (40e) et secondaire (46e). En revanche, sur le plan de la qualité de l’enseignement, notre pays est classé à la 102e place dans le primaire. En matière d'intensité de la concurrence locale, notre pays occupe la 136e position et le 135e rang concernant le taux d'imposition de bénéfices. Au niveau de la région Mena (Moyen-Orient-Afrique du Nord), les Émirats arabes unis arrivent en tête (16e), devant le Qatar (18e) et l'Arabie saoudite (29e). Dans la région du Maghreb, le Maroc (70e) reste leader devant l’Algérie (87e) et la Tunisie (95e).