Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Dattes 2017

Date de création: 14-08-2018 10:48
Dernière mise à jour: 14-08-2018 10:48
Lu: 27 fois


AGRICULTURE- CULTURES- DATTES 2017

 

 

Une production de plus de 10,58 millions de quintaux a été enregistrée dans la filière des dattes en 2017, soit une valeur de 332,4 milliards de dinars, a indiqué fin juillet 2018 un communiqué du ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.

En 2017, la récolte de la variété la plus prisée de datte en l'occurrence "Deglet nour" a atteint 5,67 millions de quintaux, contre 2,87 millions pour la Degla Beïda (datte blanche) et les dattes sèches, et plus de 2 millions de quintaux pour les dattes moelles.

Le rendement par palmier-dattier est estimé à 67,7 kg. Le rendement de "Deglet Nour" s'élève à 86,3kg par palmier-dattier, contre une production de 51,6kg et 58,2 kg par palmier-dattier respectivement pour la Degla beïda et les dattes sèches, el Ghars et les dattes moelles.

 

La superficie globale des palmiers-dattiers s'élève à 167.663 hectares, alors que les palmiers productifs sont estimés à 15,7 millions et ceux plantés à 18,53 millions.

La wilaya de Biskra vient en tête des 16 wilayas productives de dattes, avec une production de plus de 4,38 millions de quintaux, suivie des wilayas d'El Oued, avec plus de 2,6 millions de quintaux, puis Ouargla avec plus de 1,4 million de quintaux.

Salim Hadoud a été élu, lundi au siège de la Chambre nationale de l'Agriculture, président du Conseil national interprofessionnel de la filière des dattes. Cette opération fait suite aux recommandations des assises nationales de l'agriculture tenues sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Au terme de son élection, M. Hadoud s'est engagé à œuvrer avec tous les acteurs de cette filière à renforcer et développer la filière à travers l'accompagnement des agriculteurs et la prise en charge de leurs préoccupations.

Le président du Conseil a insisté sur l'impératif d'atteindre les objectifs fixés pour cette filière, notamment élargir la superficie consacrée à la plantation des palmiers, ce qui permettra d'augmenter les quantités consacrés à l'exportation et au développement des autres types.

 

Le Conseil est appelé à jouer un rôle essentiel, étant un espace de concertation entre la profession et les autorités publiques, et à développer le progrès technique.

En outre, le Conseil sera chargé de collecter les données nécessaires pour l'élaboration d'une feuille de route qui permettra d'orienter les futures activités de cette filière, selon le président du conseil.