Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Innovation- Indice mondial - Classement 2018

Date de création: 12-07-2018 18:48
Dernière mise à jour: 12-07-2018 18:48
Lu: 33 fois


INDUSTRIES- ETUDES ET ANALYSES- INNOVATION- INDICE MONDIAL- CLASSEMENT 2018

L’Algérie continue de collectionner les mauvaises notes dans pratiquement tous les classements établis par des institutions et organismes internationaux spécialisés. Le dernier «cru», c’est l’édition 2018 de l’indice mondial de l’innovation dans lequel notre pays est relégué (juillet 2018) à la 110ème position sur un total de …126 pays.

Que ce soit au niveau Maghrébin, arabe ou africain, l’Algérie fait pâle figure dans ce classement des pays favorisant des activités innovantes. Y sont notamment pris en compte, les institutions, le capital humain et la recherche, l’infrastructure, le perfectionnement des marchés, la créativité et le savoir faire technologique.

Au niveau régional, la Tunisie arrive en premier avec une encourageante 66 ème position mondiale suivie du Maroc à la 78 ème et l’Egypte à la 95 ème. L’Algérie ferme la marche en pointant à la 110ème position nettement derrière les autres pays arabes et Africains.  En effet, au niveau du Moyen-Orient, les Emirats arabes unis est le pays arabe le plus innovant, au 38e rang mondial cette année  même ils perdent trois places par rapport à l’année dernière, selon l’indice établi par l'Université américaine de Cornell et l’INSEAD.

 Ils sont toujours talonnés par le Qatar (51e place), le Koweït (60e), l’Arabie Saoudite (61e rang) qui perd six rangs par rapport à l’année dernière, Oman (69e) et le Bahreïn (72e). C'est-à-dire à quel point l’Algérie qui dépend entièrement de la rente des hydrocarbures est loin des standards internationaux de l’innovation.

En effet, l’Indice établit un classement de 126 pays en s’appuyant sur 80 indicateurs allant du nombre de demandes de titres de propriété intellectuelle déposées à la création d’applications mobiles, aux dépenses en matière d’éducation et aux publications scientifiques et techniques. Il est basé sur des données subjectives et objectives recueillies par la Banque mondiale et le Forum économique mondial, l’indice annuel de l’innovation classe les pays en fonction de leur capacité à apporter de l'innovation à leurs économies..

Il est utilisé par les représentants des entreprises et des gouvernements pour comparer et déterminer le niveau d'innovation proposé par chaque pays. Publié conjointement par l’OMPI, l’Université Cornell, l’INSEAD et les experts partenaires de l’édition 2018 de l’Indice mondial de l’innovation, la Confédération des industries indiennes, Strategy&, l’entité de conseil en stratégie de l’entreprise PwC, la Confédération nationale de l’industrie (Brésil) et le Service brésilien d’aide aux micro entreprises et petites entreprises monde, la Suisse restant en tête du classement de l’Indice mondial de l’innovation publié chaque année par l’Université Cornell, l’INSEAD et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI).

Parmi les 10 premiers pays, on trouve notamment les Pays-Bas, la Suède, le Royaume-Uni, Singapour, les États-Unis d’Amérique, la Finlande, le Danemark, l’Allemagne et l’Irlande. L’Indice mondial de l’innovation, qui en est à sa onzième édition, est un outil quantitatif détaillé destiné à aider les décideurs du monde entier à mieux comprendre comment stimuler l’activité inventive, moteur de la croissance économique et du développement humain.