Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Yveton Fernand

Date de création: 01-09-2018 18:23
Dernière mise à jour: 01-09-2018 18:23
Lu: 6 fois


HISTOIRE- GUERRE DE LIBERATION NATIONALE- YVETON FERNAND


Né en 1926 au Clos-Salembier (actuellement El Madania, Alger), Fernand Iveton était ouvrier tourneur à l'usine de gaz d'El Hamma à Alger. Il a été délégué syndical affilié à la Confédération générale des travailleurs (Cgt), avant d'adhérer à l'Union générale des syndicats algériens (Ugsa).
Militant du Parti communiste Algérien (Pca), il intègre la lutte armée après les accords politiques entre ce dernier et le Front de libération  nationale (Fln) en  1956. À ce titre il est chargé de saboter l'usine à gaz où il dépose, le 14 novembre 1956, une bombe fabriquée par Taleb Abderrahmane qui n'explosera pas. Arrêté le jour même, il sera atrocement  torturé pendant plusieurs jours dans les locaux du commissariat central d'Alger.  Fernand Iveton est jugé par un tribunal militaire qui prononcera sa condamnation dix jours après son arrestation,  le 24 novembre 1956. Après le refus de son recours par le président  français René Coty, il est  guillotiné le 11 février 1957 dans la cour de la prison Barberousse. 
Fernand Iveton deviendra le 6e martyr guillotiné depuis le début de l'année 1957 et le seul algérien d'origine européenne à être exécuté par la guillotine.

En 2018, une  coproduction franco-algérienne cinématographique est en cours. C’est une adaptation du roman «De nos frères blessés», de l'écrivain français Joseph Andras, paru en 2016, et qui s'intéresse particulièrement «aux dernières années de la vie de FernandvIveton, à sa rencontre avec sa femme Hélène, ou encore son procès «, devant  un tribunal militaire