Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Saison estivale 2018- Protection civile

Date de création: 12-09-2018 16:43
Dernière mise à jour: 12-09-2018 16:43
Lu: 3 fois


TOURISME- SAISON ESTIVALE 2018 - PROTECTION CIVILE

 Les services de la protection civile ont enregistré durant les trois mois de la saison estivale un engouement sans précédent sur les plages autorisées à la baignade au niveau des 14 wilayas côtières du pays.
Tout au long de cette période, les plages ont été pris d’assaut par les estivants locaux mais aussi des Algériens résidants à l’étranger notamment ceux en provenance de France, de Belgique, d’Espagne, d’Angleterre et d’Italie, à la recherche de fraîcheur et d’air pur non souillé. En termes de chiffres, selon la cellule de communication de la Direction générale de la protection civile (DGPC) durant la saison estivale 2018 (du 1er juin au 31 août 2018), il a été recensé environ un peu plus de 105 millions d’estivants, les wilayas qui ont enregistré la plus grande fréquentation sont les plages de la wilaya d’Oran avec 18 millions d’estivants, celles de la wilaya de Boumerdès 14 millions d’estivants, les plages  d’Ain Témouchent avec 12 millions d’estivants qui renferme quelques plages considérées comme les plus belles d’Algérie et Mostaganem avec 11 millions d’estivants. Dans le cadre du dispositif de surveillance des plages et des baignades, les secours de la protection civile ont enregistré durant la saison estivale 2018 (du 1er juin au 31 août 2018) au niveau des 401 plages autorisées à la baignade 72.820 interventions qui ont permis de sauver de la noyade 48.381 personnes,19.233 ont été traités sur place au niveau des postes de secours des plages par nos secouristes pour différents type de blessures et 4.207 blessés ont été évacués vers les structures sanitaires, a indiqué la cellule de communication de la DGPC.
En ce qui concerne les victimes heurtées par les engins nautiques, les secours ont enregistré 13 blessés et 4 décès au niveau des wilayas de Mostaganem : 01 ; Tipasa : 01 ; Alger : 01 et Tizi-Ouzou : 01. 
Par ailleurs, durant la même période 86 cas de noyade ont été enregistrés dont 48 noyés au niveau des plages interdites contre 38 cas de décès au niveau des plages autorisées à la baignade, dont 13 hors les horaires de surveillance. Evoquant les villes dont les plages ont enregistré le plus de décès, la wilaya d’Oran vient en tête avec 4 morts, suivie des villes de Tlemcen, Alger, Skikda et Tarf avec 3 morts chacune. Aussi, les noyades dans les plans d’eau ne cessent d’augmenter, ajoute la même source. A ce titre, la même source rapporte qu’il y a eu 36 décès dont la plupart dans des marres d’eau et 9 dans des retenues colinéaires d’eau suivies des oueds avec 6 personnes noyées et en fin 4 personnes ayant trouvé la mort au niveau des barrages.