Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Talents- Mobilité- Etude Bcg 2018

Date de création: 14-08-2018 10:38
Dernière mise à jour: 14-08-2018 10:38
Lu: 24 fois


TRAVAIL- EMPLOI- TALENTS - MOBILITE- ETUDE BCG 2018

Les talents internationaux sont de plus en plus attirés par l’Algérie. Les opportunités d’emploi qu’offre notre pays semblent intéresser davantage les cadres de par le monde.
La preuve vient du cabinet international de conseil en gestion et stratégie d'entreprise, Boston Consulting Group (BCG), qui a réalisé une enquête mondiale sur 366 000 personnes dans 197 pays, en collaboration avec The Network, le réseau mondial qui regroupe les plus grands sites de recrutement, dont Emploitic, un des leaders de l’emploi en ligne en Algérie. L’enquête fait ressortir qu’“en termes d’attractivité des talents, l’Algérie fait un bond de la 114e place en 2014 à la 83e en 2018 parmi les 197 pays concernés par ce classement”. Les talents, qui convoitent l’Algérie, viennent des quatre coins du monde. “Les Tunisiens sont en tête des nationalités qui souhaitent s’installer pour travailler en Algérie. D’autres pays comme le Bénin, la France, l’Arabie saoudite ou encore la Norvège font partie de la liste des pays dont les travailleurs souhaitent tenter une expérience professionnelle en Algérie”, précise l’initiateur de l’enquête.
L’autre indicateur affiché par cette étude, c’est que 84% des Algériens sont prêts à s’expatrier pour un emploi. “Parmi les candidats algériens déclarés à l’expatriation, 84% sont des jeunes de moins de 30 ans. Ils sont 86% dans la communauté des universitaires (licence, master, doctorat ou équivalent) à avoir répondu favorablement à la question du départ à l’étranger”, révèle encore ce sondage. Les opportunités d’apprentissage et de formation, les possibilités offertes pour le développement de la carrière et la stabilité financière des employeurs sont citées parmi les premières raisons qui poussent ces cadres à s’expatrier.
D’autres motivations d’ordre personnel telles que la découverte d’autres horizons, d’une nouvelle culture ou d’un nouveau mode de vie sont également évoquées par les personnes interrogées. À la question de savoir où les Algériens voudraient s’expatrier, l’enquête parle du Canada. Ce pays reste la destination préférée des Algériens. “Les Algériens, prêts à tenter la mobilité, placent en tête de leur choix de destination : le Canada, la France et l’Allemagne. Viennent ensuite les Émirats arabes unis, le Royaume-Uni et la Belgique. Trois autres destinations sont également citées, à savoir le Qatar, la Suisse et l’Espagne”, affirment les auteurs de ce sondage. Il est à noter que les données sur les interviews en Algérie ont été recueillies auprès de 27% de femmes et 71% d’hommes. Les personnes de 27 ans à 37 ans ont participé en majorité à l’étude. Les entretiens ont visé une population ciblant majoritairement universitaires et diplômés. Des bacheliers et des étudiants ont, eux aussi, participé au sondage.
Les employés dans les filières industrielles et manufacturières, ceux du secteur public ou ceux travaillant dans l’administration des affaires sont plus fortement représentés dans l’enquête de BCG.