Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Zale 2015

Date de création: 19-08-2016 16:27
Dernière mise à jour: 19-08-2016 16:27
Lu: 160 fois


COMMERCE- COMMERCE EXTERIEUR- ZALE 2015

La balance commerciale de l’Algérie avec la Grande zone arabe de libre-échange (Gzale) a affiché un déficit de 351 millions de dollars en 2015, contre un excédent de plus d’un milliard de dollars en 2014, selon l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex). Les exportations algériennes vers les pays de cette zone ont reculé de plus de 40% en 2015 comparativement à l’année d’avant.   
Dans les détails, les exportations algériennes des hydrocarbures vers cette zone ont fortement baissé à 2,1 milliards de dollars en 2015 contre 3,5 milliards de dollars en 2014 (-40%), en dépit d’une augmentation importante des volumes vendus (+40%). Les exportations hors hydrocarbures (HH) ont également chuté de 52% à 121 millions de dollars, en raison notamment d’une baisse de 70% des ventes de sucre à près de 48 millions de dollars. Représentant près de 60% des exportations HH vers la Gzale, les produits agricoles et agro-alimentaires ont reculé à 71,5 millions de dollars (-60%), sachant que le sucre en représente 67%, alors que le reste se compose essentiellement des dattes (5 millions de dollars), des truffes (4,2 millions de dollars), des eaux minérales et gazéifiées (3,5 millions de dollars), des pâtes alimentaires (2,1 millions de dollars) et des yaourts (2,1 millions de dollars). Les produits industriels ont représenté, quant à eux, 40% des exportations algériennes (HH) vers cette zone, avec un montant de 49,4 millions de dollars (-35%), dont 18,8 millions de dollars d’exportations d’ammoniac. En termes de clients, 71,7% des exportations algériennes (HH) vers la Gzale ont été destinées à la Tunisie, au Maroc, au Liban et à la Syrie. Ainsi, la Tunisie a été le premier client de l’Algérie en ayant absorbé 32% des exportations (HH) globales algériennes vers la Gzale, soit une valeur de 39 millions de dollars dont 27% pour le sucre, 20% pour le verre plat, 8% pour les eaux minérales et gazéifiées, 8% pour les dérivés sulfonés et 5% pour les jus de fruits. Le Maroc a été le deuxième marché avec 18,3% des exportations (HH) algériennes vers la Gzale, composées d’ammoniac (81%), dattes (9%), verre plat (3%) et de verre de sécurité (3%). Quant au Liban, il a drainé 11% des exportations algériennes (HH), suivi de la Syrie (10%) et de l’Arabie saoudite (5,6%).  
   
Légère baisse des importations algériennes

   Les importations algériennes depuis cette zone ont légèrement baissé en 2015 en s’établissant à 2,5 milliards de dollars, contre 2,6 milliards de dollars en 2014, soit une baisse de 4,2%.  
Les produits industriels importés depuis la Gzale, d’une valeur de 2,3 milliards de dollars, ont reculé de 4%, tels les transformateurs électriques, les fils et câbles électriques, le fil du cuivre, les médicaments et les matières de plastique. Pour les produits agricoles et agro-alimentaires, leurs importations ont baissé en passant à 274 millions de dollars contre 291 millions de dollars (-6%).  
Il s’agit essentiellement des légumes à cosse secs, tabacs, jus de fruits, graines des épices, sucreries, légumes conservés et fruits secs.   Les importations des produits de la pêche ont progressé de 2% enregistrant une valeur de 9,8 millions de dollars en 2015 contre 9,6 millions de dollars en 2014.   
 Durant l’année 2015, les principaux fournisseurs de l’Algérie au sein de la Gzale ont été l’Arabie saoudite (24% des importations algériennes), l’Égypte (19%), la Tunisie (17%), les Émirats arabes unis (13%) et le Maroc (8,3%). À rappeler que la création d’une Grande zone arabe de libre-échange avait été décidée par le Sommet arabe d’Amman en 2001.
 La Gzale prévoit une suppression totale des droits de douanes entre les pays signataires de l’accord, visant à dynamiser et à contribuer à l’augmentation des échanges commerciaux inter-arabes.   
La Gzale regroupe actuellement 19 pays: Algérie (membre depuis 2009), Arabie saoudite, Bahreïn, Egypte, Émirats arabes unis, Irak, Jordanie, Koweït, Liban, Libye, Maroc, Mauritanie, Oman, Palestine, Soudan, Syrie, Tunisie, Qatar et Yémen.   Le volume des échanges entre l’Algérie et les pays de la Gzale, qui s’est établi à 4,8 milliards de dollars en 2015, représente 4,2% du total des échanges commerciaux de l’Algérie avec le monde.