Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Littoral

Date de création: 11-05-2008 13:38
Dernière mise à jour: 11-05-2008 13:38
Lu: 631 fois


25% des 700 plages que compte le littoral algérien sont polluées et interdites à la baignade (ministère de la Santé, 22 mai 2005) à cause de la détérioration des eaux des plages.
65% des plages situées au niveau de la Capitale sont polluées et interdites à la baignade selon une enquête effectuée en 2004. La même enquête fait état de la pollution de 50% des plages dans les wilayas de Annaba, d'Oran et de Skikda, 40% des plages dans la wilaya de Tizi-Ouzou et 30% dans les wilayas de Tipasa, Chlef et Mostaganem.
Les plages d'El Tarf sont les meilleures au niveau national en matière de propreté, et les plages de Jijel et de Bejaia sont relativement moins polluées avec respectivement un taux de 20%.
La pollution de ces plages est due principalement à la décharge des déchets ménagers et industriels.
Le ministère de la Santé effectue 3 600 analyses chimiques par an à travers les différentes plages du pays, et les coûts d'une seule analyse varient entre 4 000 et 7 000 dinars.